La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Page 24 sur 26 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Sam 19 Nov - 21:19

Ghislaine Jousse-Veale a écrit:

Et Alain, puis-je passer ces 2 liens a des anciens collegues avec qui je travaillais dans Les Arts et Cultures du gouvernement ici? 
Si  c'est   à ADN que  cette demande s'adresse,  bien sûr  chère amie tu peux les communiquer !
Cordialement
ADN

DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 146
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 19 Nov - 21:26

Bonjour Alain et donc je passerai ces liens à mon ex-bureau du Patrimoine Canadien lundi prochain et merci. Dans ce bureau il y a aussi le departement des Langues Officielles et géré par une ancienne de Limoges...ahaha 

Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16255
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Lun 21 Nov - 10:54


Pureté d'un visage. Huile  au  couteau par Micam.


Pureté d'un visage


De ton visage émane  un air de pureté
Ô adorable enfant de ce pays que  j'aime.
Tu m'inspires ces  mots parce qu'en vérité
C'est par amour  pour toi que  j'écris ce  poème.

Oui de toi j'aime tout belle enfant de  l'Atlas
Ton profil lumineux, tes  lourds cheveux  nattés.
Tu es pauvre  c'est sûr, mais tu as de la classe
Bien plus qu'une vedette au charme frelaté.

Tu vaux plus  à mes yeux que toutes les starlettes
Qui dans  les festivals  vont se faire admirer.
Ton sourire est si pur,  ton oeil est si honnête
Que  l'on n'a qu'un désir, celui de s'y mirer.

Tu as un  port de reine et une allure altière
En menant ton troupeau avec  humilité.
Et toute ta tribu de toi peut être fière
Car par toi transparait toute sa dignité.

Tes vêtements ne sont  pas du meilleur  tailleur.
Tes bijoux ne sont d'or mais simplement  d'argent
Mais toute  la fraîcheur de ton charme est ailleurs :
Tu es l'incarnation d'un peuple  intransigeant.

Il a su préserver ses belles traditions
Et son mode de vie sans  jamais  se soumettre
A la  mode du jour  - de l'argent  la passion  -
Libre depuis toujours et pour toujours sans  maître.


Adn  20.07.2013

Extrait  de  notre recueil Peinture/Poésie
"Le Maroc  à  quatre mains"
Éditions  de  L'ONDE;  2014

DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 146
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 21 Nov - 21:37

Alain - J'ai passe un petit moment la semaine derniere a la Galerie d'Art de Vancouver et j'ai pu voir comment se faisait la peinture au couteau. Dans cet endroit que j'adore visiter d'ailleurs quand je descends a Vancouver on donne des lecons de dessins, peinture etc...mais on a aussi des exhibitions de tableaux magnifiques que d'ailleurs mon ex bureau dans le gouvernement avait organise (Monet to Dali) en 2007 et un monde fou etait venu voir ces magnifiques tableaux. Il y avait du Monet, Manet, Dali, Cezanne, Picasso, Van Goth etc.. Nous nous etions regales.
J'ai bien aime ton poeme ci-dessus et le tableau bien sur.

Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16255
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Admin le Lun 21 Nov - 22:19

Alain DN...,

"Pureté d'un visage.... :

Le tableau............ I love you I love you I love you I love you I love you
Le poème ............ I love you I love you I love you I love you I love you

Peut pas mieux dire...!!! Merci à tous les deux...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)

Admin

Messages : 10423
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La galerie Artset Littérature

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Lun 21 Nov - 22:23

Chère Ghislaine et  cher  Jimmy

Je crois que  ce tableau et  ce poème  expriment  vraiment  notre amour  de ce  pays et la raison  pour  laquelle  nous sommes revenus  il y a 10 ans afin d'y terminer  notre  vie ou nos  vies.

Amicalement.
Alain DN

DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 146
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Tableau de Claude Sandeaux

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Mar 22 Nov - 2:15

Hommage à Marcel Pagnol "La Fille du Puisatier"
(Fernandel-Raimu)

Acrylique - 102cmx152cm

Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16255
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Sam 26 Nov - 16:13


Chemin d'automne. Huile au couteau par Micam.


Chemin d'automne.

L'automne a enflammé brusquement  le chemin              
Que  j'aime parcourir lentement avec toi,
Sans  nous dire un seul mot, mais en  tenant  la main                
De mon unique amour, mon refuge, mon toit.

Aurons-nous  le bonheur de voir un écureuil
Gambader prestement parmi les ors des bois,
Ou apercevrons-nous aux lointains un chevreuil
Traverser le sentier, inquiet, aux abois ?

Peut-être  qu'au hasard de cette  lente errance
Nous  pourrons découvrir dans l'eau, faisant des ronds
Un ragondin plongeant, ce serait  une chance,
Ou admirerons-nous  le vol lourd d'un héron ?
                           
Ou, de l'herbe jonchée de feuilles roussissantes
Est-ce le froissement, dû à une  vipère,
Qui te fera  trembler et toute rougissante
Te jeter dans  mes bras ? Doux  moment que  j'espère.  

Adn 29.05.2015

DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 146
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

De la part de Claude Sandeaux

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Jeu 1 Déc - 0:11

Hommage à Fernandel
Acrylique - 102cm X 152cm

Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16255
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

literature

Message  BOREILLO Gilberte Nelly le Jeu 1 Déc - 10:31

ÉLOGE DE L’AUTRE
Celui qui marche d’un pas lent
Dans la rue de l’exil
C’est toi
C’est moi
Regarde-le bien,
Ce n’est qu’un homme

Qu’importe le temps,
la ressemblance,
le sourire au bout des larmes
L’étranger a toujours
Un ciel froissé au fond des yeux

Aucun arbre arraché
Ne donne l’ombre qu’il faut
Ni le fruit qu’on attend

La solitude n’est pas un métier
Ni un déjeuner sur l’herbe
Une coquetterie de bohémiens

Demander l’asile est une offense
Une blessure avalée
Avec l’espoir qu’un jour
On s’étonnera d’être heureux
Ici ou là-bas.



Tahar Ben Jelloun

BOREILLO Gilberte Nelly

Messages : 127
Date d'inscription : 14/10/2016
Localisation : roanne (Loire)

Revenir en haut Aller en bas

Art et Littérature : L'étranger

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Jeu 1 Déc - 10:57


Solitude. Huile au couteau par Micam.



L'étranger

Il croyait en quelqu'un qui lui tendrait  la main,
Et en  la solidarité du genre  humain.
Il cherchait  les restos du cœur  pour s'y asseoir,
Et comme il avait faim, y manger et y boire.

Il était  mal fringué, si démuni, si pâle
Arrêté par la police  municipale
Attrapé  par la peau du cou comme un  lapin,
Des coups lui  ont donné  mais  pas  le  moindre  pain.

Il ne comprenait  pas, il était étranger,
Mais  pour  les gens d'ici n'était  pas  un danger.
Il n'y comprenait rien ! Pourquoi l'arrêtait-on ?
Et puisqu'on l'arrêtait, que lui  reprochait-on ?

Il semblait  un clochard ou de bien  peu s'en faut,
Et était  étranger c'étaient ses seuls défauts.
Ils  l'ont gardé deux  jours sans  lui donner  à boire
Puis l'ont jeté dehors « on ne veut plus te voir ».

Adn  07.11.2015

DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 146
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

La galerie Arts et Littérature

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Lun 5 Déc - 11:23


Ruelle  caillouteuse.
Aquarelle  miniature (10 x7 cm) 
par ADN


Ruelle caillouteuse


Le soleil, de plein fouet, éclaire une façade,
La ruelle est dans l'ombre,  encombrée de rochers.
Un automobiliste en serait bien maussade :
L'on ne peut y  passer qu'à cheval ou à pieds.  

Les habitants, ici, ont bien souvent senti,
De la montagne proche et des sautes  du vent,
Les menaçants assauts mais ne sont pas partis.
Ils n'ont pas d'autre endroit où aller, bien souvent !

La montagne  a tremblé  et encor tremblera.
Mais ceux  de ce pays n'ont  pu se décider
A quitter cette terre. Il leur en coûtera
De mort violente, un jour  peut-être, décéder.

Mais la montagne est belle, ils aiment leur région,
Celle de leurs aïeux qui en terre reposent.
Ils ont vécu ici et ne sont pas légion
A vouloir s'en aller.  Même y penser ils n'osent.

Alors, si bravement ils affrontent la vie
Admirons-les plutôt que de les critiquer
Eux, ne regardent pas avec des yeux d'envie
Le touriste qui passe. Ils semblent s'en moquer !

Ils croient assurément aux antiques valeurs,
Décriées aujourd'hui, mais qui les ont forgés.
Dans le fond de leur cœur, ne craignant les voleurs,
Elles sont à l'abri, à jamais protégées.

Adn. 28.05.2008

DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 146
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Admin le Mar 6 Déc - 20:00



J'apprécie tout... : Mycam et ADN .... je suis un fan.....!!!! Merci bien...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)

Admin

Messages : 10423
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Jeu 8 Déc - 23:31

Claude avec qui j'etais au telephone il y a quelques minutes m'a demande de mettre ce tableau dans le site et voila - Super Claude
Oran, 5 Juillet 1962
"Le Génocide"

Acrylique 102cms x 152 cms

Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16255
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  sandeaux le Ven 9 Déc - 10:38

L'adolescence est le sol sur lequel nous marchons toute notre vie.

Comment ne pas se rappeler de Miramar, plage située au bord de l'Atlantique, proche de Rabat, s'ouvrant sur un cirque de sable blanc et sur un long défilé de falaises, de rochers, de tourbillons d'eau et d'air vif et tonique qui décuplait notre vitalité. Trois mois passés sur cette corniche rocheuse où ce n'était que baignade, ramassage de coquillage. On nageait, on plongeait, on pêchait au harpon, au lamparo. On s'affrontait au foot, au volley et à la pétanque. En début de l'après-midi, c'était la sieste à la fraiche, les volets clos, toute une plage endormie sans autre bruit que celui de la mer et le soir, retrouvailles sur la plage où nous passions le plus clair de notre temps à écouter sur un transistor en bakélite, les derniers tubes de l'été. Nous étions des adolescents émoustillés, s'émerveillant au contact de nos flirts, intrigués par l'aspect physique de nos désirs, faisant preuve au cours de nos débats amoureux d'une certaine retenue, nous obligeant de vivre en permanente frustration " mirar y no tocar". J'aimais retrouver, une gamine pince-sans-rire au charme indéniable, c'était ma belle italienne, celle de pain, amour et fantaisie, le Gina de mon adolescence. Ces années étaient aussi jeunes que nous, nous étions gais, fous et vibrants d'espérance. Les amourettes d'été commencent pour un tas de raisons, mais quand la fin approche, elles ont une chose en commun, elles sont des étoiles filantes, des éclats de lumière dans les cieux. Il m'arrive de me rappeler de cette plage " Miramar" devenue par le vent de l'histoire El Haroura
Aujourd'hui, il m'arrive de laisser mon esprit vagabonder vers cette plage au doux nom de Miramar, cette plage si chère à mon adolescence qui n'existe plus. Claude

sandeaux

Messages : 270
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 79
Localisation : Snohomish USA

Revenir en haut Aller en bas

La galerie Arts et Littérature

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Ven 9 Déc - 11:18

         
La plage d'El Harhoura                                                  Vagues  à El Harhoura Aquarelle miniature  par ADN

Claude,
  nous avons  Micam et moi déjeuné récemment au  restaurant  Miramar sur  la plage  d'El Harhoura. Rassure toi la  plage n'a pas  changé  (au moins depuis  les années 70 où nous  y venions très  souvent avec  nos  deux aînés). Bien sûr de somptueuses villas s'y  sont  construites en particulier sur toute  la  partie  nord mais  les falaises rocheuses et la petite anse où arrivent  les  barques sont toujours les mêmes. Nous  y reviendrons toujours avec  plaisir. Et je t'en souhaite autant.
ADN

DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 146
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Admin le Ven 9 Déc - 16:32

Mon cher Claude,

Je te connais de mieux en mieux et t'apprécie de plus en plus... Certains passages de ta "Vie semée d'étoiles" m'ont émus, et je me suis retrouvé moi même à certains égards tant ta jeunesse a eu des points communs avec la mienne, malgré certaines différences de classe (le mot classe...., c'est pour rester "écolier"). Je t'en parlerai un autre fois...

Parlons "adolescence..."

« L’adolescence » pourrait tout aussi bien s’intituler « l’adulte naissant »…. C’est en cela que cette période est inoubliable….
C’est le temps où le joug parental se desserre peu à peu, où les yeux s’écarquillent devant sur des images floues qui apparaissent petit à petit sous leurs formes réelles, l’abstrait fait place au concret, la gamine qui nous séduisait sur les bancs d’école devient femme, avec des attraits nouveaux et des appâts qui provoquent chez le garçon des désirs inconnus jusqu'à lors et des élans troublants vers ce qui est communément appelé le sexe opposé.

C’est l’appel vers un ailleurs… la prise de conscience de son propre destin qui se dessine et qui intrigue… C’est cette époque merveilleuse de la découverte de ce que sera la vie d’adulte de tout un chacun, avec ses vérités,  ses surprises, ses plaisirs et…..ses maux. La vraie loi de la vie du futur homme, ou de la femme, l’assurance de nos atouts ou de nos défauts qui nous permettront de l’affronter dans les conditions les plus honorables.
-=-=-=-=-=-=-
Le tableau... : Je connais ton Christ, je connais Santa Cruz, pour y être passé, malheureusement en courant...
Bravo pour cette "piéta", façon Sandeaux Claude... I love you I love you sunny

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)

Admin

Messages : 10423
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Sam 10 Déc - 12:32


Brouage. Aquarelle miniature (12 x 10 cm), par ADN



Brouage

Ce sont des bâtiments et remparts d'un autre âge,
Hier au bord de l'eau, maintenant dans les terres,
Jadis c'était  Hiers, aujourd'hui c'est Brouage,
Vestiges d'un passé glorieux sans mystères.

Si c'est grâce à l'or blanc que ce port interlope,
Il y a bien longtemps, a connu son essor,
Et jusqu'à devenir le plus grand port d'Europe,
Qui aurait pu prévoir ce que serait son sort ?

La guerre partisane, en atteignant  ce  lieu,
Le transforma alors en  fameux port de guerre
Et un jour   Mazarin,  bien après Richelieu,
Devint  le gouverneur de cette ville austère.

Natif de ce pays, c'est Samuel de Champlain,
Parti coloniser notre « Nouvelle France »,
Qui y fondit Québec où il mourut enfin,
Mais sans avoir connu la chute de la France.

Puis Marie Mancini, aimée d'un jeune roi,
Un jour, fut exilée en ce triste séjour
Et sans aucun égard devant son  désarroi :
Les affaires d'État se moquent de l'amour.

Mais  le port s'envasa et tout fut emporté.
Les habitants surpris sont partis de ces terres.
À la Révolution on y a déporté
Des suspects et aussi des prêtres réfractaires.

Ce n'est que depuis peu que les gens  te découvrent,
Grâce au gouvernement des cousins du Québec,
Alors aux Canadiens, par qui tes portes s'ouvrent,
Je dis un grand merci et je fais un gros « bec ».


Adn  25.05.2008


Dernière édition par DUVERGER-NEDELLEC Alain le Dim 11 Déc - 10:53, édité 1 fois

DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 146
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Dim 11 Déc - 9:22

J'ai couru comme un fou


J’ai couru comme un fou, madame, à la barrière
Lorsqu’on m’a averti que vous veniez chez nous.
J’aurais voulu poser mon âme à vos genoux,
Dans un bouquet de lys et de roses trémières.

Vous l’avez deviné, madame, je vous aime.
Mais vous n’êtes venue et j’ai couru pour rien.
Votre cœur est-il sourd pour n’entendre le mien ?
Je vous ai attendue jusqu’à l’aurore blême.

Je n’avais que six ans mais, de vous amoureux,
Je me sentais plus grand que tous ceux de mon âge.
Avec vous je rêvais de me mettre en ménage.
Mon cœur vous attendant était bien douloureux.

Mais un jour j'ai perçu un grand cri : « Ils arrivent ».
Des drapeaux sont sortis aux fenêtres des rues,
Avec eux vous veniez, aux foules accourues,
Redonner de l’espoir avec le goût de vivre.

Une jeep avançait dans la rue principale,
Suivie de grands camions où j’ai pu admirer
Les soldats canadiens venus nous libérer.
Mon cœur en a flanché, je suis devenu pâle.

L’émotion a saisi mon esprit alerté,
J’allais enfin pouvoir vous rencontrer, madame,
Vous, que je chérissais au profond de mon âme,
Je vous voyais enfin, ô chère Liberté.


Adn

DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 146
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  BOREILLO Gilberte Nelly le Dim 11 Déc - 10:37

ADN

Ah qu'en termes élégants flower ces choses là sont dites... flower 

Gilberte

BOREILLO Gilberte Nelly

Messages : 127
Date d'inscription : 14/10/2016
Localisation : roanne (Loire)

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Dim 11 Déc - 15:59

Bonjour et ceci de la part de Claude - Il a des problemes d'ordi ce ce moment
Alain,
Difficile de comprendre lorsqu'on n'est pas né au Maroc ce que représente ce pays d'avant que je n'ai pas choisi, mais qui coule dans mes veines et dont je suis le fruit de ses parfums, de ses couleurs. Que ce pays ait été cruel, enchanté, que j'ai eu envie de le renier ou de le réclamer, cela ne change rien , c'est là où je suis né. Je suis une partie de cette terre , elle fait partie de moi. Comment raconter Miramar, plage située au bord de l'Atlantique, sans évoquer les senteurs de l'air, la lumière triomphante, le douceur du ciel. Comment résister à ces souvenirs épars, déconcertants. Avoir vécu une vie simple et heureuse, une routine dans le plaisir au quotidien , le tout dans une débauche de rire, de cris d'enfants. Avoir passé une grande partie de mes vacances au bord de la mer sans me rendre compte que mes amour d'été s' achèveraient inévitablement sur un adieu amer et nostalgique à mon adolescence.

El Harhoura n'est pas Miramar, Miramar, c'est une plage lointaine et lumineuse imprégnée de la nostalgie des plaisirs simples de la vie en famille dans un pays idéalisé qui n'existe plus.

" Il fut un temps où je croyais que le pays de ma naissance était ma patrie. Les hommes et les événements me détrompèrent. Il fallut partir, vint le temps de la nostalgie. ( Josette Henri-Giorgi)
" Le passé tout entier nous suit à chaque instant. Ce que nous avons senti, vécu depuis notre première enfance est là perché sur le présent qui va s'y joindre, pressant contre la porte de la conscience qui voudrait le laisser dehors.
( Henri Bergson)

Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16255
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Admin le Dim 11 Déc - 19:12

Notre ami François Santiago avec lequel je viens d'avoir une conversation téléphonique, nous a envoyé un petit texte sur la rue Rouamzine, la rue chère à son cœur.... Il parle de sa rue avec émotion et des souvenirs qu'il entretient toujours au fond de lui même...

Ma rue ROUAMZINE, à Meknès

par François Santiago



Je m’appelle François Santiago, je suis né à Meknès, j’ai passé toute mon enfance dans la maison de ma grand-mère située rue Rouamzine dans une impasse entre le bar Américain et la papèterie  de Mr Bovard.
Cette maison chère à mon cœur ressemblait à un Riad d’aujourd’hui avec sa cour  intérieure et ses quatre pièces, son olivier au centre, sans oublier  l’escalier qui montait à la terrasse. Toute mon enfance est là !

Que dire de ma jeune vie à cette époque ?

L’école communale de la place « El Hédim »,  le jardin de l’Haboul où je retrouvais les copains et les charrettes à roulements, la chasse aux oiseaux avec nos tire boulettes, saute moutons, «  chicha la fava », le zoo au fond du jardin, les lions en cages.
Avec quelques pièces d’économies nous allions louer des vélos à l’heure au magasin de cycles qui se situait à la fin de la rue Driba et le début de la place « Lella Aouda » : c’était la joie.  
   
Revenons à la rue Rouamzine. La grande récompense, c’était la séance au cinéma du Mondial ou de l’Apollo et ses affiches qui nous interpelaient, «Errol Flinn, Grégory Peck, Burt Lancaster, Steward Granger »,  et quelques  fois des films en version arabe.
Tous ces films cultes resteront à jamais gravés dans ma mémoire…
C’était le rêve absolu !
Le jeudi c’était le cinéma des curés en ville nouvelle à Notre Dame des Oliviers.

Cette Rue Rouamzine partait du rond point « Bab Bouameur » où il y avait l’arrêt de l’autobus qui montait vers la ville nouvelle et la rue qui allait vers les quartiers réservés.
Elle s’étirait  jusqu'à la Poste en face du Mondial et du marchand de beignets arabes « sfeinj », en montant à droite on découvrait une impasse où logeaient des familles portugaises.
A droite, le bureau de tabacs, des petits immeubles d’un étage avec balcons qui donnaient sur la rue, le ciné l’Apollo et ses affiches qui nous interpelaient, l’échoppe de Mme Emma qui vendait des beignets, des oreillettes, son nougat, ses sucreries; le coiffeur Mr Salomito et après une petite ruelle qui descendait vers une grande cour ou nous allions jouer, au fond la porte qui s’ouvrait sur le jardin el Haboul. De la nous descendions vers la piscine.

Là se tenait un marchand de mobilier qui vernissait ses meubles sur la ruelle.

Restons dans la rue Rouamzine, le bar chez Charlot; le soir c’étaient brochettes keftas et sa spécialité la rate farcie,  petits immeubles, le chausseur Bata, le bijoutier, le bar Américain où nous faisions des parties de baby-foot et de flipper; les hommes prenaient l’apéro et comme kémia, des escargots... ensuite, ma ruelle, une petite épicerie grecque, la papeterie de Mr Bovard, le commissariat de la ville ancienne, encore une ruelle qui descendait au jardin où il y avait le « Hammam », le coiffeur Mr Achille, la pharmacie; un autre bureau de tabac, des échoppes tenues par des marocains, la charcuterie espagnole Ruiz et le charbonnier où je venais acheter le charbon pour la cuisine; le cinéma le Mondial avec ses grandes affiches, en face la Poste et le marchand de beignets « Fjenjs »

Redescendant  la rue,  on rencontrait les marchands de brochettes et de keftas préparées dans de délicieuses « kesra » pain d’origine marocaine, encore des magasins marocains « Soussis » (nom que l’on donnait à ces bazars où l’on trouvait de tout), le crémier Moulay Tami et ses délicieux yaourts, ensuite une petite ruelle où habitait la famille Abécasséra, l’épicerie de Mme Antoine d’origine Grecque, la boulangerie de Mr Andrades; une rue qui montait à Driba où se trouvait notre  Eglise de la ville ancienne avec le pére Hoton, le frére Gérard qui nous faisait le cathé à coté la famille Puttaggio.

Reprenons la rue  des marchands de tissus, des « Soussis », une fontaine où l’on venait boire et s’arroser; en face, un immeuble où habitait des familles Ubeda, Crespo et une ruelle qui menait vers d’autres maisons dont la famille Matéo Ponce (jeanot), et d’autres, le tailleur, les marchands de fruits, des immeubles, les grandes arcades sous le magasin Singer puis une rue qui montait à Sidi Amar.

Descente vers le rond point..... et voila ma rue Rouamzine !

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)

Admin

Messages : 10423
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Dim 11 Déc - 22:00

Bonjour Francois et je viens de lire"Ma rue Rouamzine" que tu decris ci-dessus avec amour et comme je te disais recemment cette rue fut aussi la premiere adresse de mon grand-pere Jousse quand il arriva au Maroc en 1912. Lui aussi me racontait cette rue comme toi et peut-etre ton pere l'avait connu. Mon pere avait passe ses premieres 7 annees dans une petit immeuble dans cette rue et avait commence l'ecole primaire El Hedim. Et en 1925 ils louaient une petite maison au bord du bassin Agdal avec un petit jardin et finalement Hadj Kadour. Un de nos amis Richard Brandlin aussi avait vecu dans cette rue ou sa mere gerait un petit hotel je crois.

Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16255
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 24 sur 26 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum