Mémoires de "Blédars"

Page 19 sur 22 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Lun 28 Nov - 11:57

LUCIEN
Conquet, m'as-tu bien lu? Very Happy
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Jean-claude Brotons le Lun 28 Nov - 22:18

Alain ,Lucien a une dent contre les conquets ,peut être un pépin coincé quelques part Smile Smile Smile Smile
avatar
Jean-claude Brotons

Messages : 634
Date d'inscription : 18/03/2011
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Mar 29 Nov - 0:34

JEAN-CLAUDE
A propos de pépin, la marque du matériel de la cave c'était  G.P.C. = Gasquet, Pépin et Coq. Ces machines étaient venues d'Algérie. Les monteurs étaient venus sur place et surprise, l'un d'eux - un oranais - connaissait mon père. Retrouvailles après bien des années. Ce fut l'occasion de boire un pot.


Dernière édition par Grostefan Alain le Jeu 1 Déc - 12:49, édité 1 fois
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Jeu 1 Déc - 9:40



Dernier modèle de batteuse récemment mise sur le marché. Son lacis de courroies dénote d'un indéniable progrès notamment dans les systèmes d'engrenage.
Ce n'est pas juste d'ironiser car à l'époque, l'engin représentait un énorme progrès par rapport aux sabots d'équidés ou à celui du fléau.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4221
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Jeu 1 Déc - 12:50

LUCIEN
Elle est motorisée ou c'est un tracteur qui la meut?
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Jeu 1 Déc - 16:39


ALAIN
C'est une batteuse mue par un moteur externe; généralement un tracteur muni d'une poulie.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4221
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Sam 3 Déc - 15:28

Le savez-vous?
Dans les années 47/50 par là, au Maroc, tout du moins dans notre région, nous avons eu une invasion assez alarmante de souris. Chose curieuse, parallèlement, jamais autant de gens  n'avaient été piqués par des scorpions. L'explication est la suivante:
Dans les champs moissonnés, les souris engrangeaient de belles  provisions de blé dans des cavités qu'elles creusaient, peut-être profitaient-elles aussi de galeries creusées par d'autres bêtes. On ne voyait pas quelle autre bestiole pouvait ainsi s'approvisionner.
Nous étions en plein été et rien d'étonnant si de leur côté les scorpions trouvaient en ces mêmes endroits cachés un abri idéal pour assouvir leurs propres besoins de repos. Toujours est-il que les dangereux arthropodes n'appréciaient pas, mais alors pas du tout, qu'un intrus  vienne troubler ce précieux sommeil. J'ignore si la gent rongeuse l'apprenait  ou non à ses dépens, mais ce que je sais c'est que les indigènes qui n'avaient pas tardé à découvrir cette sorte de manne tombée pourrait-on dire tout droit du ciel,  plongeaient hardiment  mais très imprudemment une mains jusqu'au fond des cavités pour en extraire le grain. Du moins au tout début de la découverte parce que quelques premières cuisantes morsures eurent tôt fait de tempérer ces premières ardeurs. On ne procédait alors plus qu'avec moult précautions. Very Happy
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4221
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Sam 3 Déc - 19:15

LUCIEN
Je me souviens parfaitement de cette invasion de souris. On soulevait une natte qu'il y avait dehors et il en sortait des souris qui trottaient dans tous les sens. Le moindre fagot de bois leur servait de cachette le jour. Le chat de la maison ne savait plus où donner de la tête et des griffes.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Ven 9 Déc - 12:08

Utilisation du crin végétal
On l'obtient à partir du "Doum"  (palmier nain).

Une usine existait à Aïn-Taoujdate, créée par M. DARLEY dont le fils JEAN avait poursuivi l'activité.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Ven 9 Déc - 13:37

ALAIN

Au sujet de l'usine :
Je complète: en association avec le fils cadet Rolin.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4221
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Ven 9 Déc - 16:41

LUCIEN
Prénommé Roland et décédé. Paix à son âme. Maurice l'aîné est décédé lui aussi mais il y a plus longtemps. J'étais encore à Meknès.
As-tu connu Roger "GRIBOUX"? Un colosse camionneur.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Ven 9 Déc - 17:31

ALAIN
Après sa démobilisation, un jeune aviateur marié avec Ginette Isnard  s'était lancé dans le camionnage. Divorcé peu de temps après cette union, il s'est "Remarié" avec Françoise de la clinique? Est-ce de ce même gaillard qu'il s'agit?
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4221
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Ven 9 Déc - 17:46

LUCIEN
C'est bien lui. Et Melle Françoise comme on l'appelait  (née Garcia) était plus qu'une infirmière à la clinique Cornette de St Cyr.  Le plus souvent elle assistait le docteur Cornette pendant les interventions chirurgicales.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Admin le Dim 25 Déc - 20:13

Salut le Bled et les Blédards



Photo inédite, prise en 1910 environ, dans la région de Meknès ( dixit le libellé de la photo...)
Région de Meknès ou pas...??? Celui qui reconnait les 3 maisons aux toits pentus Laughing Laughing Laughing , pourra confirmer ou infirmer... Il n'en demeure pas moins que je trouve cette CPA exceptionnelle...


Dernière édition par Admin le Mar 14 Mar - 8:54, édité 2 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11245
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Lun 26 Déc - 11:24

JIMMY

J'ai vu cent façons de battre le grain dans les bleds les plus reculés mai jamais avec un attelage de vaches.
D'une part les sabots de vaches sont fourchus, d'autre part elles ne courent pas. Impossible donc dans ces conditions d'égrainer les épis. Si j'ai bien compris, l'astuce consiste donc à monter sur une planche et à se laisser traîner sur la paille.
Une petite remarque encore. Les chevaux ou les mulets ne se privent pas de faire leurs crottins ou de pisser durant la ronde. Les vaches non plus !!!Very Happy
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4221
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Lun 26 Déc - 14:00



Sous la tente.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4221
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Lun 26 Déc - 14:30

LUCIEN
1)De là est né le surf.
2)Maintenant que tu nous a informés que les chevaux, mulets et vaches se lâchent pendant la ronde sur les épis de blé j'ai décidé que je ne mangerai plus de pain.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Admin le Mer 1 Fév - 6:02


Je redouble la photo de ce tracteur que j'ai retrouvé en amont...... Souvenirs....

Je viens de refaire la lecture de toutes les pages de cette rubrique... Pour nous, pour notre petite confrérie, je trouve que c'est l'une des meilleures de notre forum pour ce qui est le rappel aux nostalgies.

Je ne me souvenais pas que l'on avait fait un tel boulot et de telles recherches, avec autant de cœur à l'ouvrage... flower  sunny  sunny flower


Dernière édition par Admin le Mar 14 Mar - 8:53, édité 1 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11245
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Tarare, tarare, tarare...........

Message  Admin le Jeu 2 Fév - 15:08

Ci dessous, copie d'un de mes posts retrouvés lors de mes retours dans les archives du Roi de la Bière.
Elles sera bien dans cette partie du Forum...J'en ai fait un Couper/Coller et le voici en l'état...

LE TARARE dans mon quartier


Parce qu’il était l’outil incontournable de notre région céréalière, j’aimerais placer l’histoire de mon Tarare meknassi.
Pour l’avoir observé tous les ans pendant des années et aussi l’avoir fait tourner quand les ouvriers nous laissaient la manivelle, je ne peux pas passer à côté d’un tel engin sans éprouver une pointe d’émotion.
Quand j'étais gosse, cela se passait chez les Bensoussan, dans le champ côtoyant la cour de mon jardin, actuellement occupé par la Socotrom, la société de transport.
Mais je me souviens aussi avoir vu ces bruyants "ventilos" dans les campagnes environnantes, Aïn Sloughi, route de Fès, vers les bordjs...par exemple.
J’aimais ces périodes de fin d’été, ces chants, ces fêtes du travail rythmées par le bruit infernal des tarares (trois, quelquefois au même endroit), le jeu incessant des porteurs de sacs de blé sur leur dos, la formation progressive des silos de sacs de blé atteignant de hauteurs qui paraissaient pour nous, les gosses, des montagnes à franchir.
Et tout ce spectacle dans une poussière de paille et de terre retombant au gré du vent, sous un soleil si chaud mais si supportable.   [/b]

 Le tarare, appelé plus communément en France, le vannoir, ce qui paraît  tout aussi logique...J'ai retrouvé une photo de porteurs de sacs comme le faisaient les marocains chez les céréaliers. Je les revois, rue Branly, non loin de l'atelier Andréo, dans le champ près de chez moi, ainsi que celui en face des Rossi, qui longeait la voie de chemin de fer, direction Jean Baptiste Dumas.

LE TARARE - son rôle
La première étape du nettoyage des grains se passe dans les champs. Lors de la récolte du blé, la moissonneuse-batteuse va séparer le grain de l’ivraie et du reste de la plante. La paille reste sur le champ et le blé est recueilli.

La moissonneuse-batteuse effectue un premier nettoyage du blé, insuffisant cependant pour être traité directement au moulin. Le grain doit être nettoyé des morceaux de paille, des balles, des pierres, des insectes ou de la poussière avant d'être moulu.

C’est là qu’intervient le rôle du tarare : sous l’effet de plusieurs tamis actionnés manuellement grâce à un jeu de bielles et d’arbres mécaniques, les grains de blé sont triés dans un premier temps, lors d'un passage à travers plusieurs cribles. Les impuretés de dimension plus grosse que les grains de blé sont éliminées, de même que les particules plus petites que le blé.  Une fois ce premier tri réalisé, les grains de blé vont s'écouler dans une conduite où ils sont soumis à un courant d'air produit par un ventilateur. Ainsi, toutes les particules plus légères que le blé vont être éliminées.

Le premier nettoyage réalisé, le grain est déjà débarrassé d'une grande partie des impuretés qu'il contenait. Il doit cependant encore subir une deuxième étape...

Dans un deuxième temps, le grain va passer dans une seconde machine où il va subir un nettoyage plus intensif. Il va de nouveau être tamisé afin d'éliminer les grosses particules qui subsisteraient. Les grains vont ensuite pénétrer dans le nettoyeur où ils vont subir un nettoyage beaucoup plus agressif.
Les poussières et autres impuretés vont être éliminées vers l'extérieur, de même que les  petites pailles qui seraient passées au travers du premier nettoyage.

J'ai passé des heures inoubliables à les voir évoluer, dans la poussière, le bruit des machines tournant inlassablement huit  heures par jour, les manoeuvres se relayant régulièrement à la manivelle, les chants saccadés des hommes malgré les tonnes soulevée en fin de journée, les "you-you" des femmes non loin, cassant les amandes entre deux pierres, surveillées par le maârlem qui ne leur permettait aucun écart...

C'est loin tout ça....mais c'est si près de ma mémoire...[/b]


Dernière édition par Admin le Mar 14 Mar - 8:53, édité 2 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11245
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Jeu 2 Fév - 15:36


JIMMY

Juste une petite rectification: tu écris:" le jeu incessant des porteurs de sacs de blé sur leur dos," Ce n'est pas sur leur dos mais sur leurs épaules qu'ils portaient les sacs. Comme on dit: Ils se les coltinaient. C'est autrement moins fatigant. J'en ai fait l'expérience mais jamais plus d'un quart d'heure une demi-heure et sans avoir à gravir les madriers qui menaient tout en haut de la montagne de sacs. Chez Chevalier où je livrais le blé, j'ai retrouvé un ancien ouvrier de la ferme . Je lui ai demandé comment il pouvait tenir le coup aussi longtemps. Il m'a répondu qu'après sa journée il allait au hammam et qu'il en ressortait frais et dispos, près à remettre ça le lendemain. De vrais phénomènes de la natures que ces porteurs qui étaient payés à la tâche. Tout en muscle et en nerfs et souvent des mollets de coq. Chapeau!
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4221
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Jeu 2 Fév - 15:44

LUCIEN
C'était marrant quand il y avait des graines de pois qui traînaient sur le sol. C'était très "casse-gueule" avec le sac sur les épaules. Il y avait des madriers également pour charger la camion de Roger GRIBOU. Belle pente à grimper là aussi.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Jeu 2 Fév - 16:01

Grostefan Alain a écrit:LUCIEN
C'était marrant quand il y avait des graines de pois qui traînaient sur le sol. C'était très "casse-gueule" avec le sac sur les épaules. Il y avait des madriers également pour charger la camion de Roger GRIBOU. Belle pente à grimper là aussi.

ALAIN

Quand je l'ai connu, Gribou aurait pu se coltiner deux sacs pleins de blé. Je dis bien "il aurait pu" parce qu'il s'en est toujours bien gardé. Autant que je me souvienne il était grand et costaud avec un petit visage. A l'époque, il était marié à Ginette Isnard. A noter qu'un sacs d'orges étaient bien plus léger qu'un sac de blé.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4221
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Grostefan Alain le Jeu 2 Fév - 16:20

Lucien Calatayud a écrit:
ALAIN - Quand je l'ai connu, Gribou aurait pu se coltiner deux sacs pleins de blé. Je dis bien "il aurait pu" parce qu'il s'en est toujours bien gardé. Autant que je me souvienne il était grand et costaud avec un petit visage. A l'époque, il était marié à Ginette Isnard. A noter qu'un sacs d'orges étaient bien plus léger qu'un sac de blé.
LUCIEN
C'est une question de densité ou de masse volumique
.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15605
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de "Blédars"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 22 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum