La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Page 29 sur 30 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant

Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Grostefan Alain le Mer 1 Mar - 16:44

ADN
Poésie, narration, fables,peinture, tissage mais tu es polyvalent! Tu touches avec bonheur à tout ce qui est Art. J'en reste baba d'admiration. Et si ça se trouve tu as d'autres cordes à ton arc que tu nous dévoileras un de ces jours. cheers
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16265
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

arts et artistes du RdlB

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Mer 1 Mar - 19:40

Eh  oui  j'ai aussi  construit  un escalier en  bois (vieilles  poutres  récupérées dans  une  chaumière en démolition)  ajouté  une  pièce  à une  chaumière  avec fondations ( en  partie remplies au  béton fait  à la  pelle !),  murs en  briques et façade en colombages (c'était en  Normandie) J'ai tiré  une dalle de  béton etc etc.. Fait la pose de  l'électricité puis  l'isolation d'un étage  avec  laine de  verre, pose de poutres croisées et  seconde couche de  laine de roche  puis  couvert avec  lambris ! Pose d'un plancher  etc.....Pose de  cloisons et  portes  pour  faire  atelier de  peinture et  tissage, grenier, chambre et  salle de douche ( la  plomberie  faite  par  un professionnel mais  j'ai monté  la cabine de douche  moi même).

Tu vois pour  un maître de conférences  en fac je  n'étais  pas  vraiment  manchot. D'ailleurs  j'ai été  amené  à  bricoler aussi  dans  mon  métier  quand  on m'a demandé de  monter  un  labo  de Physiologie animale  sans  me donner un sou pour  acheter le matériel de  Travaux  Pratiques et  j'ai dû bricoler des  cylindres enregistreurs  des  stimulateurs électriques et  des  électrodes de stimulation   pour  pouvoir travailler avec mes étudiants  . Cela  m'a pris  plusieurs  mois mais  ils  ont eu 8 séances de TP (normalement  si j'avais eu  le  matériel   ils auraient  dû en faire  12 !)

J'ai fabriqué  mes  métiers  à tisser de  A à Z dont  un  à 8 cadres et 5 à 4  cadres ( ces derniers  pour enseigner  aux sourdes  muettes )

Non je  ne suis  pas  manchot ! Mais  j'ai les chevilles qui enflent  tout  à  cou p !!!! Laughing

Amicalement.
Adn
avatar
DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 179
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 79
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Les artistes du RdlB

Message  Grostefan Alain le Mer 1 Mar - 22:33

ADN
Il n'y a pas de raison pour que tes chevilles enflent. Sans vraiment te connaître j'ai le sentiment que tu es tout en modestie, malgré l'étendue de ton savoir-faire et ce, dans maints domaines.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16265
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Jeu 9 Mar - 11:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Les Aït Benaddhou, Aquarelle  miniature (12 x 9 cm)   par ADN




Les kasbahs


Il est en ce pays dans lequel j'aime à vivre
De splendides contrées, des sites merveilleux
Que le souffle coupé, écarquillant les yeux
L'on contemple sans fin ainsi qu'un précieux livre.

J'ai ressenti un jour ce bonheur inoui
Lorsque de Marrakech quittant tous les parfums
Nous avons dans l'Atlas tant roulé pour enfin
Découvrir à Télouet la kasbah du Glaoui.

Sous une khaïma nous nous sommes assis
Pour déguster du thé et manger des tajines
Avant de visiter la kasbah et les ruines
Et c'est le coeur comblé que nous sommes partis.

Les zelliges, les stucs et les plafonds sculptés
Les portes décorées aux couleurs encor vives
Méritent qu'un beau jour cette kasbah revive
Et que le monde entier découvre ses beautés.

Poursuivant le voyage ensuite avec ardeur
Vers Ouarzazate aussi nous avons admiré
Des Aît Benhaddou les murailles ocrées
Dans le soleil levant ce fut une splendeur.

Allez les visiter ces deux vieilles kasbahs
Venez y au printemps quand le soleil est doux
Aussi bien à Télouet qu'aux Aît Benhaddou
Quand vous arriverez, vous en serez babas !

Adn
avatar
DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 179
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 79
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Admin le Jeu 9 Mar - 21:29

Bien écrit, Alain....,

C'est une bonne pub, de surcroît, que tu fais là pour le sud...
Le Sud ....Magnifique en couleurs et en fragrances... Et cette lumière....sunny sunny
Je suis retourné 6 ou 7 fois au Maroc et j'ai fait, à chaque fois, un retour très prolongé dans le sud..... et surtout Kasba Tadla, où je suis né...Je pense même avoir découvert l'endroit, dans l'ancien camp nord militaire, en me repérant avec des CPA et photos.... Enfin..... !!!!!! Je dis bien "je pense"...


_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12294
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Mer 22 Mar - 17:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un amour


Quand elle est avertie que je viens  pour  la voir,
Souriante, elle est là  sur le seuil de sa porte.
Elle ne  parle pas  ma  langue,  mais qu’importe,
Elle m’aime et sait bien  me le faire savoir.

Elle saute en mes bras, se  presse contre moi
Elle  m’aime sans  honte et devant sa famille.
Ses parents savent  bien que  j’adore leur fille,
Que  je suis subjugué par son charmant  minois.

Ses cheveux  noirs posés contre  mes cheveux  blancs,
Elle me tient serré, ses  lèvres dans mon cou,
Sa joue contre  ma  joue et je sens tout  à  coup
Un tout petit  baiser déposé en tremblant.

Elle aime  mes yeux bleus et puis ma barbe  blanche.
Pour tester son amour son papa la taquine
« Il n’est pas beau, ammi » Elle répond « La ! Zouine !* »
Et  se presse  plus fort encor contre ma hanche.

J’ai  soixante-quinze ans,  il est  vrai, de plus qu’elle,
Mais  ça n’empêche  pas d’avoir des sentiments.
Elle  n’a que trois ans mais  des regards aimants.
C’est un amour d’enfant, tendre, douce et fidèle.

Son baiser amoureux pour  moi n’a pas de prix.
Sa bouche barbouillée de sombre chocolat
A laissé  sur  ma  peau la trace que voilà,
Et de ma  Rihana, je me sens très épris !


Adn 21.03.2017

* ammi  = mon oncle
* La ! Zouine  =  Non ! Il est beau !
avatar
DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 179
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 79
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

LES PLUS BEAUX VERS

Message  BOREILLO Gilberte Nelly le Ven 24 Mar - 10:30

 
Les plus beaux vers, c'est vrai, sont ceux qu'on n'écrit pas.
Ils sont éclos tout seuls au plus profond de l'âme
et, longuement polis, sonnent comme une lame
trempés en acier clair pour les plus beaux combats.

Ils ont pris au cerveau leur meilleure substance ;
les pulsions du coeur en rythment la cadence;
on les sent au tympan tambouriner tout bas.

Mais qu'ils disent nos cris, nos plaisirs ou nos peines,
qu'ils chantent de l'amour, le caprice ou les chaînes,
leurs rimes, deux à deux, semblent marquer le pas ;
 
Les plus beaux vers, c'est vrai, sont ceux qu'on n'écrit pas
avatar
BOREILLO Gilberte Nelly

Messages : 218
Date d'inscription : 14/10/2016
Localisation : roanne (Loire)

Revenir en haut Aller en bas

De la part de Claude Sandeaux

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 24 Mar - 14:49

L'exposition de Claude dans le cadre de la manifestation " Seattle's French Fest " organisée le dimanche 19 mars 2017 par le Consulat de France à Seattle.

avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Seattle's French Festival 19 mars 2017 (suite)

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 24 Mar - 19:10




Dernière édition par Ghislaine Jousse-Veale le Ven 24 Mar - 20:19, édité 1 fois
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Suite

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 24 Mar - 19:13


avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Admin le Sam 25 Mar - 20:58

BOREILLO Gilberte Nelly a écrit: -  Les plus beaux vers, c'est vrai, sont ceux qu'on n'écrit pas.
Salut Gilberte...,
Trop beau ce poème que tu as déniché.... Je l'ai retrouvé sur le Net pour connaitre l'auteur... Il s'agit d'un certain Edmond Arnaud (de Mostaganem) (Transmis par Guy Montaner, de la "Marine")
As tu remarqué celui de "la babouche et le pied-noir"...???
Rigolote et bien tourné... Du coup, je les ai tous lus... Merci à toi...!!!

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12294
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Admin le Sam 25 Mar - 21:10

Claude...,

Bonne chance et trois fois BRAVO ... cheers cheers cheers ...
J'ai bien aimé ... :
"Quand je peins, je rêve. Quand mon rêve prend fin, je ne me rappelle plus de ce dont j'ai rêvé. Mais le tableau reste et devient l'incarnation de mon rêve.
Dessiner et peindre ont été pour moi un don d'expression et un besoin d'expression.
Claude Sandeaux"


C'est bien......, l'artiste...!!!

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12294
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Nouveaux tableaux de Claude Sandeaux

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 31 Mar - 20:18

Coquelicots
Huile et Acrylique - 61 cms x 92 cms 

Village Gardois 
Huile et Acrylique -  61 cms x 92 cms
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

de Claude Sandeaux

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 31 Mar - 20:21

Notre Dame des Pieds noirs
Huile et Acryliqe -  61 cms x 92 cms
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

De la part de Claude

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 21 Avr - 15:05

Portraits de John Wayne et James Dean -  60cmx60cm - acrylique - et qui seront exposés le 8 Juin 2017 à Kirkland Senior Artist

à suivre


Dernière édition par Ghislaine Jousse-Veale le Ven 21 Avr - 15:56, édité 1 fois
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  HUGUETTE ROMERO le Ven 21 Avr - 16:55

cheers  cheers  cheers  cheers  cheers CLAUDE
avatar
HUGUETTE ROMERO

Messages : 4070
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 75
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77

Revenir en haut Aller en bas

Texte de Claude Sandeaux

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Mar 25 Avr - 15:53

Mon désir de Grèce



Petit-fils de Cosmas Xanthopoulos et fils Antoine Sandeaux, je n'ai jamais pu satisfaire mon désir de Grèce. Tout ce que j'entends dire tous ces derniers temps sur ce pays bénis par les Dieux, me remplit de tristesse et de nostalgie. Oui la Grèce me manque, rapatrié dans le sud de la France, j'ai un temps retrouvé quelque chose de la lumière méditerranéenne.

Mais le Gard n'est pas l'Olympe et la France n'est pas la Grèce.
De cette Grèce, j'ai reçu l'impulsion salvatrice de la philosophie, de la poésie et de l'architecture. Être grec, c'est faire une longue promenade sur les sentiers buissonniers au milieu des oliviers, sous le soleil de la méditerranée à la rencontre de Platon, d'Aristote et de Socrate afin de s'imprégner et de gouter à la pensée grecque.

Cette pensée grecque, mon père m'en parlait souvent car elle rayonnait autrefois dans toute l'Asie Mineure et à travers toutes les cotes de l’Égée. Il évoquait ces écoles grecques où l'étude du grand Homère se confondait avec celle du grand Virgile, et où le caractère se formait sur l'enseignement d'une culture classique. Il se souvenait des belles églises orthodoxes dont les clochers annonçaient aux fidèles le commencement de la messe en les invitant à un rassemblement pieux pour faire leur prière à Dieu.

Que reste-t-il de la culture grecque ? des souvenirs conservés intactes dans ma mémoire, des détails intimes me menant à la rencontre de Socrate, ce pèlerin hélant les passants dans les rues d'Athènes, en philosophant avec eux. Qu'est devenue la Grèce de Périclès, de Démosthène fondée sur la souveraineté du peuple. Celle d'Achille, d'Ulysse, de Sophocle, de Léonidas et d'Alexandre. Que reste-t-il de cette Grèce, de mon passé fait d'épopées, de sciences et de gloire? Qu'est devenue cette Grèce qui a jeté en moi ses semences de civilisation. Avoir vécu au sein d'une culture séculaire a été pour moi une bénédiction car je reste un grain de ses épis, une grappe de ses treilles.

Claude Sandeaux
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

La Galerie du RdlB

Message  sandeaux le Jeu 4 Mai - 6:34

S'il est une idée reçue chez les Pieds Noirs d'Algérie, c'est bien celle de considérer que leur surnom date de la conquête de 1830. Il semblerait que le terme existait entre-deux-guerres et fut utilisé par l'armée coloniale pour désigner les Européens du Maroc. Il fut par la suite employé avec une pointe d'ironie, de méfiance et de mépris, par les militaires qui prenaient leurs fonctions au début de la guerre d'Algérie pour désigner les Français d'Algérie. Ce n'est pas 1830 qui créa le Pied Noir d'Algérie, mais 1962 et ce terme quasi imposé aux Français d'Algérie par les métropolitains est venu combler un vide, celui de la dénomination des Français sans être de France, d'Afrique du Nord sans être indigène. En bien des points Français d'Algérie, de Tunisie et du Maroc étaient considérés en France comme des Français sans province, comme des Français de là-bas, comme des Pieds Noirs.
En tant que Français de là-bas, sans province, j'ai voulu à ma manière livrer à mes enfants et petits-enfants un message, sorte de racines de papier. Afin de leur donner à comprendre, pour mettre un peu d'intelligibilité dans mon passé fort complexe et surtout pour affirmer mon identité pied noir.
Ces deux mots, pied noir, jetés péjorativement comme une insulte, sont devenus pour moi plus qu'un sobriquet. On m'a appelé pied noir avec cette nuance de dédain, de mépris, lorsque j'étais étudiant aux Beaux Arts à Paris, lorsque je jouais au petit soldat en Avignon ou lorsque nous avions pris avec mon père Antoine les destinées d'une salle de cinéma à Nîmes sur le point de fermer, envahie par les cafards et les rats et fréquentée par un public hétéroclite et xénophobe.
J'ai accepté l'injure et ces mots dédaigneux sont devenus comme un ralliement, comme un drapeau, comme un pur emblème.
Je me suis senti réellement pied noir, lorsque j'ai pris conscience de l'obligation de militer contre la désinformation, le racisme faisant des pieds noirs, les boucs émissaires d'un colonialisme honteux. Claude
avatar
sandeaux

Messages : 334
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 81
Localisation : Snohomish USA

Revenir en haut Aller en bas

Texte de Claude Sandeaux

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 12 Mai - 15:44

Le Maroc des peintres

L'Orient reste pour les peintres une terre privilégiée; une contrée de mémoire, un lieu où l'histoire et les mythes fleurissent.

Comme sa génération, Eugène Delacroix peint d'abord un Orient romanesque lorsqu'il exalte la lutte des Grecs contre les Turcs. Le voyage au Maroc sera son seul contact avec l'Orient. Il fut le premier peintre à découvrir l'Orient en débarquant avec une mission diplomatique à Tanger. Le roi de France Louis Philippe ayant mandaté le comte de Mornay afin de rassurer le sultan du Maroc qui voyait d'un fort mauvais œil la conquête de l'Algérie par la France. Le but de Delacroix étant de fixer les grands moments de cette mission en terre d'Islam.

L' aventure paraissait incertaine, délicate, dangereuse car les routes sont rares et peu sures. L'avidité des brigands et l'hostilité de la population face à ces roumis, ces étrangers, ces chiens d'infidèles menaçant de compromettre la mission de l'ambassadeur venus à la rencontre du sultan Abd-er-Rahman pour parler de paix.

Delacroix ne voit , n'entend rien, il éprouve au milieu de cette nature vigoureuse des sensations pareilles à celles qu'il avait dans son enfance. L'ombre des objets blancs très reflétée en bleu, le rouge des selles et des turbans presque noir, les montagnes violettes au loin, le sable jaune, le bleu du ciel, tout ressemble à un tableau vivant.

De Tanger à Meknès, le peintre tiend son journal en l’illustrant de dessins, d'aquarelles, il croque milles détails, les burnous blancs, les pantoufles jaunes et les éperons dorés. Il dessine fébrilement les ceintures violettes dorées d'or, les brides des chevaux, les capuchons des cavaliers maures et un mariage juif. Il respire avec gourmandise, tout le long de ce dangereux voyage, les odeurs des amandiers, des orangers et des eucalyptus. Convié à une diffa sur les bords d'un oued en contrebas d'un bordj, Delacroix découvrit avec plaisir la cuisine marocaine, autant de généreuse offrandes servies sur un plateau d'argent.

De sa boite de pastel il apportera ça et là des touches de couleurs aux dessins réalisés lors de la fantasia organisée par le pacha de la province. Difficile pour lui de rester insensible devant ces montures légères et aériennes revêtues d' harnachements colorés, s'élançant dans un galop effréné, emportées dans un tourbillon de poussière. Comme un reporter curieux de tout, Delacroix arpente les rues de Meknès, la capitale du Royaume. Rien n'est simple dans ce royaume car dessiner dans la rue n'est guère autorisé, la religion musulmane interdisant toute représentation humaine. Sur son passage, on l'insulte car la population se révèle très hostile envers cet étranger dont le pays a soumis l'Algérie voisine, comment savoir s'il est ennemie ou ami.
Non autorisé de dessiner dans la rue, Delacroix recomposera de mémoire le Meknès qu'il venait de découvrir. Un Meknès qui inspirera ce dernier jusqu’à la fin de sa vie.

Matisse fit un voyage au Maroc à dos de mulet au milieu d'une mer de fleurs. Quand un papillon survole un jardin, dit un proverbe arabe, il donne aux fleurs ses couleurs en échange de quelques parfums, Dufy fut ce papillon qui apporta de chacune de ses étapes des aquarelles d'une scintillante fraicheur; Renoir découvrit le blanc, celui des burnous, des minarets et des routes. Edmond Valès, fut mon professeur de dessin au lycée Poeymirau à Meknès, ce fut aussi un artiste de talent qui privilégia le pittoresque marocain dont je me suis imprégné. Ses peintures, ses aquarelles, ses sanguines essentiellement inspirées par la Maroc m'ont influencé.

En pensant à ces peintres, à ces rencontres, je ressens comme un bonheur de la mémoire, car j'ai vécu dans un univers de sensualité, de sagesse, de sueur, de soleil, de poussière ocre levée par le vent, de moutons sacrifiés et de blanches djellabas.

Claude sandeaux
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

De la part de Claude Sandeaux

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 10 Juin - 17:37

Exposition Claude Sandeaux à Kirkland, état de Washington, ce vendredi 9 juin 2017, bon accueil du public et interview à la télévision régionale King county.
suite
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Les artistes du Roi de la Bière

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 10 Juin - 17:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Les artistes du RdlB

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Dim 11 Juin - 15:48

Qu'est-ce que c'est que la terre natale de l'homme ?
Un nulle part ? Un rayonnement fugitif ? Un adieu ?


Casablanca.


L'ancien paquebot le Mauritania entre en rade de Casablanca, machines au ralenti, chargé à ras bord des rescapés des massacres de Smyrne. Ils sont entassés sur le pont, encore plein d'espoir, heureux d'avoir échappé aux Turcs. Persuadés qu'ils ne connaitront plus le sort où tant des leurs ont laissé la vie. Ils découvrent larme à l’œil Casablanca émergeant de la brume, car ils se croiraient de retour au pays, tant la cote marocaine ressemble à l'Anatolie, avec ses amphithéâtres de maisons blanches.

La sirène hurle, les treuils grincent, les matelots vérifient les amarres car il est temps de jeter l'ancre. La mer est grise, les taches claires des maisons et des palais aux tuiles rouges flanqués de tours et de minarets pointant leur doigt vers le ciel, apparaissent à l'horizon. Certains réfugiés se jetteraient volontiers à l'eau pour y noyer leurs puces et leurs poux, mais la mer est froide et peu engageante ce 31 décembre 1920. Des barques à voiles latines louvoient entre les navires s'immobilisant près de leur flanc. Le Mauritania a finalement jeté l'ancre dans la rade, il est temps d'accoster pour permettre le débarquement de ces intrus foulant indument le sol sous le regard dédaigneux et menaçant des garde-cotes et des soldats pointant leur arme dans leur direction.

Il pleut sur la ville, une bruine fine et glacée rend le sol glissant, incitant ce bataillon de misère à rejoindre au plus vite un camp aménagé à la hâte. Un camp reconnaissable par ses réseaux de barbelés. Le piètre accueil qui est réservé aux réfugiés grecs dans ce camp déshérités, rappelant les stalags d'Anatolie, pousse mon grand-père Cosmas Xanthopoulos à rechercher un lieu privé lui permettant de protéger sa famille. Un lieu contenant tout au plus un lit et une chaise et ceci en attendant de faire les démarches nécessaires afin d’être autorisé à immigrer définitivement au Maroc sous protectorat de la France.
Immigrer enfin ! après avoir échappé aux pillages, aux massacres et aux viols perpétrés par les soldats turcs. Ces derniers semant la dévastation ce mois de septembre 1920 à Smyrne, capitale de l'Ionie grecque où l'éclat de la culture et de la civilisation rayonnait autrefois dans tout l'Asie Mineure occidentale à travers toutes les cotes de l’Égée.

Amitiés Claude
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Mar 13 Juin - 23:12

Mémoires

Petit-fils de Cosme et fils d'Antoine Sandeaux, de Gabriel, José, Juan  et de Eulalia Lopez,  je n'ai jamais pu satisfaire mon désir de Grèce et d'Espagne. Oui ces deux cultures me manquent depuis que je vis aux États Unis. En parcourant les rues de Woodinville, petite ville de l'état de Washington, il m'arrive à penser à ma mère Eulalia, Lola, Lopez, fille De Gabriel, José, Juan et d'Eulalia, Joséfa, Maria Martinez, née à Oran, département d'Oranie.

Ma Lola, comme le disait si tendrement mon père Antoine, était originaire de la Marine, la Calère, le quartier espagnol situé à l'ouest d'Oran, prés du vieux port. C'était la Casa Rota, el Callejon. C'était aussi les places de la République, de Kléber, de la Perle. C'était l'église Saint Louis, le Marabout de Sid el Houari, le cinéma familia où seule la langue du Castillan ou du Valecien avait cours. C'était le lieu privilégié des bals populaires. Il y avait les bars Albert et Cerdan, cousin de Marcel, le magasin de chaussures Benguigui, la brasserie Rodriguez avec ses melsas et brochettes et la boutique Soriano, spécialiste des articles de pêche.

C'était le quartier historique de la Bianca encaissé sous les pentes de la foret des planteurs et sous la bénédiction de Notre-Dame de Santa-Cruz avec ses ruelles étroites pavées ou simplement damées, ses immeubles lézardés qui dataient du début du siècles et sa population ouvrière qui avait quitté l'Espagne sans autre fortune que des hardes enveloppées dans un mouchoir à carreaux.
Lola, ma tendre et regrettée mère était un petit bout de femme incroyablement belle. Elle était brune, exotique et avait des yeux immenses et sombres, mon père finira par s'y noyer.

A la regarder si belle, avec des yeux magnifiques et son petit nez en l'air si provoquant, mon père réalisa qu'il venait de contracter la maladie d'amour. Mariés, il n'eurent qu'à prendre la route vers l'inattendu et les bruits du monde.
En déposant mes valises aux États Unis, loin de mes repères, je suis convaincu que je resterai déraisonnablement et passionnément un français de là-bas, né en terre marocaine, petit-fils d'un montreur d'images et d'un pêcheur de Mers-el-Kébir.

Claude Sandeaux
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16678
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Galerie "Arts et Littérature" du RdlB

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 29 sur 30 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum