Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Page 4 sur 44 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 24 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  christiane gérard le Jeu 4 Oct - 15:01

Merci Lucien pour ce complément d'info sur la main

_________________

Amitiés Christiane

avatar
christiane gérard

Messages : 2146
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : SAINT GERMAIN sur AVRE - Eure

http://points-de-croix.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 5 Oct - 4:07

Bonjour - Chistiane -Tu vois j'avais achete cette "main" dans un magasin de touristes a Ifrane en 2008 (a cote du Chamonix) sans vraiment rien savoir ce que cette "main" signifiait. J'avais trouve cela original a donner comme cadeau a mon retour. Maintenant je connais son histoire avec ton texte et celui de Lucien. Merci. - Andre - Merci pour tes photos du repos et repas du guerrier.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17370
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Grostefan Alain le Jeu 11 Oct - 11:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le village de Alnif est situé dans le sud Maroc, à une altitude de 880 mètres dans une zone rocailleuse. Dans l’oasis, sont cultivés blé dur, dattes, amandes, oranges ou figues, mais les produits les plus intéressants de ce rude paysage aride sont le henné et le cumin.

Originaire d’Asie, les plants de cumin de cette zone sont très appréciés pour leur qualité et leur arôme intense. Il est planté à la fin du mois de janvier et récolté entre la fin avril et début mai avant
que la plante ait complètement mûri et perdu la plupart de ses graines. C’est pour cela qu’elle a cette couleur vert vif.

Le cumin est coupé manuellement à l’aide d’une faucille, monté en bottes et accroché sur un bâton pour sécher à l’ombre avant d’être battu pour libérer les graines. Ces dernières sont tamisées plusieurs fois en utilisant un conteneur de feuilles de palmier tissées, pour enlever la poussière, et de la paille fine. Ils peuvent se conserver
jusqu’à deux ans. Ce sont généralement les femmes qui récoltent et traitent cet ingrédient fondamental de la cuisine marocaine.

Le cumin est utilisé pour préparer tajines, couscous et soupes traditionnelles, et est également apprécié avec les légumes et les viandes bouillies. Il a des propriétés curatives différentes et est utilisée en médecine traditionnelle pour traiter la toux, le rhume, la sinusite et les coliques.

Vues de l'oasis de ALNIF

Vues de l'oasis de ALNIF
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16219
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Ven 12 Oct - 3:33

Alain - J'ai toujours du cumin chez moi et je suis la seule qui aime cela ici parmi les membres de ma famille et meme amis..Ils ne savent pas ce qui est bon! Je m'en sers quand je fais BBQs et met cela sur mes viandes et poulet. Merci pour ton article.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17370
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Grostefan Alain le Ven 12 Oct - 11:03

GHISLAINE
C'est bien, tu es une vraie piednoire. Si tu fais une épaule d'agneau à la vapeur, tu manges ça chaud avec un peu de cumin et de sel. Agrémenté de quelques légumes à la vapeur également ça se laisse manger miam miam...
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16219
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Lucien Calatayud le Sam 13 Oct - 11:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les us et coutumes: une scène souvent rencontrée.

Un lavis. Une création d'amateur dont il est mieux d'oublier le nom. Pas du tout réussie.



avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4693
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Admin le Sam 13 Oct - 22:43

Oh, LUCIEN...
Pas du tout réussi ce lavis, dis-tu...??? ( Laughing Laughing Laughing )...Au contraire... Et puis le thème est approprié. Un marocain sur son âne haut perché faisait une cour assidue à Zorha, toute de djellaba vêtue... C'est pour la rime (wouaff, wouaff...)
Pas mal,non....???
Sais tu que je connais le nom de l'auteur...??? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]... Voici le bouquet de fleurs qu'offrira Ali à Zorha...!!!!!!!

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11886
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Lucien Calatayud le Dim 14 Oct - 10:38

Salut JIMMY

Au seul paraphe, je me doutais bien que tu allais deviner qui était "l'artiste".

Je ne sais toujours pas comment tu t'y es pris pour tranformer de manière aussi magistrale l'esquisse que de mon côté j'ai peinte du mieux que j'ai pu en aquarelle.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4693
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Admin le Dim 14 Oct - 16:26

Resalut LULU...
C'est simple... Il te faut des outils informatiques, même très simples...En fait, j'ai téléchargé Picasa et Photofiltre, et je m'amuse avec les deux...
Photos pittoresques comme on les aime...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Admin le Mer 2 Juil - 20:47, édité 4 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11886
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Grostefan Alain le Jeu 18 Oct - 10:04

Un siècle de présence des soeurs chrétiennes au Maroc

En 1912, huit mois après la proclamation du protectorat, huit sœurs se sont installées au Maroc, pays qu'elles ne quitteront plus. En 100 ans de présence en terre marocaine, leur œuvre, sociale et médicale, est empreinte d'intégration, de dévouement et d'abnégation. A tel point qu'aujourd'hui encore bien des Marocains gardent un souvenir
impérissable et une reconnaissance sans faille envers ces religieuses affectueusement surnommées "err'hibate".

En octobre dernier, on célébrait le centenaire de la présence des sœurs religieuses au Maroc. A cette occasion, différentes manifestations furent organisées à Casablanca et s'étaleront jusqu'en 2012 sur l'ensemble du territoire national.

“Nous n'avons jamais hésité à aider l’autre quand il avait besoin de nous !” s'exclame Soeur Thérèsa, résumant le parcours des Sœurs au Maroc. “Nous n’avons jamais eu l'impression de servir des étrangers, on fait partie de ce pays et on ne s’est jamais considérées étrangères”, ajoute fièrement Sœur Monique.

Au service de son prochain

De son côté, Vincent Landel, archevêque de l'église catholique au Maroc, se souvient, quand il était petit, des Sœurs avec leurs longs “hijab”, qui faisaient le tour des maisons pour collecter des aides au profit des enfants défavorisés.

Vincent Landel, né et élevé au Maroc, avait attiré l’attention d’un groupe de religieuses, lors d’une homélie prononcée pour célébrer le centenaire de leur présence au Maroc, sur ce que le monde vit aujourd’hui, notamment le “printemps arabe” se référant aux valeurs de liberté, de justice et de dignité.

Quant à Aicha Echchenna, l’icône du tissu associatif au Maroc, elle reconnaît dans une interview accordée à l'hebdomadaire d'expression arabe Al Hayat, qu’elle doit beaucoup aux sœurs dans son parcours professionnel: “elles m’ont formée et encadrée quand j’ai débarqué à 17ans à Casablanca. En cela je leur serai toujours reconnaissante. Elles
ne jugent personne, et se contentent de comprendre et d'agir”.

La retraite? Connais pas

Faisant preuve de discipline et de rigueur dans leur travail, tous les médecins qui ont servi aux cotés des sœurs témoignent de leurs qualités rares. Aïcha Echchenna se souvient aussi que les Sœurs montraient beaucoup d’intérêt à prendre soin des sections les plus sensibles à l’ex-hôpital Colombali, (Ibn Rush actuellement), où se trouvaient des patients atteints de maladies contagieuses. Sans oublier le service de pédiatrie.

“Le Sacrifice est notre slogan. Notre seul but est de rendre service aux patients et aux enfants défavorisés, peu importe les obstacles qui ne limitent point notre courage, et notre rigueur car, derrière tout cela, il y a de l’amour.”

Sœur Simone

Avoisinant les quatre-vingts ans, Sœur Simone, Sœur Thérèse et Sœur Monique ne veulent toujours pas prendre leur retraite. Elles gardent la même énergie, la même discipline et entendent bien poursuivre leurs mission et donner l’exemple à la nouvelle génération de religieuses. “On ne pense pas à accéder à un poste supérieur, ou à un poste de responsabilité. Pour nous, il s’agit bien d’aider les autres, sentir de la joie en compagnie d’un patient. Et rendre un service sans
contrepartie”, explique Sœur Thérèse.

Le dispensaire itinérant

“J’étais prête à aller dans n’importe quel pays du monde, sauf en Afrique du Nord”, reconnaît Sœur Cécile en parlant de son parcours dans une des lettre qu’elle a rédigée en 1969. Mais le destin en a voulu autrement et la voilà qui débarque au Maroc, pays où elle a vécu une expérience humaine qui a complètement changé sa vie.

Après Salé, Casablanca, Taroudant et Fès, Sœur Cécile s’installe enfin à Midelt, en 1961, où elle travaille comme infirmière dans un dispensaire local. L’action sanitaire de Cécile était bien accueillie. Dans cet établissement, les sœurs s'occupaient les orphelines et soignaient les malades.

Sœur Cécile rendait même visite aux patients à domicile, et pour atteindre les ksour lointains, elle n’hésitait pas à prendre le moyen de locomotion le plus commode: l'âne.

Sœur Cécile... ou la ‘timraboutines’ amoureuse de l’Atlas

Plus tard, et en 1969, se rendant compte de la souffrance et du manque affligeant des soins chez les nomades, sœur Cécile a alors imaginé et inventé le dispensaire itinérant: elle suivait les nomades lors de leurs déplacements, prenait soin d’eux et a même passé des nuits à leurs côtés.

En 1974 , Sœur Cécile avait à son actif 659 familles nomades visitées, soit un total de 3833 personnes. Elle aimait les Berbères qui le lui rendaient bien et l'avaient surnommée timraboutines (amrabet= adepte d’une zaouia). Soeur Cécile s'était alors liée d'amitié avec l'une de ces femmes.

“Nous étions très heureuses en nous consacrant à soigner les gens, nous étions même plus heureuses à montrer aux autres comment on vivait nous deux chacune sa religion dans une atmosphère empreinte de
tolérance et de dialogue chrétien-musulman.”

Sœur Cécile dans l’une de ses lettres.

Quand Sœur Cécile meurt le 11 octobre 1983, elle parlait le berbère couramment, et avait même rédigé un dictionnaire des termes berbères avec leurs équivalents en français.

Aujourd’hui encore, on se rappelle son histoire, qui reste gravée dans la mémoire des nomades. Sœur Simone, a transformé son histoire en un chef-d’œuvre: Bucoliques, bèrbères...Itto, fille de l’Atlas publié en 2010 aux éditions Le Fennec.

Religieuses et humaines avant tout

A Casablanca, Hajja M’barka une ancienne habitante de Derb Elbaladia, dit à leur propos: “il ne leur manquait plus que de prononcer la chahada”. Elle se rappelle quand Soeur Cécile leur rendait régulièrement visite pour soigner ses enfants dans leur centre.

“Les sœurs recevaient des patients même le jour de la fête du trône”, confie Hajja. Une des femmes qui accompagnaient Hajja M’barka, a même révélé que c’était grâce aux sœurs qu’elle avait pu voir la mer pour la première fois de sa vie.

“Elle organisait des excursions pour les enfants, ainsi que des ateliers d’apprentissage de couture et de tissage. Franchement, j’ai été surprise par les accusations de prosélytisme à leur encontre.”

Une habitante de Deb Lihoudi de Casablanca

Tous enfants d'Abraham

Pour Aicha Echchenna, qui a vécu 40 ans avec elles, les sœurs n’ont jamais fait preuve de prosélytisme:“Personnellement j'étais encore plus curieuse que les soeurs quant à la religion et je voulais en discuter avec elles. Mais à chaque fois elles évitaient le sujet et répondaient que nous sommes tous enfants d’Abraham, et que nous prions
le même dieu !”.

Aujourd’hui encore, les sœurs dont le nombre rétrécit de façon irréversible, continuent à aider les femmes et les enfants démunis: alphabétisation, soins médicaux, apprentissage de couture et de tissage...

Omar Lebchirit
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16219
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Lucien Calatayud le Sam 17 Nov - 11:01

Bonjour tout le monde

A cours d'idées, ce qui est devenu l'ordinaire, je ne me borne donc qu'à rappeler ceci:
En arabe dialectal, on peut rencontrer le mot "sif" sous deux significations.
exemple: "fes sif el schems ka i hrag" (en été le soleil brûle) ou encore "jina bes sif" (nous sommes venus forcés ou par force). Mais que signifie en réalité "bes sif". La question ne se pose pas aux initiés bien sûr.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4693
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Admin le Sam 17 Nov - 11:29

Salut les présents...

LUCIEN,
Merci pour ces rappels ou ces connaissances que tu nous distilles souvent... Par exemple...: "bes sif" dont j'avais oublié le mot mais dont je connaissais la signification, sans pour autant être un bon initié...
Peux-tu , STP, me traduire des phrases comme ...:
- je ne sais pas bien parler l'arabe (je sais que cela débute par "ma ka.....)
- Où se trouve le.....!!!
- Je suis né dans le sud...

En fait, des phrases courantes et simples. Histoire de me remémorer certaines expressions aussi...

ALAIN,
Merci pour ton exposé sur les soeurs dominicaines qui ont vécu et servi au Maroc..Te souviens tu que ce sujet a fait l'objet d'une rubrique spéciale dans l'autre site...???

Ne penses tu pas qu'il serait préférable de le placer dans un forum plus adéquate...???
Merci de me répondre. Il y a beaucoup à dire (même si c'est à redire) sur ce thème, surtout si l'on le traite par le biais des premiers hôpitaux du Maroc ..

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11886
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Lucien Calatayud le Sam 17 Nov - 13:49

JIMMY
Réponse à ta question:
Lla ma kan-ahdarsh b el ar bi ya (Non je ne parle pas en arabe) ou encore: Lla ma ntkellem ch b lel ar bii ya (non je ne m'exprime pas en arabe) ou bien encore : Lla ma naraf n'ahdar b el ar bi ya ( non je ne sais pas parler l'arabe). Tout cela est bien plus difficile à écrire qu'à dire. Ceux qui le veulent, peuvent éventuellement corriger.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4693
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Bes Sif

Message  MOLL Serge le Sam 17 Nov - 19:47

Lucien

Je ne sais pas ce que signifie exactement (en réalité) "Bes Sif " à part bien sûr: forcé,obligé...et aussi récurer casseroles et autres avec du "SIF"
lol!  
avatar
MOLL Serge

Messages : 4254
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 79
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Lucien Calatayud le Dim 18 Nov - 11:17

SERGE

Bess Sif francisé se disait "bésif" (obligé, par force) mais en réalité cela signifie "par le sabre" Sif voulant dire sabre.
Un dicton populaire mais assez vulgaire arabe dit ceci" khir darba bess sif ou ma haouilla fess sif"
Aller je traduis et tant pis si quelques âmes prudes au nombre desquelles je m'inscris s'en offusquent: Very Happy
" Mieux vaut une frappe de sabre et non un coït en été "
Soit: khir darba bess sif ou ma haouilla fess sif
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4693
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Bessif

Message  CONRAD-BRUAT Xavier le Dim 18 Nov - 13:21

Mes sources m'indiquent qu'il ne faut pas chercher le sens avec le mot "bes ou bas" mais avec "b-es-sif" [b=avec, es=le, sif=sabre] c'est-à-dire "avec la force" réduit en français à "par force".
avatar
CONRAD-BRUAT Xavier

Messages : 7029
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 78
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Lucien Calatayud le Dim 18 Nov - 13:57

XAVIER
Comme je le dis plus haut, c'est bien plus facile à prononcer qu'à écrire. Si l'on approfondit un peu plus les choses, en dialecte marocain le mot "avec" se dit aussi "m'a" le ' correspondant à un son gutural à l'exemple du mot "aïn". Et effectivement "es qui ici remplace "el" est utilisé pour faciliter la liaison ce qui se fait aussi dans notre propre langue.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4693
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  CONRAD-BRUAT Xavier le Dim 18 Nov - 15:05

Lucien

Tu as raison, avec se dit aussi m'a (mعa) mais je l'utiliserais dans le sens de avec qui ou avec quelqu'un. b, on peut le mettre à toutes les sauces : par, avec, au moyen de, à l'aide de, grâce à, de, même, pour, à cause de, ... Le fameux son guttural arabe ع s'appelle comme l'oeil ou la source, aïn. Et, effectivement, plusieurs consonnent se répètent pour faire la liaison, je me souviens des plus courantes r, s, z mais je crois qu'il y en a d'autres.

Sympa, ce rappel des leçons d'arabe
Very Happy
avatar
CONRAD-BRUAT Xavier

Messages : 7029
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 78
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Lucien Calatayud le Lun 19 Nov - 10:49

[quote="Lucien Calatayud"]XAVIER
un son gutural
Toutes mes excuses. Dans la précipitation, mon précédent guttural ayant perdu un t, tout le monde a corrigé j'espère.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4693
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Grostefan Alain le Sam 24 Nov - 13:35

XAVIER - LUCIEN
Je découvre, après ma longue absence, vos leçons d'arabe dialectal. LUCIEN tu m'as appris un nouveau proverbe mais je ne saurais le dire à quiconque tant il est cru ( Very Happy) et difficile à placer dans une conversation.
En ce qui concerne "le sabre" (sif) et "l'été" (seïf) ce n'est pas le même mot en arabe. Il y a une nuance qui doit se faire remarquer à l'oreille. En effet ce n'est pas la même lettre "s". Pour le sabre c'est le s "sin" de l'alphabet arabe. Pour l'été c'est le s emphatique "sad" de l'alphabet.
XAVIER, si j'ai bien compris tu fais allusion aux lettres dites "solaires". Elles ont pour particularité d'éliminer l'article habituel "el" à leur profit.
Exemples. Pour le soleil on ne dit pas "el chems" mais ech-chems.
Pour le sable on ne dit pas "el rmel" mais er-rmel.
Il en est ainsi des mots commençant par les lettres d,j,l,n,r,s,et z. Sauf erreur de ma part.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16219
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Grostefan Alain le Jeu 29 Nov - 9:36

Le thé à la menthe marocain : un véritable rituel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le thé à la menthe marocain : un veritable rituel
Au Maroc, le parfum saisissant de la menthe est presque omniprésent. Rien de tel qu'un thé à la menthe pour être transporté,
l'espace d'un instant, au pays du soleil couchant.

Cette boisson nationale symbolise la convivialité, la détente et l'hospitalité, à toute heure de la journée.

Le thé fait son entrée au Maroc en 1854, durant la guerre de Crimée. En raison du blocus de la Baltique, les négociants britanniques cherchent de nouveaux marchés pour écouler leur marchandise. Ils se tournent vers les ports de Tanger et de Mogador (Essaouira).

Bien plus qu'une boisson, le thé à la menthe ravit tous les sens. Papilles et narines s'enivrent de son parfum, tandis que la musique du liquide moussant, versé de haut, charme l'ouïe. La beauté du geste et la couleur chatoyante du sirop ambré complètent ce voyage des sens, pour le plaisir des yeux...

Ce sont généralement les hommes qui préparent le thé. Un thé à la menthe ne se refuse pas. Selon la tradition, il est servi trois fois de suite. Un proverbe marocain dit: "le premier verre est doux comme la vie, le second est fort comme l'amour et le troisième amer comme la mort".


Ingrédients (2 personnes)
3 c.c de thé vert de bonne qualité
1.5 l d'eau
1 poignée de menthe fraîche très parfumée ( à fueilles rugueuses et d'un vert foncé)
Sucre à convenance


Préparation: Verser l'eau dans une casserole. Faire bouillir 1,5 litres d'eau dans un récipient couvert de préférence.
Rincer la théière à l'eau bouillante. Mettre le thé.Verser sur le thé, 1 verre d'eau frémissante pour le rincer. Jeter cette eau de rinçage. Ce rinçage permet d'enlever une partie de l'amertume du thé. Il existe une petite théière, équipée d'un filtre dans le bec verseur.... Plonger ensuite la menthe rincée et égouttée dans la théière. - Ajouter le sucre selon le goût souhaité. Remplir la théière d'eau bouillante. Ne laisser pas la menthe remonter à la surface pour qu'elle ne noircisse pas. Couvrir. Laisser le thé infuser 5 minutes avant de servir". Boire très chaud.

Conseils:
• Pour obtenir une bonne infusion, vous devez avant tout disposer d'une bonne eau, pure, fraîche, sans odeur ni calcaire. Si l'eau du robinet est trop chlorée ou calcaire, préférez de l'eau vendue en bouteille.
• Pour faire un bon thé l'eau ne doit jamais être bouillante, mais frémissante, les bulles rondes doivent monter à la surface.
•La théière ne doit être employée pour aucun autre usage. Elle doit être réservée pour le thé. La choisir en terre ou en porcelaine. Ne jamais la laver avec des produits détergents, la rincer simplement et l'égoutter sans l'essuyer.
• Evitez de réchauffer le thé préparé; cela altére ses qualités gustatives. Il vaut mieux utiliser une verseuse isotherme, qui gardera votre thé à bonne température.
• Accompagner de gâteaux secs ou de cake aux fruits.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16219
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re:Le Maroc pittoresque,Traditions,Us et Coutumes

Message  MOLL Serge le Jeu 29 Nov - 14:04

[size=18]Alain
Merci pour ton texte et recette sur le thé à la menthe.Je ne savais pas qu'il fallait rincer le thé pour lui enlever l'amertume.
Mais qui pourrait me dire pourquoi faut-il lever assez haut la théière pour le servir?
Hors concours : Lucien et André..... ils connaissent tout. Cela a été déjà évoqué. Juste pour voir si vous suivez bien. bounce Twisted Evil
Bien amicalement
Serge [/size]
avatar
MOLL Serge

Messages : 4254
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 79
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Le thé

Message  CONRAD-BRUAT Xavier le Jeu 29 Nov - 15:59

Serge

Pour que le thé soit bon, il faut qu'il soit oxygéné. Faire frémir (pas bouillir) l'eau lui fait perdre de l'oxygène. Verser l'eau de haut permet sa réoxygénation.

A moi la médaille ?
avatar
CONRAD-BRUAT Xavier

Messages : 7029
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 78
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scènes et Types - Traditions et Folklore 2

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 44 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 24 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum