Mémoires de Blédards

Page 5 sur 29 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 17 ... 29  Suivant

Aller en bas

Mémoires de "Blédars"

Message  Lucien Calatayud le Sam 30 Juil - 15:31

Voilà par quelle pensée je débute le premier tome de mes mémoires:



"Si pénible puisse-t-elle se révéler, nulle vérité ne devrait s'éteindre avec soi. Ne point vouloir laisser témoignage de son propre passé constitue à mon sens un acte tous aussi blâmable que de priver délibérément les siens de l'un de ses biens les plus précieux".

Ca vaut ce que ça vaut mais c'est mon sentiment.
Voilà... Je ne peux donc que vivement encourager à laisser trace de ce dont on se souvient ou de ce que nos propres parents nous ont appris.



Les amis
A tous ceux qui ont l'air de se désoler de n'avoir pu mieux apprendre l'arabe dans leurs jeunesse je dis ceci : Consolez-vous les amis. Au lycée, une certaine Huguette Bensoussant et moi-même étions bien involontairement d’ailleurs, en compétition permanente dans la classe d’arabe. Son objectif : être avocate. Ce que sans nulle difficulté elle est devenue. Le mien : être interprète français/arabe.

Mais voilà…Il se trouve que si j’étais un brillant élève en arabe, j’étais par contre archi nul en français. Ce qui m’a conduit à tout essayer  et finalement à parvenir à me faire  jeter du lycée. Au grand désespoir de mes parents bien entendu. Devenu plus tard un bon petit cheminot, mais attention !! Un bon petit cheminot à qui l’on faisait appel dès lors que le patron était informé qu’un   ponte se trouvait  dans le train de passage et qu'il devenait donc impératif de procéder à une double annonce ; en français puis en arabe classique.
Et puis,  ayant modestement gravi un échelon, j’ai dû quitter la gare en question.  Sans aucun regret d’ailleurs.

Résultat : Plus un seul  mot d’arabe prononcé  ni écrit depuis 1959, avec ce que cela sous entend de perte de vocabulaire et à fortiori  d’expressions.
Je puis néanmoins m’enorgueillir d’avoir été celui à qui l’on sollicita une "noble mission":  Tenter une intervention auprès du Super Caïd de Mechra Bel Ksiri. A cette époque travaillant en Inspection au TF, je maîtrisais encore parfaitement la langue. Tois agents avaient été arrêtés  sous un fallacieux prétexte. Emprisonnés dans les geôles du palais ils  me sont donc redevables de leur libération dans la matinée même de leur arrestation.  Ce qui ne m’a pas épargné la trouille de ma vie.  Vexé de m’entendre reprocher les brutalités que nos agents avaient subies, le Super Caïd m’avait flanqué son pétard sur le ventre me disant : « Voilà ce que j’aurais dû  faire si je m’étais écouté ».
On ne brille pas croyez moi quand on se trouve dans une aussi délicate posture. On pense aussitôt à sa mère et on regrette surtout d’avoir appris l’arabe.

Un peu long peut être mon discours ? Mais on me le pardonnera, j’en suis sûr.
Salut  et amitiés à tous
Lucien
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4817
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

les premiers colons

Message  René Hermitte le Dim 31 Juil - 17:00

Salam à tous

Une vieille image des premiers colons au Maroc
déchargement des feuilles de palmier nain ( le doum... plusieurs usines dans la région de Meknès et El Hajeb famille Vittori Jean Jean aujourd'hui à Toulon )

avatar
René Hermitte

Messages : 1467
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 72
Localisation : Toulon La Valette

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Lucien Calatayud le Jeu 4 Aoû - 11:47

René

Je crois savoir que l'un des fils Rolin d'Aïn Taoujdat s'est lancé dans la fabrication de cordes en fibres de Doum. Associé à Darlet, du même village, leur usine se situerait précisément du côté d'El Hajeb. Je tiens ça de notre ami Alain, véritable encyclopédie pour tout ce qui se rapporte à la région.
Aïe! En ce qui concerne la précision de la pesée. Telles que se présentent les choses, j'aurais comme un doute!!! Evil or Very Mad
Salut René
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4817
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Grostefan Alain le Jeu 4 Aoû - 16:35

LUCIEN
Merci pour l'encyclopédie.
Je suis d'accord avec toi pour la pesée des balles de doum. Effectivement si une partie  (ou deux) de la balle touche terre, c'est du "bénef" pour l'acheteur. Un peu comme pour l'achat, par certains "colons", du terrain d'un pôv blédard en se servant d"une roue de charrette de diamètre AB = 2m par exemple. A chaque tour complet en partant de A pour arriver à nouveau à A, on comptait 4m ( AB + BA = 2m + 2m = 4m). Cherche l'erreur.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15164
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Lucien Calatayud le Dim 7 Aoû - 18:34

Alain
Je n'ai jamais été très fort en calcul mais si on s'en tient aux explications que tu nous donnes, j'en conclus que les colons en question étaient  plus  idiots que les vendeurs puisqu'ils payaient 4 mètres au lieu de 2 pour chacun des tours de roue A/A ou A/B comme on voudra. "Y'en a comme quelque chose qui m'échappe..." Mad
Voudrais-tu me donner un cours supplémentaire  particulier puisque tout le monde semble avoir compris la démonstration.

Salut Alain et merci d'avance

Lucien
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4817
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Les Fermes de la région de Meknès

Message  MOLL Serge le Dim 7 Aoû - 19:29

Lucien,
Si j'ai bien retenu les leçons: la roue a un diamètre de 2m x par pie(3,1416),soit une circonférence de 6,2832m. L'acheteur ne payait que 4m. Femt!!! Je ne crois pas être dans l'erreur ou alors c'est l'archouma pour moi.

Amitiés.

Serge
avatar
MOLL Serge

Messages : 4074
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 80
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Langlois André le Dim 7 Aoû - 19:46

BEn...., moi, je n'ai pas osé, mais....
Salut à Tous,

Effectivement, il y en a un des 2 qui se retrouve grosjean comme stéphan... Euh...gros Jean comme devant...!!!

2m de diamètre x par 3.14... = 6,m28...l'acheteur en paie 4 m. Sûr qu'il y a un bon gagnant dans l'histoire...Vilain, vilain..., tout ça..!!!
avatar
Langlois André

Messages : 1644
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 79
Localisation : 13008 - Marseille

http://andrelanglois.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

PI

Message  Andreo Adrien le Dim 7 Aoû - 22:00

Serge bonsoir
je ne sais pas qui de toi ou André à raison
le périmetre d'un cercle=2xpixR
pi est le rapport constant entre la longueur d'un cercle(perimetre du cercle) et son diamètre(le double de son rayon) donc pi= P/D ou encore P/2R mais l'R L'aire la surface d'un disque (le disque est la surface comprise à l'intérieur du cercle) à partir de la formule qui permet de calculer l'aire du disque soit A=pi X (rayon du cercle )² soit A=piR² on optient la définition suivante .
pi est le rapport constant entre l'aire d'un disque(pas rayé) et le carré de son rayon pi=A/R² soit
pi= 3,1415926535.....
en fin de compte pi R/ LN= bébé
Pierre sur Héléne = bébé

Amitiés Adrien
avatar
Andreo Adrien

Messages : 450
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 76
Localisation : Sarreguemines 57200 et Agadir

Revenir en haut Aller en bas

pastouriau

Message  Andreo Adrien le Dim 7 Aoû - 23:19

Serge bonsoir
comme j'ai raison et que tu n'as pas tord pour te remercier je te donne le titre de la chanson que tu chantais chez Madame LAPLEAU



" le PASTOURIAU" ca commencais comme ca :"quand j'étais chez mon pére apprenti Pastouriau
Amitiés Adrien
avatar
Andreo Adrien

Messages : 450
Date d'inscription : 24/10/2010
Age : 76
Localisation : Sarreguemines 57200 et Agadir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Louisette Ibarra le Lun 8 Aoû - 7:10

Je me tappelle très bien avoir chanté cette chanson "Le pastouriau" Peut-être également chez Madame Laplaud ?
avatar
Louisette Ibarra

Messages : 419
Date d'inscription : 27/05/2011
Age : 74
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Grostefan Alain le Lun 8 Aoû - 9:13

LUCIEN

Je me suis gouré dans mon exposé. Le comptage se faisait sur le diamètre apparent et non sur la portion de circonférence parcourue. Il n'était pas tenu compte du facteur "PI". Sur un tour de roue le "gain" était appréciable pour l'acheteur.
Cela a permis de démontrer que vous suivez bien ce que vous lisez les uns et les autres sauf ce brave ANDRE qui persiste à estropier mon patronyme qui s'écrit avec un "F".
Amicalement
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15164
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Langlois André le Lun 8 Aoû - 10:00

Mais non, mon cher ALAIN...
Dans ce cas de figure, c'était juste pour le jeu de mot... "grosjean comme stéphan... gros Jean comme devant". Dis moi que tu avais compris...
avatar
Langlois André

Messages : 1644
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 79
Localisation : 13008 - Marseille

http://andrelanglois.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  andreo jean josé le Lun 8 Aoû - 11:29

Bonjour à tous!!!

Tout le monde il est bô, tout le monde il est mignon,tout le monde il est gentil; tout le monde il a raison. le principe de mesurer un lopin de terre avec une roue de 2m de diamètre est une arnaque au carré puisque le terrain se négocie au m2. c'est surprenant mais ça a vraiment existé . Un célèbre propriétaire terrien Meknassi que je ne nommerai pas y a construit sa vallée heureuse sur ce genre d'acquisition; il sera plus tard décoré de la Légion d'Honneur ( il n'avait utilisé qu'une roue de 1 mètre de diamètre). "Et comme disait mon père (avant on décorait les Héros, et maintenant on décore les Zéros)"

A bon entendeur,salut!!!! José
avatar
andreo jean josé

Messages : 884
Date d'inscription : 26/12/2010
Age : 78
Localisation : Salé

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Lucien Calatayud le Lun 8 Aoû - 12:07

Salam alaycoum à tous



Je suis sans doute passé pour un ignare mais ma demande d'explications aura au moins eu le mérite de soulever quelques réactions.

Merci à tous en tous cas de vous être portés aussi nombreux au secours d'un inculte.

Lucien:D
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4817
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Les Fermes de la région de Meknès

Message  MOLL Serge le Lun 8 Aoû - 13:55

Mon cher Lucien,
tu n'as pas à avoir honte? Tout le monde a ses faiblesses et à notre âge nous sommes pardonnable..... Alzheimer est parfois une bonne excuse. Je vais te raconter une histoire vraie.
Quand j'étais en activité encore à l'âge de 53 ans,je travaillais avec des jeunes qui avaient entre 20 et 30 ans. Ils discutaient de littérature quand mon collègue me demanda si je connaissais le personnage de tel auteur dont ils parlaient. Ma réponse fut négative et alors le jeune, outré de mon ignorance,me dit:"Mais qu'est-ce que tu as appris à l'école?" Je lui répondis par une autre question:" Sais-tu qui était Moulay Ismaïl? Bien sûr qu'il ne le savait pas. Alors ce fut un véritable régal pour moi que de lui donner un véritable cours d'histoire du Maroc. En terminant gentiment en lui disant ceci: Avec ce que tu connais et ce que je connais,si nous associons nos connaissances, nous serons imbattables. Il s'est excusé et nous sommes restés toujours de très bons amis. Il avait le même âge que mon fils aîné,28 ans.
Nous avons chacun nos "points" forts et nos faiblesse et nous n'avons pas à en avoir honte.

Toutes mes amitiés, pour toi, mon cher Lucien...... non mais ,des fois!!!!!
Serge
avatar
MOLL Serge

Messages : 4074
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 80
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Grostefan Alain le Mar 9 Aoû - 12:04

ANDRE
Tu sais très bien comme je l'ai toujours affirmé que tu peux me taquiner tant que tu veux. Et tu sais que la réciproque est vraie. N'est pas né celui qui voudrait nous brouiller. Rappelle-toi, je t'avais dit "indéfectible" notre amitié et jusqu'au trépas. Pour mon patronyme je suis habitué à le voir écrit avec "ph". Les gens pensent automatiquement à "Stéphane" et hop, le tour est joué. Tout ça n'a aucune espèce d'importance.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15164
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Grostefan Alain le Mar 9 Aoû - 12:18

SERGE
Ton conte à propos "d'ignorance" me rappelle une histoire (pas vraie celle-là). Dans le milieu de BTP un ouvrier allait s'instruire tous les soirs à la bibliothèque. Le lendemain à la pause il demandait à ses collègues "vous connaissez  STENDHAL"? La réponse était négative. Alors il les traitait d'ignares. Le manège dura plusieurs jours jusqu'à ce que l'un des collègues lui demande "tu connais "MANOLO"? Non répondit l'érudit. Eh bien MANOLO c'est celui qui couche avec ta femme quand tu vas à la bibliothèque.
Pardon pour avoir osé mais il n'y a pas beaucoup d'enfants sur notre site.

PS. André, si c'est gênant tu peux supprimer cette historiette. D'autant plus que ce n'est pas la rubrique adéquate. C'est l'effet domino...
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15164
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Admin le Mar 9 Aoû - 16:00

ALAIN,

Mon fils aîné (bientôt 50 ans) s'appelle "STEPHAN" ...Facile de confondre pour moi...!!!

Bravo pour nous avoir tenu en haleine avec ton histoire de roue...

Merci pour tout...!!!
avatar
Admin

Messages : 12629
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Langlois André le Mer 10 Aoû - 10:06

Salut les 2 cows boys du BLED....J'ai nommé ALAIN et LUCIEN...

Il y en a quelques autres parmi nous, mais comme vous êtes les plus actifs...!!!

UNE QUESTION... : A vous deux et peut être plus à Lucien, mais aussi à ceux qui peuvent répondre...

J'ai eu un coup de fil d'un ROSSINI Dominique des fermes d'Aït Yazem (peut être) mais surtout sur la route d'AGOURAÏ. Plus tard pour les précisions...!!!
Ecole Marolleau. 64 ans (plus jeune que vous, ne soyez pas jaloux)...Il m'a cité des noms comme Farcy (station essence..??) Dr Vincent, Ricard, Perri, Delmas ...
Il cherche à retrouver des indices... Il a découvert sa ferme sur Google. (détruite)
Il va s'inscrire chez nous (je le souhaite)
En attendant qu'il arrive, si vous aviez des réponses, des précisions...!!!Vous êtes les meilleurs...!!!Enfin...!!!Y'en a d'autres aussi, ne vous rengorgez pas...!!! n'est ce pas...???
Merci pour lui...
avatar
Langlois André

Messages : 1644
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 79
Localisation : 13008 - Marseille

http://andrelanglois.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Grostefan Alain le Mer 10 Aoû - 11:18

ANDRE
Les Aït Yazem c'était pas mon fief. ROSSINI? A part les tournedos et l'opéra (Barbier de Séville) moi pas connaître. Et je préfère l'apéro à l'opéra.
Pas pu te renseigner. Tu finiras bien par trouver quelqu'un qui le fera. Bonne pioche!
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15164
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires de Blédards....

Message  Lucien Calatayud le Mer 10 Aoû - 12:00


UNE QUESTION... : A vous deux et peut être plus à Lucien, mais aussi à ceux qui peuvent répondre...

J'ai eu un coup de fil d'un ROSSINI Dominique des fermes d'Aït Yazem (peut être) mais surtout sur la route d'AGOURAÏ.


Moi c'est kif kif Alain, connais pas.
Par contre si mes souvenirs ne me trahissent pas, le Dr Vincent possédait une propriété juste au croisement de la route qui venait d'Agouraï et se prolongeait vers la médina avec celle qui allait vers la Touraine. Donc non loin de Meknes.
Par ailleurs, concernant Mr Delmas, mis à part celui que tous les meknassis connaissent, le prof de gym, je n'ai jamais entendu évoqué ce nom dans le milieu agricole.
Mais lui-même ne pourrait-il pas donner un peu plus de précisions?

Désolé André
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4817
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Lucien Calatayud le Sam 19 Nov - 17:00

Un extrait de mes mémoires.

Cela se passe dans un certain village. Des lopins de terres cultivables en maraîchage avaient été confiés à un certain Pédro. Voici donc ce que l'enfant que j'étais alors en a retenu :



Honorer ses engagements, voilà qui suffisait à le ragaillardir chaque matin. Au grand bonheur il va de soi des titulaires de lopins, ceux qui l'avaient honoré de leurs confiances. Nul n’ignorait qu’à défaut d’une telle inébranlable opiniâtreté, la nature aurait eu tôt fait de reconquérir les espaces.

Toute une variété de beaux légumes et de fruits de première fraîcheur ne tarda dès lors plus à agrémenter plats et desserts du quotidien des foyers.

Quand bien même cette éblouissante réussite, il ne serait jamais venu à l’idée de Pédro de s’accorder quelques bons temps. Quelle que soit l’heure, on ne le surprenait qu’en besogne, ne se préoccupant de rien dautre que de conduire et de mener à bien le travail entrepris.

Son bout de mégot mouillé, noirci, collé à la lèvre inférieure, pantalon retroussé jusqu’à mi-mollets, il ne s’accordait qu’un minimum de répit, que le temps de souffler. Bêchant, ratissant, pataugeant nu pieds dans des parcelles noyées, jouant de sa houe pour conduire les eaux d’irrigation ici ou là, il allait et venait sans cesse, mû par la même farouche volonté de mener au mieux la mission qu’il s’était donnée. Exception était cependant faite aux heures de casse croûte. Là, se ressentant probablement d’un impérieux besoin de se sustenter, il s’autorisait un petit quart d’heure de détente, au sein même de son quiet environnement. Durant cette courte pause il évaluait non sans une pointe d’orgueil le travail accompli depuis sa prise de travail très tôt le matin. Un véritable ravissement que celui qui se lisait alors sur son visage. Un instant de délectation qu’il n’aurait partagés avec personne, jugeant que nul autre n’était en droit de s’octroyer une telle faculté d’appréciation.

Assis, le dos appuyé à un arbre - toujours le même - quels doux instants il savourait alors! Quelle paix se reflétait sur ses traits et quel raffinement dans chacun de ses gestes ! Devant lui, disposés sur la toile de sa musette aplatie à même le sol, un quignon de pain, une boite de sardines ou de thon, une tomate fraîchement cueillie, coupée en deux moitiés, assaisonnée de sa main de quelques gouttes d’huile d’olive, de deux pincées de sel et de poivre. Voilà qui présentait tous les aspects d’un véritable festin. Un régal qu’il commençait à savourer du seul regard avant que de se décider de piocher délicatement de la pointe de son canif, à même la boite. Et c’est avec un recueillement quasi solennel qu’il mordait tout d’abord dans la chair ferme de la tomate portant aussitôt un petit tronçon du pain à sa bouche. Une ultime lichette de vin absorbée à même le goulot, c’était là sa manière de marquer la fin de la collation. Le revers de sa main passé hâtivement sur ses lèvres, il prenait soin d’essuyer la lame de son canif qu’il plaçait à nouveau dans l’une des poches de son pantalon. De même qu’il ne manquait jamais d’éparpiller les quelques miettes tombées sur la musette avant de la suspendre à l’endroit même où elle avait été décrochée. Là seulement, une main plongée dans l’une des poches de sa vieille veste restée pendue à un moignon de branche, il y puisait son paquet de tabac, son papier à rouler ainsi que sa boite d’allumettes. Lentement de ses gros doigts gercés il donnait alors forme à la cigarette qui allait à nouveau lui tenir compagnie tout le restant de la matinée.

Toujours confus qu’on ait pu le surprendre ainsi, dans un tel moment d’inactivité, se donnant une contenance, de son index, il montrait un beau fruit mûr parfois aussi un assez volumineux légume. Le hochement de tête qu’il nous adressait alors prenait sens d’autorisation. Cela voulait dire: « Prends le ! Il est pour toi! »

Il faisait si bon se glisser à l’ombre des hauts taillis qui entouraient les fameux lopins. Les décompositions végétales associées aux frais verdoiements exhalaient de ces fortes émanations sauvagines de sous bois qui avaient pour effet d’éveiller en moi tout un tas d’aspirations secrètes. Des rêves d’évasions en de lointaines contrées nées de ma seule imagination.

L’eau qui ruisselait de tous côtés m’obligeait à avancer précautionneusement, les chaussures à la main, prenant surtout garde de ne point contrarier la direction ni la régularité de l’écoulement.

Comme je ne saisissais jamais un traître mots du discours que Pédro se prenait de tenir parfois dans un charabia qu’il avait grand peine à amender, je me contentais de hocher la tête ou de prononcer un « si sénior » ou bien un « no sénior ». Ce qui paraissait le contrarier fortement. Probablement ne se sentait-il pas payé de retour des efforts que lui-même s’imposait pour s’exprimer dans notre langue. Cela l’attristait même que de m’entendre parler autrement qu’en bon français et son regard se remplissait de reproches.

« Je m’exprime bien dans ta langue avait-il l’air de me dire, alors pourquoi t’obstines-tu à me répondre autrement ! » En tels cas mieux valait pour moi ne plus encombrer les lieux de ma présence. Mieux valait le laisser vaquer, l’abandonner dans sa quiète solitude, au milieu des piaillements d’oiseaux querelleurs qui, au plus haut des branchages, montraient quelque impatience devant la lenteur du mûrissement des baies.

avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4817
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Denise Ponce le Sam 19 Nov - 17:21

bonjour Lucien,
quel enchantement de te lire j'ai l'impression de vivre ces moments plein de vie tu décris tellement bien la nature autour de toi c'est du vrai et ça donne envie de parcourir cette nature. merci Lucien pour cet vision de la nature qui te donne bonheur.
amicalement,
Denise martinville Ponce.
avatar
Denise Ponce

Messages : 211
Date d'inscription : 28/10/2010
Localisation : Yvelines

http://picasaweb.google.com/106918952415168016176

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de Blédards

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 29 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 17 ... 29  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum