AÏN TAOUJDATE

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Lucien Calatayud le Ven 13 Mai - 9:34

HUGUETTE

La gare ne doit plus être non plus celle que j'ai connue!!
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4828
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Ven 13 Mai - 9:57

HUGUETE
Bonjour. C'est méconnaissable. Au temps de ma jeunesse (lointaine...) il n'y avait aucun immeuble.
Devant la mosquée, c'est une piscine? Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Admin le Ven 13 Mai - 11:01

Alain,

Deux belles photos à classer dans nos albums...Par rapport aux photos de l'église que nous possédons, il semblerait que la végétation s'est installée de bon cœur...!!!  

Merci pour les photos...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12477
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Dim 25 Déc - 17:39


Des chercheurs marocains viennent de faire une étonnante découverte. Deux squelettes humains datant de plus de 6000 ans ont été retrouvés dans une grotte non loin de la commune d'Ain Taoujdate, située à plus de 300 kilomètres de Rabat. Selon les premières conclusions des scientifiques, ces os appartenaient à deux hommes adultes de sexe masculin.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Une seule certitude, ce n'est pas moi. Very Happy
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Dim 25 Déc - 17:58

La "valeureuse" équipe de foot d'Aïn-Taoujdate
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'ai oublié les noms de tous les coéquipiers y compris celui de l'arbitre. Parmi ceux qui sont debout il y en a un qui penche à droite et un autre qui penche à gauche. Pourtant tous étaient sobres.

Accroupis:N°5 C'est moi - n°6 Jean Darley de l'usine de crin végétal dont je vais, incessamment sous peu, vous entretenir.


Dernière édition par Grostefan Alain le Lun 26 Déc - 16:55, édité 1 fois
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Lun 26 Déc - 16:46

Le crin végétal
Présentation de monsieur Jean DARLEY



Je me présente : Jean DARLEY né au Maroc à Meknès.

Mon père a travaillé dans une usine de crin végétal qui appartenait à un Suisse en 1938.
Au retour de la guerre il a repris l'exploitation de l'usine puis l'a achetée.
Cette usine était située à Aïn-Taoujdate, petit village entre Meknès et Fès.
En 1960 mon père m'en a confié la gestion.
En 1966 j'ai repris l'affaire d'importation de mon principal client en France et je me suis installé à Marseille.
En 1969 j'ai crée "France-Crin", groupement d'intérêt économique qui regroupait presque tous les importateurs français afin de contrôler 95 % du marché français soit environ 8.000 tonnes.
France-crin a ainsi permis de préserver la consommation de crin végétal en France. Par exemple le groupe Epeda avec les marques de matelas Epeda et Merinos achetait chaque mois à France-crin environ 250 tonnes.
A partir des années 1980 les tonnages importés par la France ont beaucoup baissés car les fabricants de matelas ont utilisés les feutres au détriment du crin végétal.
J'ai arrêté mon activité en 1992.


Sources : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Lun 26 Déc - 17:18

HISTOIRE DU CRIN VÉGÉTAL
d'après monsieur Jean DARLEY

Les photos ont été prises entre 1960 et 1965.

La production de crin végétal aurait débuté fin des années 1800 ou début 1900 en Algérie.
Les premières fabrications étaient artisanales. Des petits paquets de palme de palmier nain (doum)
tenus pas des pinces étaient peignés par un tambour muni de nombreuse pointes (alênes).
Ces paquets de palme devaient être retournés afin que toutes les fibres soient bien séparées.
Cette fabrication était peu productive.
Aussi vers les années 1920/30 une machine permettant une production en continu a été mise au point en Algérie. Cette machine appelée "peigneuse Albisson" pouvait traiter 8 à 10 tonnes de doum par jour soit après séchage
4 à 5 tonnes de fibre appelée "filasse".

Approvisionnement en doum.
A l'origine les usines avaient été installées près des zones sur lesquelles le palmier nain était abondant.
Cela permettait d'approvisionner l'usine à l'aide de tacherons qui allaient dans un rayon de 10 Km environ autour  ppde l'usine pour couper les palmes de doum à l'aide d'une faucille. Dans la matinée ces "coupeurs de doum" récoltaient entre 100 et 200 Kg qui étaient soigneusement placés dans un filet qu'un âne portait jusqu'à l'usine.
Dans les plaines où le doum était abondant les champs cultivés par les marocains était labourés en évitant les touffes de doum. Cela a permis de préserver la ressource.
Mais la colonisation, avec les labours mécanisés a nettoyé tous les champs des doum et épineux.
Il a donc été nécessaire d'aller plus loin chercher le doum nécessaire à l'approvisionnement des usines.
Ainsi dans notre usine située à Aïn Taoujdate, sur environ 10 tonnes de doum traitées chaque jour,
environ 30 % était apporté par 30 à 40 coupeurs de doum et les 70 % restant acheminé par camion.
A environ 30 à 50 Km autour de l'usine, des postes de collecte de doum était installés dans des zones où il est abondant.

Le doum ainsi stocké à l'usine devait être traité rapidement c'est à dire dans les 2 à 3 jours après la coupe.
En effet les palmes de doum trop sèches ne permettait pas de produire une bonne qualité de filasse.
Peignage
La peigneuse Albisson était une grosse machine de 5/6 mètres de longueur. Les palmes de doum, toutes rangées dans le même sens, étaient poussées et pincées entre deux chaines.
Ces chaines se déplacent latéralement devant 4 gros tambours munis de pointes en acier trempé.
Deux tambours tournent dans un sens et les deux suivants en sens inverse.
Au milieu de la peigneuse deux autres chaines, décalées par rapport au premières prennent le relai afin de défibrer les parties de palme pincées par les premières chaines.
Les fibres passent devant deux nouveaux tambours afin de compléter le défibrage.
Les chaines s'écartent ensuite et les fibres sont éjectées par un dernier tambour.
Sous les tambours des morceaux de palme, soit mal tenus par les chaines soit de trop petite dimension étaient récupérés. Ces fibres étaient travaillées à nouveau par un passage dans un ou deux tambours alimentés manuellement.
Ces "déchets" étaient ensuite mélangés à la fibre pure. La quantité de déchets ainsi mélangés déterminait la qualité du crin végétal fabriqué.

Peignage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Source : Jean DARLEY
A suivre


Dernière édition par Grostefan Alain le Dim 1 Jan - 13:57, édité 1 fois
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Dim 1 Jan - 13:23

Diverses qualité de crin végétal.
A l'exportation 6 qualités étaient homologuées : Extra, Supérieur 1, Supérieur 2, Mixte, Médio, Spécial.
L'Extra étant réalisé avec un doum de très belle qualité, en fibre pure très longue de 25 à 30 cm mise en cordes fines 800 gr. Cette qualité était réservée à une clientèle de tapissiers haut de gamme.
Les tonnages produits dans cette qualité étaient très faibles.
Le Supérieur 1 & 2 était uniquement de la fibre pure. Toujours pour le marché de la tapisserie.
Le Mixte et le Medio étaient produit à partir de la fibre brute mélangée à une quantité plus ou moins importante de fibre courte plus ou moins peignée mis en cordes de 1200 gr.
Ces deux qualités représentaient le gros des tonnages produits et étaient utilisées dans l'industrie du matelas.
Le Spécial mélange de déchets et d'une faible partie de fibre pure était exporté dans les pays de l'est, plus sensibles au prix qu'à la qualité.
L'approvisionnement et le fonctionnement de la peigneuse Albisson nécessitait une douzaine d'ouvriers dont moitié de femmes.
Séchage et filage.
Après le peignage la "filasse" était mise au séchage sur une aire de grande surface. Une dizaine d'ouvrières étaient chargées d'étendre la filasse en faible épaisseur, de la retourner et de la transporter ensuite dans l'atelier de filage.
En été environ 4/5 heures suffisaient pour obtenir un séchage suffisant. En hiver le séchage était plus difficile à obtenir et en période de pluie l'usine était arrêtée.
La filasse était donc stockée dans un autre atelier pour être filée. Les cordes étaient faites manuellement par un fileur aidé de 3 enfants âgés de 8 à 12/13 ans. Le plus petit étant chargé d'aérer la filasse et de la dépoussiérer
le second d'actionner la fileuse et le troisième de faire la sur-torsion et de ranger les cordes en paquets de 10.
Le fileur reculait de 12 mètres pour filer la corde et revenait à son point de départ.
Un bon spécialiste filait 800 à 1000 cordes soit 19 à 24 Km par jour de travail dont une moitié a reculons.
En fonction de la production de chaque usine il fallait entre 6 et 10 fileurs soit avec les 3 enfants par fileur de 18 à 30 employés.
Séchage
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Filage
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Source : Jean DARLEY
A suivre...
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Admin le Mar 3 Jan - 20:54

Alain...,

Un p'tit post sur le sujet du "crin végétal....


et une question... : J'ai lu sur Internet le reportage sur Jean Darley..
Qui est il exactement...??? Il me semble avoir déjà entendu ce nom...!!!

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12477
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Lucien Calatayud le Mer 4 Jan - 9:37

JIMMY

Du temps où j'étais à Aïn Taoujdat, Mr Darley était le patron du café. Son beau-frère était le boucher charcutier. Mr Darley a ensuite monté l'usine à crin en coopération avec le cadet des enfants Rolin, le maréchal ferrant et homme à tout faire du village.
Alain t'en dira sûrement plus à son sujet.
Leyard et Liron à Aïn Ma Barda, ça ne te dis rien?Very Happy Very Happy
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4828
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Mer 4 Jan - 11:20

ANDRE
Ce nom "DARLEY" doit te parler car j'en ai parlé il y a longtemps sur feu le LDO. C'était à Mehdiya. Monsieur DARLEY père était sur la plage au soleil quand tout à coup il s'est aperçu qu'un jeune marocain était en train de se noyer. M. DARLEY s'est précipité et a ramené l'enfant sur le sable sec et l'a ainsi sauvé de la noyade. Mais le choc thermique en passant du soleil à l'eau a fait que M. DARLEY est décédé sur place.
Ce M. DARLEY était le père de Jean, cet ami qui pose avec moi sur une photo de foot avec l'équipe d'Aïn-Taoujdate. Jean a pris la succession de l'usine de crin végétal de ce village et associé à Roland ROLLIN ils ont étendu le commerce de ce végétal vers l'Europe. Jean était basé près de Marseille et dispatchait les produits que ROLLIN lui envoyait à partir de l'usine.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Sam 17 Mar - 11:11

Qui l'eut cru?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Autoroutes du Maroc annonce l’ouverture de l’échangeur de Ain Taoujdate (El Hajeb)
 
Environ 16 mois ont été nécessaires à la société Autoroutes du Maroc (ADM) pour finaliser l’échangeur de Ain Taoujdate, dans la province d’[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], pour un montant de 55 millions de dirhams.
Dans un communiqué, ADM indique que ce nouvel échangeur permettra de désenclaver la province en renforçant les connexions avec les principaux pôles économiques de la région.
Il permet ainsi d’assurer la connexion entre l’autoroute Rabat-Fès au niveau du PK157 (à 28 Km de l’échangeur Meknès Est en direction de Fès) et la route régionale 716, fait-on savoir, précisant que l’échangeur comprend « 3 voies d’entrée au niveau de la gare de péage dont une dédiée au télépéage et 2 voies de sortie ».
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Lucien Calatayud le Sam 17 Mar - 11:30

ALAIN

On devrait prendre exemple. Parce que certaines routes de provinces mériteraient qu'on leur réserve un même sort. Il est vrai que pondre un décret de réduction de vitesse ça arrange tellement mieux les finances. Very Happy Very Happy
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4828
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Sam 17 Mar - 11:43

LUCIEN
Oui comme tu dis ça arrange les finances mais pas celles du peuple français, surtout celles la classe moyenne véritable vache à lait (ou pompe à finances). Rouler à 80 km/h ne diminuera pas le nombre de victimes de la route. Ce ne sont pas ceux qui roulent à 90km/h qui provoquent des accidents mais ceux qui se droguent ou qui boivent outre mesure et dépassent la limitation de vitesse prescrite par le code de la route en perdant leur lucidité. Diesel plus polluant que l'essence : foutaises. Le but c'est de faire cracher au bassinet les diésélistes parce qu'ils consomment moins.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Grostefan Alain le Dim 29 Juil - 20:27

De Fès à Aïn-Taoujdate et vice versa
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15681
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Lucien Calatayud le Lun 30 Juil - 15:55

ALAIN

Est-ce une nouvelle route?
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4828
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: AÏN TAOUJDATE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum