Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Page 43 sur 45 Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44, 45  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Humour, conte, histoires .

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Lun 28 Nov - 17:21

Cher  Alain  J'attendais, j'espérais cette réponse !

Eh oui  chère  Ghislaine  nous aussi nous avons  bien    changé..............bien  ou mal d'ailleurs   ! LOL !
ADN
avatar
DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 179
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

BB

Message  Admin le Ven 9 Déc - 21:02

La photo de B.B.

Que l'on vieillisse physiquement bien ou mal, chacun conserve sa personnalité au regard de ses actions durant toute sa vie...
Ne m'en voulez mais je n'apprécie cette photo de B.B. Il y a comme une forme d'irrespect (non voulue, certainement) à l'exposer ainsi sous son aspect physique actuel provoquant une espèce de sentiment de misérabilisme.

  Si vous n'y voyez pas d'inconvénients, je changerai volontiers la photo par celle ci présente, par exemple...
Vous en pensez quoi...???

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  DUVERGER-NEDELLEC Alain le Ven 9 Déc - 23:04

oui; Jimmy, change  cette  photo. Mieux vaut se souvenir de  l'éternel  féminin qu'elle a incarné si longtemps et si bien
ADN
avatar
DUVERGER-NEDELLEC Alain

Messages : 179
Date d'inscription : 24/10/2016
Age : 78
Localisation : BENSLIMANE (été) et AGADIR (hiver)

http://alaindn.free.fr    'site  personnel  d'aquarelles  miniat

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Sam 10 Déc - 9:25

Alain DN,
Tu es un type formidable...Je te remercie pour la réponse....
Tout le monde parmi nous sait le penchant affectif, et respectueux aussi, que j'ai pour notre "divine BB" (c'est Vadim qui l'a décrite ainsi), surtout à l'époque où elle crevait les écrans et où elle incarnait l'éternel féminin de façon unique et incomparable...Elle est restée telle que le dieu de la femme l'avait créée...C'est ce qui la rend unique.
Aucun artifice n'a modifié le personnage qu'elle a désiré être... Toutes les autres "belles et divines" (il y en a tant et tant...) ont fait appel à certaines chirurgies plastiques ou pratiques déformantes.
Je te raconterai B.B. vue par les gars de presque 80 ans aujourd'hui, à l'époque où elle cohabitait avec les étoiles...
Salut ADN...Bonne journée...


_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Michele Morgan

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 24 Déc - 16:40

Un souvenir de Michèle Morgan à Agadir en 1954

Cornell Borgers (à gauche) et Michèle Morgan à la casbah, en 1954, au moment du tournage du film Oasis d’Yves Allégret, avec Pierre Brasseur (Coll. M-F. D.)
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17224
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Grostefan Alain le Ven 6 Jan - 9:50

Cinémas de Meknès : il était une fois...


Cinéma Atlas, mis en exploitation en 1963, avait une spécialité, le premier film est toujours Karaté (kungfu…), le second est toujours hindou. On l’appelait cinéma "histoire-géo". Une autre spécificité de ce cinéma c’était le degré de tolérance, souvent en regardant un film au cinéma Atlas, l’odeur du cannabis venait narguer vos narines ou le bruit de verres qui trahi ceux qui trinquent en cachette à quelques rangs (vin rouge bon marché, en bouteille de plastique, made in Meknès).

Que c’est triste de lire sur internet, dans un site de vente marocain, banal, entre une annonce de vente de téléphone portable et une autre de vente de sandale, cette annonce :
« cinema titree 686 m almazad al3alani » Atlas. Numéro d'annonce: 976692.
(Cinéma Atlas, titré, d’une superficie de 686m². Vente aux enchères)

Cinéma Atlas est fermé.

De l’autre bout de la rue Rouamzine, le cinéma Apollo vous remercie du passage depuis le 15 aout 1947, date de sa création. J’y ai beaucoup de souvenirs, le loup-garou, Marathon Man, Le prix du danger… … … …

Cinéma Apollo est fermé.

A 100 mètres, 200, 300 ? En quittant la Médina pour « monter » à Hamria (la ville nouvelle), on passe devant le CINEMA DAWLIZ, le plus cher qui ne passe qu’un seul film, un ciné sans histoire, dans le vrai sens du terme et non dans le sens « sans problèmes », construit récemment, il est sans âme, sans véritables souvenirs, juste un cinéma, certes il possède des sièges plus ou moins confortables, une sonorisation satisfaisante, mais… il ne me touche pas, j’y étais deux fois pour voir « Blood Diamond » et « je suis une légende » je suffoquais, aucune aération, ni climatisation, le nombre de spectateur ne valait pas la peine qu’on tourne la clim. En effet cette salle -sans horaire fixe- commençait la projection à partir de quatre clients. Quelle misère, dirait Coluche.

Ce qui fait mal, c’est que pour construire ce complexe Dawliz, les merdiques McDonald, Pizza Hut… on a dû éradiquer un espace vert, le poumon de la ville, « Ghabet Chabab » (Forêt des jeunes, ou jeunesse) qui contenait des dizaines d’arbres centenaires, eucalyptus si ma mémoire est….

On ne sait jamais si Dawliz est ouvert ou fermé. Aux dernières nouvelles : Fermé.

A 100 mètres, 200, 300 ? Le mythique CINEMA CAMERA se tient majestueux, fier, courageux… depuis
Le : 27 décembre 1938 (ou le 16-02-1938). Sa renommée et son histoire sont sur toutes les lèvres de meknassis ou pas, cinéphiles ou pas.

« J’étais au cinéma Camera » était une phrase qu’on prononçait avec une certaine vanité. Gosse, j’ai vu des films dans ce cinéma mais ma traîtresse de mémoire ne se souvient que de « Karaté Kid » «Highlander » « Conan le Barbare » « Rambo »…

On ne peut parler du cinéma Camera sans parler de son style architectural Art-déco et la fameuse fresque murale qui couvre les murs du hall et des escaliers, fresque faite par le peintre Marcel Couderc. Un chef-d’œuvre.

Cinéma Camera survit encore. Bon courage.

A 100 mètres, 200, 300 ? Du cinéma Camera, on trouve le CINEMA EMPIRE. Mon plus vieux souvenir de ce cinéma remonte à la sortie du film retraçant la vie du boxeur La Motta, j’avais environ 10 ans, ça
explique mon admiration pour Robert De Niro, mais j’y ai vu d’autres films avant, j’en suis sûr !
La construction du cinéma Empire remonte à l’époque coloniale, années 30 je pense, comme le prouve quelques photos.

Cinéma Empire est fermé, à l’entrée on vend des fringues made in china, en solde.

A 100 mètres, 200, 300 ? On trouve, trouvait le CINEMA REGENT, un théâtre à l’origine, ex théâtre municipal, ex théâtre René Camus, construit en 1921-1922. Il a vu passer les grands comédiens du
monde arabe et marocains, les grandes troupes de théâtre, de chanson, les grands films… Il était célèbre par sa façade, ses marches…

Cinéma Régent est non seulement fermé, il est rasé de très près (Gilette est passé par là). Un architecte digne de ce nom, qui a le cœur meknassi, aurait trouvé le moyen de conserver au moins la devanture de ce cinéma, mais…

Fin janvier 2007 le Régent est détruit. Dans une guerre entre lieux de Culture et Immobilier, qui sort gagnant ?

A 100 mètres, 200, 300 ? CINEMA ABC survit tant bien que mal. Le hall de l’ABC est décoré par une fresque peinte par E.Valès.

J’y étais plusieurs fois mais je ne me souviens pas de films que j’y ai regardé.

Cinéma ABC subsiste mais jusqu’à quand ???


Plus loin, cette fois, on trouve le CINEMA ROYAL, au Borj Moulay Omar, je n’y ai jamais été, maintenant je le regrette. Plus jeune que moi, ce cinéma a fait rêver les habitants d’un autre périphérique de Meknès durant une vingtaine d’années.

Cinéma Royal est fermé.

C’est cœur serré que j’ai terminé mon tour du 20 Avril. Passer devant ces cinémas c’est passer devant mon enfance, ma jeunesse, ici j’ai vu « Rocky », ici j’ai vu « les dents de la mer », ici j’ai vu « Terminator », « Platoon », « Le silence des agneaux », ici j’ai vu vu vu vu… Ici j’ai vu une partie de ma vie défiler. Combien de fois j’ai eu la chair de poule au lancement des films, des battements de cœur, combien de fois j’ai détesté les mangeurs de pépites qui m’extirpaient, par leurs bruits, des profondeurs de l’histoire d’un film, combien de fois j’ai détesté d’être de petite taille quand un spectateur grand, assis devant moi, me cachait la vue, combien de fois j’ai hué le projectionniste quand le film était coupé, combien de fois j’ai pu me soustraire du regard des placeuses, débordées, pour rejoindre ma place sans leur donner les 50 centimes ou 1 dirhams, je connaissais les coordonnées des sièges de quelques cinémas par cœur…

Putain de nostalgie !
Ces fermetures des salles de cinéma touchent de plein fouet le théâtre aussi, car ces salles servaient de scènes de théâtre. Comme ça touche la chanson, on ne voit plus les tournées des chanteurs et des orchestres, des célèbres duos d’humoristes, des one-man-shows…

Pourquoi les cinémas ferment ? Je ne suis pas apte à y répondre. De 37 millions entrées en 1987, les salles peinent de nos jours à attirer 3 millions de spectateurs. 370 salles il y a 20 ans, moins de 35 maintenant, une salle de cinéma pour plus d’un millions d’habitants, Pffff.

En 1962 les salles marocaines avaient 10 ans d'avance sur celles de France. Paroles de nos « pieds noirs » marocains.

On dit que le paysage audio-visuel a changé durant ces 20 ans, ce qui a altéré la fréquentation des salles obscures, ils avancent que les magnétoscopes, les paraboles satellitaires, les CD DVD piratés.
Vendus contre quelques dirhams, le téléchargement sur internet, l’état des salles… sont la cause de ce carnage qui touche les salles de cinémas.
Je ne sais pas ! C’est peut-être vrai. Je me demande juste si nous sommes les seuls à capter des chaines satellitaires, à pirater des DVD, à télécharger des films, à avoir des salles surannées… ? Je me demande pourquoi les cafés ne désemplissent pas ?

Le festival international du film de Marrakech fondé en 2001, ses paillettes et son tapis rouge. Pour l’année 2008, par exemple, on a compté 36 festivals et manifestations cinématographiques au Maroc. C’est bien mais pour qui ?

Les films étrangers tournés au Maroc sont indénombrables. En 1897 Louis LUMIERE « Le chevrier marocain ». Orson WELLES « Othello ». En 1930 « Morocco » avec Marlène DIETRICH. Alfred HITCHCOCK « L'homme qui en savait trop » en 1955, David LEAN « Lawrence d'Arabie » en 1962, Le « Diamant du Nil », Martin SCORSESE « La dernière tentation du Christ » en 1987, Bernardo BERTOLUCCI « Un thé au Sahara » en 1989, la « Momie », « Gladiateur », « Astérix et Obélix »… et beaucoup d’autres. Pourquoi on n’a pas pu fonder une vraie culture cinématographique ?

Dans le mot « culture » seule la première syllabe séduit, Coluche a dit quelque chose comme ça.
En attendant le miracle, ce n’est pas demain que le lion de la Metro-Goldwyn-Mayer rugira dans les salles obscures au bled.

Source : Ma Narf
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15663
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Ciné-Portraits

Message  Admin le Sam 21 Jan - 20:00

Les portraits célèbres du Cinéma Français



_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Sam 21 Jan - 20:02

Les portraits célèbres du Cinéma Français



_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Sam 21 Jan - 20:04

Les portraits célèbres du Cinéma Français



_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Sam 21 Jan - 20:05

Les portraits célèbres du Cinéma Français



_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Sam 21 Jan - 20:07

Les portraits célèbres du Cinéma Français



_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Sam 21 Jan - 20:08

Les portraits célèbres du Cinéma Français



_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Sam 21 Jan - 20:09

Les portraits célèbres du Cinéma Français


_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Sam 21 Jan - 20:18

Quelques affiches de films célèbres


_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Grostefan Alain le Sam 21 Jan - 22:49

ANDRE
La liste de ces grands acteurs doit être longue car il n'y a pas que les acteurs français.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15663
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Ven 3 Fév - 18:12

Les affiches Connues pour des films célèbres

   



_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Gleen Ford

Message  Admin le Dim 12 Fév - 19:16

Je suis en panne d'arguments valables concernant le cinéma pour éclairer un peu cette rubrique qui sommeille...
je crois que c'est Jean Claude qui nous a envoyé des vidéos de ciné sur la filmographie de Gleen Ford...Je n'ai rien trouvé de mieux que d'extraire les affiches de films, de les personnaliser et recadrer un peu et de les exposer ici, à la queue leu leu...

         

             

             

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Dim 12 Fév - 19:21

                          

           

         

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Admin le Dim 12 Fév - 19:33

           

              
          

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11348
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Monsieur Disney par Claude Sandeaux

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Jeu 16 Fév - 5:22

Monsieur Disney par Claude Sandeaux

S'échappant des encriers et des cartons à dessin, toute une cohorte de joyeux personnages créés par Walt Disney allait envahir les écrans pour le plus grand plaisir des jeunes spectateurs de ma générations. Après avoir porté l'animation à son point culminant avec des séries de dessins animés de court métrage ayant comme héros, Mickey et sa bande Minnie, Donald, Goofy et pluto.
Disney donnera un élan décisif au cinéma d'animation en réalisant des longs métrages. Lors de la réalisation de Blanche-Neige et les sept nains, Disney joua en virtuose, l'éclairage, les couleurs et un subtil dosage d'émotion, de rire et d'épouvante, permirent à ce film d'atteindre les sommets.

La richesse du découpage dramatique et de l'imagination graphique ne seront jamais égalées par la suite, Disney ayant réalisé là son chef-d’œuvre. D'autres longs métrages seront mis en chantier, Pinocchio supérieur à Blanche-Neige au niveau de l'animation et des décors. Fantasia, un film concert, illustrant plusieurs chefs-d'œuvre de la musique classique, Bambi poème dédié à la nature, Dumbo émouvante poésie sur le droit à la différence, Cendrillon, Alice au pays des merveilles, Peter Pan, La Belle et le Clochard premier essai en Cinémascope, La Belle au Bois dormant, Les 101 Dalmatiens.

Disney n'assistera pas au triomphe du Livre de la jungle dernier film qu'il avait produit, ni à celui des Aristochats, qu'il avait prévu de produire. Il fut le premier à réaliser des films mixtes dans lesquels des personnages humains étaient associés aux personnages de dessins animés. Il mit en chantier des séries documentaires et des longs métrages avec des acteurs connus, Mélodie du Sud, Le Fantôme de Barbe-Noire, L'Ile sur le toit du monde, Mary Poppins, Le Désert vivant, Vingt Milles lieux sous les mers, rencontrèrent la ferveur du public.Son œuvre ne se limitera pas seulement qu'à la production et la réalisation de films d'animation, il concrétisera ses rêves d'enchanteur dans la création de parcs d'attraction.

Tout le long de sa carrière, Disney a fait preuve d’indépendance en gardant ses distances avec Hollywood, car il avait de bonnes raisons de se montrer prudent, son tempérament artistique se heurtant aux tempérament financiers des majors compagnies passées maitres dans l'art de la manipulation, de l'intimidation et du mépris. Il sut contre toutes attentes atteindre le royaume de ses rêves et conserver son empire qu'il avait créé de ses mains. Non seulement Disney croyait à ses rêves, mais plutôt de les laisser s'enliser, il a tout fait pour fabriquer les preuves de leur survie.

La passion qui a toujours habité mon âme pour le cinéma, les sentiments que j'éprouvais lorsque enfant, blotti dans mon fauteuil au Caméra, j'étais happé par l'univers de cet enchanteur, la vision véhiculée par certains de ses films a été déterminante dans ce que j'avais décidé de faire plus tard et contribua à ce que je devienne, un montreur d'images, tout comme Cosmas et Antoine, mon grand-père et mon père, dont le destin allait se confondre avec la naissance du cinématographe.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17224
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Jeu 16 Fév - 15:12

Voici 2 photos que Claude m'envoie pour ajouter à son text ci-dessus. Sur la deuxième, c'est Cooper, son petit-fils.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17224
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  sandeaux le Sam 25 Fév - 19:22

Le cinéma de papa

Il fut un temps durant lequel le public et les cinéphiles n'ignoraient pas les noms des dialoguistes. Pendant cette période, le public avait pris l'habitude d'aller voir de grands films populaires réalisés par Henri-Georges Clouzot, Claude Autant-Lara, Marcel Carné, Julien Duvivier, René Clair, Jacques Becker et René Clément.
Des films écrits ou dialogués par Charles Spaak, Henri Jeanson, Jacques Prévert, Jean Aurenche et Pierre Bost. Ce cinéma devait beaucoup aux scénaristes et aux dialoguistes et servit de cible principale aux critiques de la future nouvelle vague et singulièrement de François Truffaut et de Jean-Luc Godard. Cette reconnaissance du scénariste au dépend du réalisateur fut très mal vécu par les jeunes turcs de la Nouvelle Vague. Si pour certains la Nouvelle Vague a dépoussiéré le cinéma français en influant un rythme nouveau, celui de mai 68, ses adaptes n'ont pas toujours fait preuve de clairvoyance en reléguant les œuvres de ces grands cinéastes du coté du cinéma de papa, un cinéma vieillot et ringard. Adolescent, j'ai découvert dans mon cinéma Paradiso, les grands classiques du cinéma français. Quelques années plus tard, je les ai projetés et j'ai eu l'immense honneur de rencontrer lors de la projection des Assassins de l'ordre le réalisateur à qui l'on doit tant de chefs d’œuvre, Marcel Carné.

Lors des débats avec la presse, Carné se mit à parler de sa collaboration avec Prévert, une association issue de la rencontre de deux tempéraments différents, secondée par des équipes de techniciens et d'acteurs de premier ordre. Une collaboration qui donnera Les Visiteurs du soir, Les Enfants du paradis, Drôle de drame, Quai des brumes et Le Jour se lève. Il aborda ensuite ses relations avec la Nouvelles Vagues, des relations violentes dont il avait souffert et qu'il n'avait jamais pardonné. Carné leur reprochant d'avoir engendré par amateurisme et manque de métier, un cinéma intellectuel, ennuyeux et insupportable. En tant que réalisateur, disait-il, certains me reprochent de faire des films bien faits, peu personnels se reposant sur des adaptations littéraires et sur le travail de scénaristes, alors que je suis un auteur à part entière ayant réalisé des films populaires.

Avoir rencontré Marcel Carné au Caméra de Nîmes fut un privilège, cela fait partie de ces moments magiques qui ont marqué ma vie d'exploitant de théâtres cinématographiques.
avatar
sandeaux

Messages : 305
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 80
Localisation : Snohomish USA

Revenir en haut Aller en bas

oubli

Message  sandeaux le Sam 25 Fév - 19:24

Pendant cette période
avatar
sandeaux

Messages : 305
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 80
Localisation : Snohomish USA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinémas, Films, Affiches de Meknès

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 43 sur 45 Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44, 45  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum