Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Page 19 sur 19 Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Aller en bas

Secours aux enfants

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 13 Fév - 16:45

En 1951 des mamans juives et musulmanes venaient tricoter des vêtements pour les bébés pauvres à l'ose de Casablanca (L.O.S.E) Oeuvre de secours aux enfants

avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17065
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Jeu 25 Mai - 15:46

avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17065
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 17 Juil - 15:49

Une autre photo de ce bel hopital 
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17065
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Jeu 20 Juil - 15:56

Le Dr Georges Sicault a dirigé le service Antipaludique du Maroc. Entre 1944 et 1946 il a été directeur de l'Institut d'Hygiène du Maroc (devenu après l'indépendance, Institut National d'Hygiène).  A travaillé ensuite pour l'UNICF comme directeur général adjoint à New York.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17065
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Admin le Ven 28 Juil - 15:53


La photo ci dessus déjà placée page 11 dans cette rubrique, parle de la formation en laboratoires, des infirmiers en Afrique, formations traitant plus particulièrement le paludisme, la typhoïde, la dysenterie...


La Maison de Convalescence de Salé

Maison créée par la Société de Secours aux Bléssés militaires, sous officiers et soldats...

Sources Darna

▲▲▲ 1914 - Bâtiment principal de la Maison... ▼▼▼ Aquarelle de Tranchant de Lunel, 1913



L'entrée de l'enceinte de la Maison de Convalescence

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12048
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Admin le Ven 28 Juil - 16:21

LYAUTEY et la médecine



La Médecine a toujours joué un rôle très important dans la vie de Lyautey. Il y eut recours pour lui-même : déjà dans sa plus tendre enfance lorsqu'il fut atteint de ce qu'il appela lui-même sa "grande maladie", qui bouleversa son enfance jusqu'à l'âge de 12 ans ; et durant toute son existence, il fut atteint de maladies parfois sévères, dans les territoires où il eut à servir, et notamment en Afrique du Nord. Peut-être est-ce là la raison pour laquelle il porta un intérêt tout spécial à la médecine et aux médecins, pour son oeuvre de conquête et de pacification, en particulier au Maroc, qui devint, grâce à lui un pays pacifié et moderne.


Le général Lyautey rendant visite aux soldats blessés

Sources : LYAUTEY et la médecine,  par Paul DOURY [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lien intéressant à suivre...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12048
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Admin le Dim 30 Juil - 22:30

...1909

Le premier Hôpital militaire d'Oujda.... Trois suppositions.... : cet hôpital s'appelait Accolas et se situait dans l'ancienne avenue Dupuytren..
Il existerait encore de nos jours mais avec une affectation différente. Certainement une caserne ...(?????)



Centre de Bienfaisance - Oujda - La Goutte de Lait

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12048
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Dim 30 Juil - 22:51

André -Excellent récit sur le Général Lyautey au sujet de la Médicine....Il en faisait des choses cet homme! que je ne savais pas d'ailleurs. 
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17065
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Lucien Calatayud le Lun 31 Juil - 18:46

GHIS

Ne perdons pas de vue qu'il a été à bonne école au contact du Général Gallieni (devenu maréchal)  lorsque ce dernier était gouverneur de Madagascar. Peut-être même en Indochine, je ne sais plus.

Je suis né dans une maison qui se trouvait tout à côté de l'hôpital militaire en question. On n'y sonnait pas le clairon ce qui fait que je n'étais jamais réveillé en sursaut. Laughing
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4780
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 31 Juil - 21:22

Lucien - Je vais obtenir des livres sur ce general a la librairie publique de Vancouver et apprendre un tas de choses a son sujet. Pour moi "Lyautey" c'etait "l'avenue Lyautey" à Meknes et jamais je me suis posee la question "qui etait ce general vraiment et qu'avait-il fait"?
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17065
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Admin le Lun 31 Juil - 21:36

Pas besoin de bouquins....

Wikipédia et autres blogs répondent à toutes les questions que l'on se pose ou même, que l'on ne se pose pas...
Sans compter les revues historiques les plus surprenantes qui soient et qui sont à notre disposition...

Désolé, mais LYAUTEY faisait partie de notre instruction sur l'Histoire de France, chez Mme Laplaud et Mr Le Boutet.... CM1 et CM2...Ne serait ce que sur les buvards, couvertures de livres et images de toutes sortes...tout était préparé pour poser les questions.
A l'époque, à la Maternelle, on avait même appris la Marseillaise...!!!

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12048
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 31 Juil - 22:43

Salut Andre mais desolee je vais lire sur ce General. Recemment j'ai rencontre a mon club de mon village un ancien militaire de l'armee americaine qui en savait plus que moi sur ce qui s'etait passe non seulement au Maroc pendant le Protectorat mais aussi sur le General Lyautey.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17065
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Admin le Ven 25 Aoû - 15:38



Vers 1911 - Les premiers rudiments de la mise en place de l'hôpital d'Auvert de Fès...
Un bref rappel historique....Après les actions militaires du général Moinier dans la région de Fès et l'obtention de la soumission de Moulay Zine, à Meknès, revient à Fez poursuivre la mission qui lui est confiée et qui consiste à ravitailler l'armée du sultan, à la renforcer par l’incorporation de goums.
L'Allemagne s'inquiète de cette suite d'événements... le 1er juillet 1911, le « Panther » (La SMS Panther est une canonnière de la marine impériale allemande qui se rendit célèbre pendant la crise d'Agadir en 1911) mouillait devant Agadir.
Le 2 juillet le général Moinier prenait le chemin du retour laissant à Meknès une grosse arrière garde et à Fez un bataillon, un escadron, une batterie d'artillerie et l'hôpital pour appuyer la formation de l’armée chérifienne.


Dernière édition par Admin le Jeu 21 Déc - 20:33, édité 1 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12048
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Admin le Mar 19 Sep - 21:13

LA LUTTE ANTIPALUDIQUE AU MAROC

par  le   Docteur   COLOMBANI
Directeur de la Santé et de l'Hygiène Publiques au Maroc (1932 )

"La volonté médicale doit pouvoir s’appuyer sur l'assentiment des hommes pénétrés de leur devoir de santé et instruits par nous des moyens de l'accomplir." - Professeur Léon Bernard.


Les lois qui régissent la lutte contre le paludisme sont simples : pour éteindre les foyers de malaria, il suffit de supprimer les conditions locales de pullulation anophélienne, c’est-à-dire les points d’eau où le moustique pourra évoluer pendant sa vie larvaire et de détruire le virus paludéen en guérissant les malades.
Sans moustiques, sans malades, le paludisme ne peut plus exister.
De plus, la malaria n‘existe que dans les pays pauvres à population mal nourrie. (Le remède du paludisme est dans la marmite, dit le proverbe toscan).
Dès que les Français purent reconstituer les grandes lignes de la topographie médicale marocaine (1) qui avaient été brouillées par les mobilisations rapides de masses indigènes aux premiers temps de l’occupation, ils furent frappés de la formidable ampleur que prenait au Maroc, le problème de la lutte antipaludique.
De vastes territoires, tels que la plaine du Gharb, recouverte d’immenses merdjas, les vallées des grands fleuves et de leurs affluents, les plateaux parsemés d’innombrables dayas offraient aux moustiques des conditions très favorables de pullulation. Le nombre des paludéens chroniques se chiffrait par centaines de mille, peut- être par millions.


La population rurale était pauvre, mal nourrie, vivait sous la tente ou le chaume, près des points d’eau qui lui apportaient d'innombrables générations de moustiques, et dans une ignorance absolue des règles élémentaires d’hygiène. De plus, son semi nomadisme compliquait fort la lutte, puisque les paludéens nomades pouvaient apporter leur sang infecté aux moustiques anophèles des régions assainies ou saines, et leur donner ainsi le moyen d’essaimer le germe du paludisme.
Ainsi donc le problème embrassait le statut physique de toute une race, l’avenir économique et social d’une grande partie de la population indigène, et par voie de conséquence, l'avenir de la colonisation. Il ne s'agissait de rien moins que de modifier le régime des eaux de surface de régions entières, de traiter et de guérir des centaines de mille de paludéens, de protéger les populations indemnes.
Avant tout, il fallait étudier les données du problème, sérier les recherches, les tâches à accomplir et lutter, au mieux des possibilités, avec les armes les plus efficaces.

Le premier point (grands travaux ) était du ressort de plusieurs organismes : Direction des Travaux Publics, Direction de l'Agriculture, Direction de l'Hygiène Publique.
Les deux autres (traitement des paludéens et protection de la collectivité), de celui des Services de la Santé et de l'Hygiène Publiques.

TRAVAUX D'ASSAINISSEMENT


Les grands travaux d'assainissement destinés à modifier l'hydraulique superficielle de vastes territoires sont toujours très onéreux. Il fallait évidemment sérier les efforts à accomplir et les faire porter d'abord :
sur les points les plus peuplés en européens, exposés à présenter des formes de paludisme grave.
En liaison étroite avec le Service de l'Hydraulique (Direction Générale des Travaux Publics ) et celui de la Colonisation (Direction Générale de l'Agriculture ), avec le haut appui de la Résidence Générale, un programme fut tracé : assainissement des centres de colonisation au fur et à mesure de leur peuplement.
Là, ces grands travaux ne se justifiaient pas seulement par leur intérêt hygiénique et sanitaire, mais aussi par leur but économique. Ils répondaient à une mise en valeur des terrains, à leur mise en culture, à la renaissance agricole des territoires assainis.
L'assainissement des centres urbains fut entrepris et se parfait encore :
Kénitra vit assécher les dangereuses merdjas qui l'environnaient.
Rabat, colmater les salines du Bou Regreg,

Nota :  Les premiers renseignements que nous ayons sur le paludisme remontent à 1647 :
« Les Difaïts dirigèrent une expédition contre les Espagnols d’El Mamoura (Média). L’armée dut abandonner le siège, une épidémies- « s’étant déclarée dans ses rangs. En même temps la fièvre tierce décimait la garnison espagnole ». (H. de CASTRIES : Sources inédites de l’Histoire du Maroc). (Archives de France, T. III, page 618).




Sources à suivre... : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12048
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 1 Jan - 19:04

avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17065
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Admin le Sam 20 Jan - 22:22

Extrait du "Carnet de route d'un médecin d'assistance médicale indigène"...1912/1916
- Edition Pion- Nourrit, éditeur


Autre extrait : Dans ce sens et en vertu de l'Acte d'Algésiras (signé le 7 avril 1906) la France a créé les premiers dispensaires français au Maroc , essentiellement le long de la côte atlantique : Dr Brau à Larache, Dr Mauran à Rabat, Dr Guichard à Mazagan (El Jadida), Dr Marie à Safi, Dr Murât à Fès, Dr Bouveret à Mogador (Essaouira), et Dr Mauchamp à Marrakech.
Ce dernier y fut assassiné en mars 1907. En représailles, les troupes françaises occuperont la ville d'Oujda. Une infirmerie pour Marocains y fut alors installée par les docteurs Oberlé et Azémar.
   

La progression de la médecine française au Maroc s'est faite derrière les troupes de "pacification". Après les émeutes de Casablanca de juillet 1907, durant lesquelles il y eut quelques morts parmi les ouvriers d'une société française de construction du port, l'armée française débarqua. Il s'avéra rapidement nécessaire, pour desserrer l'étau autour de la ville, d'agrandir son cercle de protection dans toute la Chaouia. Le Dr Epaulard installa la première infirmerie à Settat, tandis que le Dr Cristiani fondait l'infirmerie de Ben Ahmed .
Ces deux installations marquent la naissance de la santé publique au Maroc.


_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12048
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Admin le Ven 26 Jan - 14:57

    1918 le Dr Christiani reçu à Fès... Il vient d'obtenir la cravate de Commandeur de la Légion d'Honneur.
   le personnel de l'hôpital Cocard à Fès...
 
 Lutte antipaludique dans une merdja...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12048
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Grostefan Alain le Sam 10 Mar - 13:53

Hôpital de Ouezzane
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16252
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Hôpitaux et Service de Santé Publique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 19 Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum