Les curiosités et les beautés du Monde....

Page 5 sur 44 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 24 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 15 Juin - 18:21

"Chaque aller-retour = 6 km. En faisant 2 voyages de 60 kilos/jour et 7jours/7 ils touchent 15 €.
Comme ils respirent des vapeurs sulfureuses leurs poumons sont vite atteints. Ces pauvres gens ne vivent guère au-delà de 40 ans."


Bonjour - Alain - Joli lac a regarder mais horreur pour ces hommes. Quand je pense que dans mon bureau ou je travaillais jusqu'a ma retraite et d'ailleurs dans tous les bureaux du gouvernement federal et provincial, les employees ne peuvent venir au travail portant sur leur personne du parfum.....pour ne pas deranger les employees qui sont allergiques aux differents parfums.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17400
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Les odeurs

Message  Lucien Calatayud le Ven 15 Juin - 18:34

Ghislaine

Et comment ça se passait pour ceux qui puaient des pieds? On les obligeait à se déchausser ou bien on leur coupaient les panards pour qu'ils n'incommodent pas trop leurs collègues?Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4540
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 15 Juin - 18:41

ahahahah - Lucien - .....Laughing Dans nos bureaux meme douches au sous sol pour ceux qui font du jogging (comme je le faisais de temps en temps) pendant l'heure du dejeuner ..
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17400
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Grostefan Alain le Sam 16 Juin - 15:25

ADOPTION

Une chienne a adopté une quinzaine de cannetons

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15884
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 16 Juin - 19:41

Bonjour Alain - Adorable cette photo de ce chien et ces cannetons.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17400
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Les cannetons

Message  Lucien Calatayud le Dim 17 Juin - 9:30

Alain

Ce n'est pas le chien qui a adopté les cannetons mais bien l'inverse. Il aura suffit que le chien soit seul présent au moment de l'éclosion des oeufs pour que les cannetons ne reconnaissent que lui comme guide. C'est le cas des oies et de tous les volatiles de cet ordre.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4540
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Marhba bik mon cher Jimmy

Message  Lucien Calatayud le Mer 20 Juin - 15:04



[size=12]La plus belle façon d’accueillir ton retour mon cher Jimmy n’est-elle pas de le faire avec une pluie d’étoiles




Une Pluie d’étoiles


L’annonce de l’évènement soulevait bien des interrogations.

Ne disait-on pas que la chose ne se présenterait probablement plus avant que ne s’écoulent nombre de générations ; que cela n’augurait rien qui vaille. D’aucuns même prétendaient que ce n’étaient là que prémices d’un proche cataclysme. Quand d’autres, plus versés dans les prophéties et les Saintes Ecritures ne voyaient en ce phénomène que l’annonce de l’apocalypse, celle de la fin des temps. Enfin tout un tas de spéculations qui jetaient bien du trouble dans les esprits les moins avertis sur ce qui relèvent de l’univers. Et l’affolement n’allait que s’amplifiant au fur et à mesure de l’approche de l’évènement. En particulier dans le milieu des plus fervents des croyants lesquels, bien que confiant en l’accueil qui leur serait réservé dans l’au-delà ne se sentaient pas moins terrorisés que le voisin, celui qui par simple bravade clamait à tout va son plein athéisme.

Plus mesurés dans leurs analyses et bien entendu dans leurs propos, les plus savants ne parlaient que de comètes, d’astéroïdes, quant ce n’était de météorites, redoutant cependant une quelconque déviation de trajectoire, supputant aussi sur la taille du bolide sensé foncer en direction de notre planète, menaçant sinon de s’y écraser, au mieux de la frôler avec ce que cela comportait d’inconnus.

Une longue et bien pénible expectative en tout état de cause qui ne cessait de donner cours à toutes sortes d’allégations plus ou moins alarmantes, parfois même plus ou moins farfelues.

Bien des tourments en tout cas pour ceux des gens repliés sur eux-mêmes autant que nous l’étions. Tenu dans l’ignorance des commentaires d’analystes ou autres astronomes avisés, nous ne pouvions que nous forger nos propres idées sur ce qui était susceptible d’advenir.

Il est vrai que, réduit à vivre dans un complet isolement, nous n’avions connaissance de l’actualité que de façon très sporadique et tout à fait décousue. Parfois même certains faits importants ne nous parvenaient que lorsque les polémiques soulevées s’étaient déjà plus ou moins éteintes.



Or, le soir venu, les appréhensions à leurs combles, chacun s’étant forgé sa propre idée sur les bouleversements prévisibles, nous les enfants étions restés cloîtrés dans une très angoissante attente. Maman que ce genre d’inconnu faisait trembler, avait décidé de nous retenir près d’elle. Les yeux rivés au travers des vitres de la fenêtre qui s’ouvrait en dehors de la cour, elle s’efforçait de nous rassurer :

« Ne craignez rien les enfants. C’est tout juste si quelques lumières éclaireront le ciel » nous répétait-elle, quand bien même nous la sentions saisie de mille craintes.

Ayant balayé depuis longtemps toutes ses inquiétudes, papa se tenait seul, planté au beau milieu du vaste espace de terre damée, juste devant l’entrée des bâtiments. Il passait son temps à scruter le ciel à la recherche d’un quelconque indice révélateurs du déclenchement de l’éventuel cataclysme. Seul dans l’impressionnant silence qui s’était installé, ne montrant ni frayeur ni impatience, il gardait les yeux plongés dans les profondeurs des nues qui s’assombrissaient de plus en plus.

Nous n’eûmes d’ailleurs pas à attendre bien longtemps pour percevoir un premier fil lumineux fendre cette semi obscurité. Un simple trait qui, ayant pris naissance très instantanément quelque part dans le lointain du firmament, avait traversé l’espace pour aller se perdre tout aussi vite quelque part dans la nature. Peut être même avait-il chutée non loin sur le sol.

« Ce n’est qu’une simple étoile filante comme il nous est donné d’en percevoir quelques fois le soir », Nous dit maman qui, visiblement n’en menait toujours pas large. Tandis que, jamais autant saisis de curiosité, mon frère aîné, ma sœur et moi, nous efforcions de sonder ce ciel si chargé de mystères et d’incertitudes. Ne souhaitant rien de plus que de voir se répéter le simple phénomène de l’apparition d’une étoile filante semblable à celle qui venait de tracer son sillon, chacun de nous s’efforçait d’embrasser du regard l’ensemble de la voûte céleste.

« Oh ! En voilà une autre ! » N’avions-nous pas tardé de nous écrier en chœur voyant un nouveau tracé lumineux naître et disparaître avec une même fulgurance.

Mais voilà qu’une troisième puis une quatrième puis une dizaine puis des centaines puis des milliers d’autres traits tout aussi lumineux se mirent bientôt à fouetter en tous sens l’univers jusqu’à l’illuminer de manière féerique.

De plus en plus terrorisée, maman suppliait le ciel qu’il ne se produise rien d’autre que ce que nous vivions alors. Tout au contraire, enrageant de nous trouver ainsi retenus, profitant d’un brin de relâchement de sa part, nous n’hésitâmes point à l’abandonner en dépit de ses suppliques.

Nous étant précipités dehors, nous pouvions dès lors nous émerveiller devant un tel embrasement.

De quelque côté que ce soit, ce n’était que millions d’étincelles naissant et fuyant en tous sens dans un impressionnant silence de plein désert. Pas un moindre aboiement, pas un moindre gazouillis d’oiseau. Toute la faune animale paraissant s’être terrée en des abris discrets. Ma sœur, mon frère et moi espérions bien pouvoir situer le lieu de chute de l’une ou l’autre de ces sortes d’escarbilles incandescentes, mieux encore, d’en capturer une, mais nos tentatives s’avéraient bien vaines. Toutes ces gerbes d’étincelles éclataient, filaient et chutaient avec une rapidité telle que c’eut été miracle de parvenir à se saisir de quoi que ce soit. Cette myriade de filets lumineux paraissait même nous narguer frôlant nos têtes elle disparaissait sans ne laisser trace en aucun endroit. Et nos mains de se tenir grandes ouvertes et de demeurer désespérément bredouilles d’une moindre capture. Surgissant de nulle part, les impalpables sillons luisants s’effaçaient tout aussi mystérieusement en un autre nul part. Aucun bruit d’impacte, aucune brillance décelable sur un sol pourtant mitraillé? C’était comme si voulant se jouer de notre crédulité, le phénomène s’ingéniait à ne rien dévoiler de son énigme.

A notre immense déception la grandiose constellation devait bientôt aller s’atténuant jusqu’à ne plus laisser place qu’à de très épars et toujours éphémères étincelles. Nous en étions réduits à exprimer quelques regrets qu’il ne se soit rien produit d’autre que ce simple et bien étrange déluge de poussières lumineuses.

Rentrés à la maison, nous devions retrouver maman certes plus rassurée mais aussi pâlichonne qu’au moment où nous l’avions quittée. Toujours persuadée que ce ne pouvait être là qu’un très sérieux présage venant du firmament, elle continuait de se questionner marmonnant les mêmes mots:

« Ne serait-ce pas tout simplement les conséquences d’un puissant désordre survenu quelque part dans l’immensité des nues ? »

Alors que, les yeux encore tout étincelants mais immensément déçus de n’être point parvenus à déceler un moindre impacte de ces messages venus du plus profond du cosmos, nous les enfants continuions de scruter le ciel. Un ciel merveilleusement éclairé par les reflets d’une lune enjouée et toute souriante. Quelques nuages fuyaient, assombrissant et ravivant tour à tour les clartés de l’astre quant au plus profond des nues mille constellations rivalisaient de nouveau de brillances et de scintillements.



Voilà mon cher Jimmy. Ce n'est certes qune petite histoire vécue, plus ou moins bien écrite. Permets cependant à l'ensemble de tes amis de te la dédier.









[/size]
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4540
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Une Pluie d'étoiles

Message  Lucien Calatayud le Mer 20 Juin - 16:01

size=18]

[size=12]La plus belle façon d’accueillir ton retour mon cher Jimmy n’est-elle pas de le faire avec une pluie d’étoiles




Une Pluie d’étoiles


L’annonce de l’évènement soulevait bien des interrogations.

Ne disait-on pas que la chose ne se présenterait probablement plus avant que ne s’écoulent nombre de générations ; que cela n’augurait rien qui vaille. D’aucuns même prétendaient que ce n’étaient là que prémices d’un proche cataclysme. Quand d’autres, plus versés dans les prophéties et les Saintes Ecritures ne voyaient en ce phénomène que l’annonce de l’apocalypse, celle de la fin des temps. Enfin tout un tas de spéculations qui jetaient bien du trouble dans les esprits les moins avertis sur ce qui relèvent de l’univers. Et l’affolement n’allait que s’amplifiant au fur et à mesure de l’approche de l’évènement. En particulier dans le milieu des plus fervents des croyants lesquels, bien que confiant en l’accueil qui leur serait réservé dans l’au-delà ne se sentaient pas moins terrorisés que le voisin, celui qui par simple bravade clamait à tout va son plein athéisme.

Plus mesurés dans leurs analyses et bien entendu dans leurs propos, les plus savants ne parlaient que de comètes, d’astéroïdes, quant ce n’était de météorites, redoutant cependant une quelconque déviation de trajectoire, supputant aussi sur la taille du bolide sensé foncer en direction de notre planète, menaçant sinon de s’y écraser, au mieux de la frôler avec ce que cela comportait d’inconnus.

Une longue et bien pénible expectative en tout état de cause qui ne cessait de donner cours à toutes sortes d’allégations plus ou moins alarmantes, parfois même plus ou moins farfelues.

Bien des tourments en tout cas pour ceux des gens repliés sur eux-mêmes autant que nous l’étions. Tenu dans l’ignorance des commentaires d’analystes ou autres astronomes avisés, nous ne pouvions que nous forger nos propres idées sur ce qui était susceptible d’advenir.

Il est vrai que, réduit à vivre dans un complet isolement, nous n’avions connaissance de l’actualité que de façon très sporadique et tout à fait décousue. Parfois même certains faits importants ne nous parvenaient que lorsque les polémiques soulevées s’étaient déjà plus ou moins éteintes.



Or, le soir venu, les appréhensions à leurs combles, chacun s’étant forgé sa propre idée sur les bouleversements prévisibles, nous les enfants étions restés cloîtrés dans une très angoissante attente. Maman que ce genre d’inconnu faisait trembler, avait décidé de nous retenir près d’elle. Les yeux rivés au travers des vitres de la fenêtre qui s’ouvrait en dehors de la cour, elle s’efforçait de nous rassurer :

« Ne craignez rien les enfants. C’est tout juste si quelques lumières éclaireront le ciel » nous répétait-elle, quand bien même nous la sentions saisie de mille craintes.

Ayant balayé depuis longtemps toutes ses inquiétudes, papa se tenait seul, planté au beau milieu du vaste espace de terre damée, juste devant l’entrée des bâtiments. Il passait son temps à scruter le ciel à la recherche d’un quelconque indice révélateurs du déclenchement de l’éventuel cataclysme. Seul dans l’impressionnant silence qui s’était installé, ne montrant ni frayeur ni impatience, il gardait les yeux plongés dans les profondeurs des nues qui s’assombrissaient de plus en plus.

Nous n’eûmes d’ailleurs pas à attendre bien longtemps pour percevoir un premier fil lumineux fendre cette semi obscurité. Un simple trait qui, ayant pris naissance très instantanément quelque part dans le lointain du firmament, avait traversé l’espace pour aller se perdre tout aussi vite quelque part dans la nature. Peut être même avait-il chutée non loin sur le sol.

« Ce n’est qu’une simple étoile filante comme il nous est donné d’en percevoir quelques fois le soir », Nous dit maman qui, visiblement n’en menait toujours pas large. Tandis que, jamais autant saisis de curiosité, mon frère aîné, ma sœur et moi, nous efforcions de sonder ce ciel si chargé de mystères et d’incertitudes. Ne souhaitant rien de plus que de voir se répéter le simple phénomène de l’apparition d’une étoile filante semblable à celle qui venait de tracer son sillon, chacun de nous s’efforçait d’embrasser du regard l’ensemble de la voûte céleste.

« Oh ! En voilà une autre ! » N’avions-nous pas tardé de nous écrier en chœur voyant un nouveau tracé lumineux naître et disparaître avec une même fulgurance.

Mais voilà qu’une troisième puis une quatrième puis une dizaine puis des centaines puis des milliers d’autres traits tout aussi lumineux se mirent bientôt à fouetter en tous sens l’univers jusqu’à l’illuminer de manière féerique.

De plus en plus terrorisée, maman suppliait le ciel qu’il ne se produise rien d’autre que ce que nous vivions alors. Tout au contraire, enrageant de nous trouver ainsi retenus, profitant d’un brin de relâchement de sa part, nous n’hésitâmes point à l’abandonner en dépit de ses suppliques.

Nous étant précipités dehors, nous pouvions dès lors nous émerveiller devant un tel embrasement.

De quelque côté que ce soit, ce n’était que millions d’étincelles naissant et fuyant en tous sens dans un impressionnant silence de plein désert. Pas un moindre aboiement, pas un moindre gazouillis d’oiseau. Toute la faune animale paraissant s’être terrée en des abris discrets. Ma sœur, mon frère et moi espérions bien pouvoir situer le lieu de chute de l’une ou l’autre de ces sortes d’escarbilles incandescentes, mieux encore, d’en capturer une, mais nos tentatives s’avéraient bien vaines. Toutes ces gerbes d’étincelles éclataient, filaient et chutaient avec une rapidité telle que c’eut été miracle de parvenir à se saisir de quoi que ce soit. Cette myriade de filets lumineux paraissait même nous narguer frôlant nos têtes elle disparaissait sans ne laisser trace en aucun endroit. Et nos mains de se tenir grandes ouvertes et de demeurer désespérément bredouilles d’une moindre capture. Surgissant de nulle part, les impalpables sillons luisants s’effaçaient tout aussi mystérieusement en un autre nul part. Aucun bruit d’impacte, aucune brillance décelable sur un sol pourtant mitraillé? C’était comme si voulant se jouer de notre crédulité, le phénomène s’ingéniait à ne rien dévoiler de son énigme.

A notre immense déception la grandiose constellation devait bientôt aller s’atténuant jusqu’à ne plus laisser place qu’à de très épars et toujours éphémères étincelles. Nous en étions réduits à exprimer quelques regrets qu’il ne se soit rien produit d’autre que ce simple et bien étrange déluge de poussières lumineuses.

Rentrés à la maison, nous devions retrouver maman certes plus rassurée mais aussi pâlichonne qu’au moment où nous l’avions quittée. Toujours persuadée que ce ne pouvait être là qu’un très sérieux présage venant du firmament, elle continuait de se questionner marmonnant les mêmes mots:

« Ne serait-ce pas tout simplement les conséquences d’un puissant désordre survenu quelque part dans l’immensité des nues ? »

Alors que, les yeux encore tout étincelants mais immensément déçus de n’être point parvenus à déceler un moindre impacte de ces messages venus du plus profond du cosmos, nous les enfants continuions de scruter le ciel. Un ciel merveilleusement éclairé par les reflets d’une lune enjouée et toute souriante. Quelques nuages fuyaient, assombrissant et ravivant tour à tour les clartés de l’astre quant au plus profond des nues mille constellations rivalisaient de nouveau de brillances et de scintillements.



Voilà mon cher Jimmy. Ce n'est certes qune petite histoire vécue, plus ou moins bien écrite. Permets cependant à l'ensemble de tes amis de te la dédier.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4540
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  christiane gérard le Mer 20 Juin - 16:57

Je ne m'appelle pas Jimmy,mais j'ai lu avec plaisir ce récit.Mais as-tu eu une explication de ce phénomène qui ne doit pas se produire très souvent.

_________________

Amitiés Christiane

avatar
christiane gérard

Messages : 2135
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : SAINT GERMAIN sur AVRE - Eure

http://points-de-croix.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Lucien Calatayud le Mer 20 Juin - 18:25

christiane gérard a écrit:Je ne m'appelle pas Jimmy,mais j'ai lu avec plaisir ce récit.Mais as-tu eu une explication de ce phénomène qui ne doit pas se produire très souvent.

Non Christiane je n'ai jamais su ce qui s'était passé et ne l'ai d'ailleurs jamais demandé. A mon avis il ne devait s'agir que d'éléments de la queue d'une comète celle-ci ayant dû passer très en dehors de l'attraction terrestre. Peut être aussi s'agissait-il d'une météorite qui aura explosé au moment de sa rentrée dans la couche atmosphérique. Cela s'est passé du côté d'aïn Taoujdat. j'ignore aussi quelle superficie du globe a pu être arrosée par ces poussières . C'est sous le frottement de l'air que ces dernières rougissent pour devenir ce qu'on appelle des étoiles filantes.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4540
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Admin le Mer 20 Juin - 21:06

Eh bien, j'ai bien fait de m'arrêter par ici...!!! Très étonnant... et quelles recherches....
Des photos-montage d'HUGUETTE, au site impressionnant de GHIS, en passant par les souffrières et autres trouvailles d'ALAIN, pour terminer en apothéose par la nuit étoilée de LUCIEN....un véritable florilège étrange, cocasse et instructif...

LUCIEN ne nous a pas précisé la période cette nuit étoilée et par quel moyen, ils avaient été prévenus de la période exacte de cette nuit...
Merci LUCIEN.... le texte est aussi beau que fut le spectacle de ta nuit....

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11580
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Grostefan Alain le Jeu 21 Juin - 11:42

ANDRE

Je me joins à la communauté des bièristes pour t'exprimer ma grande satisfaction de te savoir à nouveau parmi nous.



Amitiés

Alain
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15884
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Grostefan Alain le Jeu 21 Juin - 11:51

LUCIEN

Bien ton récit "étoilé". Dans le langage courant on parle d'étoiles filantes. Tu le sais, ce ne sont pas des étoiles. Une étoile produit sa propre lumière. Ce sont comme tu l'as dit de minuscules particules qui, au contact de l'atmosphère, entrent en fusion.



Pour les cannetons et la chienne je sais que tous ces petits lors de l'éclosion s'attachent au premier "être" qui se présente à eux. Cependant si la chienne n'en voulait pas elle aurait pu les repousser alors qu'ils se prélassent sur elle lorsqu'elle se repose. C'est pour cela que j'ai parlé d'adoption car à mon sens il y a réciprocité.

Amicalement

Alain
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15884
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

pluie d'étoiles

Message  genevieve gerard le Jeu 21 Juin - 12:28

Belle photo des canetons et de la chienne.

Merci Lucien Cela valait la peine que tu le réecrives

toute mon amitié à tous

geneviève
avatar
genevieve gerard

Messages : 11
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 71
Localisation : cabestany

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Langlois André le Jeu 21 Juin - 16:27

Merci ALAIN....

On va faire honneur à LUCIEN, lequel est apparemment absent aujourd'hui, pour sa pluie d'étoiles filantes...

... Explosion...!!!
avatar
Langlois André

Messages : 1967
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 78
Localisation : 13008 - Marseille

http://andrelanglois.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Grostefan Alain le Ven 22 Juin - 13:49


Icebergs en Antartique
Les rayures ont été formées par plusieurs couches de neige qui ont réagi différemment selon la température, les conditions d’humidité ou autres.

Les rayures bleues sont causées par une crevasse qui se remplit d’eau et gèle si vite qu’aucune bulle d’air ne se forme.

Quand un iceberg se détache de la banquise une couche d’eau de mer peut geler sous la surface. Si cette eau contient beaucoup de particules d’algues, la rayure sera alors verte.

Les rayures noires, grises ou brunes sont causées par des sédiments qui s’accumulent quand le glacier avance sur fond rocheux.

Vague congelée : l’eau a immédiatement gelé au momentt où la vague a touché la glace.

La vague semble figée dans son mouvement.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15884
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Admin le Ven 22 Juin - 14:03

ALAIN,

...Impressionnant, surtout lorsque l'on sait que la partie émergée de l'iceberg ne représente environ que 1/7 à 1/8 de son volume total.

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11580
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Grostefan Alain le Ven 22 Juin - 14:10

ANDRE

Eh bien oui. Le TITANIC l'a d'ailleurs appris à ses dépens malheureusement.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15884
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Le Canyon de Chelly - Arizona

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 23 Juin - 1:31

Ci-dessous quelques photos du fameux Canyon de Chelly en Arizona (Canyon del Muerte) ou le guerrier Geronimo (Apache) s'etait battu. En bas une photo prise en 1998 avec mes amies Tucsoniennes dans ce canyon. Il faisait un froid de canard (decembre) et en plus toutes les 4 nous nous etions paumees et donc avions loupe la date limite d'etre dans cet endroit et finalement avions retrouve le parking ou nous avions laisse la voiture et ou le "park Ranger" nous attendait et pret avec d'autres personnes a aller a notre recherche et quelle engueulade nous avions recus, non seulement par le park ranger mais aussi par nos familles car avec l'immatriculation de la voiture il avait pu contacter le mari d'une d'entre elles.... Et oui il n'y avait pas le portable a ce moment pour avertir....







avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17400
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Lucien Calatayud le Sam 23 Juin - 9:46

Ghislaine

Eh bien oui, ça ne s'est traduit qu'en une engueulade alors que ça méritait une bonne fessée. Very Happy
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4540
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Le canyon de Chelly

Message  Admin le Sam 23 Juin - 10:43

Que la nature est belle.... Magnifique et impressionnant ce canyon.... S'y trouver en plein milieu doit être être spectaculaire....

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11580
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 23 Juin - 18:48

Andre-Lucien - Pour etre spectaculaire ces canyons le sont. Et c'est le silence qui est incroyable et on peut s'imaginer ce qui se passait a cette epoque dans ces lieux entre les indiens/americains/mexicains. Je crois que je les ai presque tous faits dans cette region mais j'ai finalement aussi compris qu'il faut etre tres prudent. Toutes les 4 avions appris une bonne lecon. Oui nous meritions une petite fessee et meme une amende mais nous nous etions arrangees toutes les 4 a faire de gros sourires au Ranger et la photographe, mon amie Rafaela, une mexicaine pur jus (de la nation Navajo) l'avait invite a son petit ranch a Tucson pour un repas. Donc pas d'amende... He, il faut savoir faire! Laughing
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17400
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Grostefan Alain le Lun 25 Juin - 14:56


"Georges", la dernière tortue géante des GALAPAGOS, âgée de plus de 100 ans est morte.
C'était la dernière de son espèce...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15884
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les curiosités et les beautés du Monde....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 44 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 24 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum