Aïn Sloughi, la petite source

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aïn Sloughi, la petite source

Message  Admin le Jeu 2 Mar - 19:46



Aïn Slougui et la "Petite source"

On va pouvoir enfin placer en "reine des sources", ce "Petit Oued"  qui a fait couler tant "d'eaux" depuis notre enfance...
Si Aïn Leuh peut signifier "source du bois" , Aïn Sloughi serait alors, pourquoi pas, "source du lévrier"....???? "wouaille note", comme disait ma grand mère...!!!!



Dernière édition par Admin le Sam 11 Mar - 17:22, édité 2 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Aïn Sloughi

Message  Gérard MUZART le Ven 3 Mar - 6:56

André,
Quand j'étais gamin, nous allions en bande à ce que nous appelions "la petite source", il fallait traverser la voie ferrée vers le nord, et accéder à un jardinet arrosé par un ruisseau, où les chardonnets venaient boire. Nous disposions des gluaux fabriqués maison, autour d'une cage occupée par un "appelant", chardonnet dont le chant attirait ses congénères qui venaient se faire piéger...

Nous repartions avec qqs prisonniers transportés dans une cage à part, et qui étaient ensuite répartis entre ceux qui "élevaient" des oiseaux.
Pour le noms des lieux, c'est pour moi le trou noir.
Amicalement, Gérard.
avatar
Gérard MUZART

Messages : 154
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 75
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Bonsoir

Message  Alain ROSSO le Sam 4 Mar - 0:25

La petite source était très proche de la ferme de Madame LIAURET ,cette dame venait a l'épicerie de Mr et Mdme MAS avec un cheval (face le chateau d'eau) et une fois le cheval avait mangé beaucoup d'orge et bu de l'eau de la petite source le tout a fait gonfler son ventre qui et devenu  énorme le pauvre cheval s'est couché devant l'épicerie ,le vétérinaire docteur JOUSSELIN est arrivé très rapidement a planté le trocart dans le ventre du cheval d'ou s'échappait un gaz ??????  et pour nous amuser le docteur JOUSSELIN a enflammé le gaz a notre grand étonnement , le cheval à la fin s'est remis sur ses quatre pattes ,et Mdme LIAURET  est repartie vers sa ferme. (année 50)
Cordialement
Alain Z du quartier industriel
avatar
Alain ROSSO

Messages : 518
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 75
Localisation : toulouse agadir

Revenir en haut Aller en bas

La Petite Source d'Aïn Slougui

Message  Admin le Mer 8 Mar - 16:21

J'ai dégoté une vidéo récente qui montre la source d'Aïn Sloughi et je veux en être sûr avant de la placer ici...
Serge, Yvon, Alain, Jean Claude, Daniel, Gérard, et tous les autres du Q.I..... si vous passez par là...!!!

A commencer par le plan extrait de Google Earth et libellé par Adrien. Il faut se rappeler que seules, 2 ou 3 fermes existaient dont celle des Lloret, et que tout autour, ce n'étaient que des champs.

Un second plan plus large cernant mieux le lieu de la petite source...C'est tout ce qui est vert, y compris le champ où le cours d'eau s'étalait... direction le pont Wislane.

Suivent ces 2 photos de 2013 lors du passage de Daniel Cerdan et sa sœur. Manque la margelle à la source... On ne va pas dire que c'était un oued, ni même un séghia.... C'est "la petite source"...  Twisted Evil  Twisted Evil  



Dernière édition par Admin le Sam 11 Mar - 16:27, édité 1 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Aïn Sloughi et la petite source

Message  Admin le Mer 8 Mar - 16:47

Souvenirs de la Petite Source (suite et fin...)

Quatre photos extraites d'une vidéo dégotée sur le Net, vidéo dont le lien apparaît ci après.

Je ne pense pas me tromper. La vidéo est intitulée "la petite source à Aïn Slouhi, quartier Al Bassatine"... J'ai vérifié tout ce qui peut être vérifiable pour démontrer l'authenticité de ces photos. Il n'y a qu'une source de ce genre à Aïn Sloughi... Alors...!!!

La 4ème photo... : C'est le petit chemin qu'il fallait descendre pour y accéder... En haut de ce chemin, vers la droite, un peu plus loin, se trouvait la ferme des Lloret... On connait cet endroit.... on y pénétrait en fraude, en surveillant le gardien, pour aller piquer quelques oranges...  Pardon à Madeleine et Eléonore, les 2 seule sœurs que je connaissais de la famille. Je ne le referais plus..., c'est promis. Twisted Evil  Twisted Evil
flower  sunny  sunny  flower
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lien de la vidéo ... : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Aïn Sloughi, la petite source

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Mer 8 Mar - 22:46

Andre - Ain sloughi ca me disait quelquechose...mais ?...alors je viens d'appeler un de mes cousins en France qui habitait  rue de Marseille et quand je lui ai pose la question "ain Slougui ?",  il a rigole et il m'a rappele ce qu'on faisait la-bas et je ne vais pas aller en details, mais je me rappelle maintenant de cet endroit. Very Happy
J'allais demander a un technicien comment on fait  pour extraire des photos des videos???  Je vois que tu sais et peux-tu me dire stp??
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17308
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Admin le Sam 11 Mar - 16:49

J'essaie, comme beaucoup d'entre nous, de rassembler mes souvenirs d'enfance et de les écrire sur une feuille blanche pour les fixer le plus longtemps possible sous une forme que l'on intitule " Mes mémoires d'enfance, de jeunesse, d'avant "...
Sans prétention, un extrait que certains connaissent, que je place ci après...:

AÏN Sloughi – La Petite Source

En se référant (de loin) à un poème de Rimbaud, on pourrait commencer par ces quelques vers, sans prétention, en préambule au récit.

"C’est un val de verdure
Où une source y murmure
Son lent débit comme un doux chant,
Avant de se perdre dans les champs…

Là, elle s'étale ; Ici, elle s'enfouit,
Au loin, elle s'enlise sous l'épaisse flore,
Et sur son passage, par myriades, fleurissent
A foison, gouttes de sang et boutons d'or."

– = - = - = - = -

Le chemin pour y aller....très simple...
Nous sommes place d'Armes. Rue Gay Lussac direction Aïn Sloughi, tout droit, on dépasse quelques ateliers dont celui de CORSO, on chemine le long des fermes dont celle des LLORET, plus loin, au détour du chemin , en contre bas , elle apparaît soudainement, encaissée, comme pour garder son secret.

Un chemin escarpé à sa gauche, une pente raide que l'on dévale en évitant cailloux et crottes de chèvres, et on y est...

L'espace de quelques secondes on reste saisi par le spectacle ; Un havre de paix, une cathédrale de silence.

A sa droite une futaie désordonnée et inexploitable. A sa gauche, un mur, haut, protégeant ce qui devait être une réserve et un bassin de rétention d’eau dont je reparlerai plus loin peut être...

Elle est là notre petite source ; Elle débite son petit débit dans un doux remous. On lui a préparé depuis longtemps un petit édicule en ciment afin qu'elle se tempère, reposant sous un énorme figuier ravi de l'aubaine.

Avec ce lit trop grand pour elle, normal qu'elle s'éparpille, qu'elle se vautre, qu'elle se gaspille , ici dans une flaque, là dans un trou, plus loin , très loin même, elle se perd et meurt dans les champs, au niveau d'une "voie de 60" venant de nulle part et allant vers un ailleurs inconnu.

Mais si vous aviez pu l'admirer au printemps, éclatante de couleurs, fleurant bon la terre humide et l'herbe verte, son parterre fleuri de gouttes de sang sombres et de boutons d'or éclatants...on eût pu la croire assez fière de ses effets...

Derrière le mur, à sa gauche, le bassin de rétention d'eau d'où pullulent têtards et alevins. C'était aussi le royaume de la faune des eaux, des bois et des champs, et, verdiers, rouges-gorges, fauvettes, chardonnerets et autres moineaux s’égosillaient à qui mieux mieux.

C'était le lieu de rendez-vous privilégié de nous les jeunes, les jeudis, au printemps. On y venait pour pratiquer de sinistres besognes.... « La chasse aux oiseaux »....
Qui avec son « estac », sa cage-attrape à 2 niveaux avec "l'appeleur ", ou ses bâtons de glu.
Le plus fervent de la glu était Claude. Le chasseur à l'estac défiant toute concurrence était Jules. Imbattables tous les deux...

Mais aussi se retrouvaient Jojo, Polo, Etienne, Dominique, Marcel…les Yannick, André, Antoine, Anton, Denis, Jean Claude, Jojo, Adrien, José...etc… etc... A l’heure du crépuscule de ma vie, je peux encore les citer tous ou presque, je les devine dans l’ombre ou la lumière du bois enchanteur, royaume de cette ménagerie à l’état libre.

Des heures exquises, des moments inoubliables, affûtant notre savoir de chasseurs dignes des grandes battues. On s’y croyait, on s’y voyait… On écoutait les grands…

Et les soirs au retour de ces funestes « batailles », tels des Tartarin en herbe, fiers comme Artaban, les « piafs », victimes de nos appétits guerriers, accrochés à nos ceintures par la tête, becs ouverts, pendant et gigotant lamentablement au fil des secousses de nos pas... Dans ces moments là, tous les rois du monde n'étaient pas nos cousins...
L'étonnement et la surprise se lisaient dans les yeux des petits (futurs guerriers, eux aussi bien sûr...!!!) qui nous accompagnaient, quand, arrivés près de l'école, on exhibait nos prises à l’envi. Quelquefois on vendait nos piafs... Eh oui, il fallait bien payer les séances de ciné...

Je suis retourné sur les lieux en 2002 et 2009. Ou bien je n'ai pas retrouvé le bon chemin, ou bien la source est tarie… ???
Adieu val d'amour et source de vie. Car elle est restée introuvable pour moi et pourtant elle existe toujours selon certains copains qui l'ont redécouverte. Tant pis pour moi, elle nous reste à tous comme une image ineffable, un souvenir incommensurable...Elle fait l'objet de toutes nos discussions lorsque nous nous retrouvons. Elle a tellement été appelée que je suis sûr maintenant, qu’existant toujours quelque part, elle fait jaillir à chacune de nos évocations, un clapotis de bonheur comme un chant de gloire à la jeunesse retrouvée.

Petite source...!!! Où es-tu...?. Aïn Sloughi prend-elle soin de toi pour t'avoir caché et te mettre à l'abri du temps, des hommes, et surtout de ces bâtisseurs avides et cupides qui construisent à tour de bras et d'échafaudages, ces immeubles sans relief pour abriter des âmes humaines... J'espère que non. Où que tu sois, attend encore un peu. Je vais revenir bientôt. Juste de passage. Je serai pressé. Aussi place des balises pour que je puisse me repérer..
A bientôt...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 11 Mar - 17:09

Andre - Excellent et tres bien ecrit et alors qu'est ce que tu attends pour ecrire un livre? 
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17308
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Admin le Sam 11 Mar - 17:25


Quartier El Bassatine - Aïn Slougui

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Admin le Sam 11 Mar - 17:28

...El Bassatine
.... constructions hâtives et inachevées

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Admin le Sam 11 Mar - 17:32

Quartiers Industriels



Incendie de l'usine Aïcha, Aïn Slougui, il y a qques années


_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Admin le Sam 11 Mar - 17:47


Vue du pont enjambant la voie ferrée au niveau de Meknès-Plaisance. En direction de Fès. Sur la droite : El Bassatine. Sur la gauche, c'est plaisance

2 bâtiments anciens, côté industriel qui me rappellent certains souvenirs...Mais il est vrai que tous les garages et bâtiments techniques avaient le même aspect.

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Admin le Sam 11 Mar - 17:58



Le prolongement de la rue Gay Lussac.... en H. l'école du Quartier, en bas
à D, l'école, à G. la maison des Ortiz (invisible)... Au fond, les nouveaux bâtiments, la route qui mène à Aïn Slougui

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Aïn Sloughi

Message  Gérard MUZART le Dim 12 Mar - 7:38

Bonjour,
Aïn Sloughi n'est pas, pour moi, seulement le terrain de chasse aux gluaux...

Mon père pensait, à tort ou à raison, que les vacances scolaires d'été qui à l'époque duraient 3 mois n'étaient pas destinées au farniente.
Aussi, dès le Lycée mon frère - mon aîné de 7 ans - et moi devions-nous passer le mois de juillet à travailler: mon frère chez Sauveur Lombardo garagiste à l'angle des rues de Tanger et d'Oujda, moi chez M. Polizzi, ferronnier à l'angle des rues de Tanger et du Commandant Chalureau, de chaque côté donc de mon cher vieil Immeuble Mas.

Les affaires de M. Polizzi marchant bien, il avait "délocalisé" son établissement à Aïn Sloughi et c'est alors à vélo que je faisais les allers-retours de la maison à l'atelier.
Mes compétences étant plus que réduites, je devais peindre des ferrailles au minium, tenir évidemment sans gants des barres de fer qu'un ouvrier tordait ou redressait, ou des plaques de tôle au perçage, aider au chargement et déchargement des camions transportant la ferraille... Non, ce n'était pas le farniente!

La "paye" arrivait en fin de semaine, et je la rapportais à mon père qui décidait de la part à prélever, non parce que la famille en avait besoin, mais pour le principe. Son père avait fait la même chose avec lui, comme son grand-père avec son père...

Heureusement,le mois d'août était consacré aux vacances familiales à Temara plage, et le mois de septembre libre.
Amicalement, Gérard.


PS: La rue du Commandant Chalureau s'appelle rue d'Oran sur divers plans de Meknès pendant le Protectorat. Il n'en reste pas moins que des plaques de rue portant ce nom étaient fixées aux murs des immeubles, que de nombreux particuliers et entreprises y avaient leur adresse - Cano soudeur, Pradère boulanger, Ali épicier, Rondolat garagiste dont l'établissement ouvrait sur la rue d'Oujda et la rue du Commandant Chalureau.
Je lance un appel à tous: cherchez et communiquez-moi s'il-vous-plaît tout document attestant de l'existence de la rue du Commandant Chalureau.
André, cela pourrait faire l'objet d'une rubrique particulière.
avatar
Gérard MUZART

Messages : 154
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 75
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  BOREILLO Gilberte Nelly le Dim 12 Mar - 18:32

Gérard,

Je n'ai hélas pas de document à t'envoyer, sauf des souvenirs.
C'était mon quartier, j'habitais rue de Fez, juste derrière l'école de la Boucle. entre la boulangerie PRADERE et ALI

Mes cousins CANO  habitaient rue du Commandant Chalureau, une petite maison pas très loin de  chez l'épicier ALI. Mon oncle était conducteur de loco au CFM.

Je précise qu'ils n'étaient pas apparentés au CANO que tu cites qui était aussi un grand pilote de moto.
Il faudrait que je retrouve sur l'autre site de Meknès les messages que j'ai échangés avec ses filles. En effet je les avais confondues avec "mes CANO". Elles doivent avoir des photos.
Gilberte
avatar
BOREILLO Gilberte Nelly

Messages : 220
Date d'inscription : 14/10/2016
Localisation : roanne (Loire)

Revenir en haut Aller en bas

carrosserie Lombardo

Message  René Hermitte le Dim 12 Mar - 19:36

Bonjour à tous et à Gérard en particulier

Dans ton précédent texte tu évoques le garage carrosserie Lombardo où tu as travaillé ainsi que ton frère pendant les vacances. 

Je m'empresse de te dire que le fils Lombardo demeure à Six Fours les plages, banlieue proche de Toulon. 
Je l'ai revu il n'y a pas si longtemps lors d'un vernissage à La Seyne sur Mer où il exposait ses dernières photos à la maison du patrimoine dirigée par l'un de mes amis de La Seyne où j'étais invité d'autant plus que je souhaitais absolument retrouver le fils Lombardo de Meknès ce qui fut le cas. 
Vite fait après son discours et celui des élus venus le féliciter pour ses talents de photographe connu  en Provence Alpes Côte d'Azur et le Var en particulier nous fumes obligés de passer une bonne soirée à parler de nos souvenirs de Meknès. 
Je reste en contact avec lui. 
Amitiés
avatar
René Hermitte

Messages : 1442
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 71
Localisation : Toulon La Valette

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Admin le Dim 12 Mar - 19:58

Voilà qui me fait bien plaisir de revoir mon ami René...  flower  sunny  sunny  flower

Une petite question .... Il y avait un Sauveur Lombardo ave Branly, en face du stade de l'ASTF...Il y a-t-il un rapport...???
Deux frères côte à côte , rue Branly... L'un carrossier, l'autre garagiste...pas loin des ateliers Rousseau...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11814
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Aïn Sloughi

Message  Gérard MUZART le Dim 12 Mar - 20:21

André,

Quel lyrisme! Bravo! On voit les anciens élèves des écoles primaires où on apprenait encore à écrire, entre autres choses.

Tout compte fait, si les gamins restaient souvent entre eux dans les "quartiers" - aucune connotation péjorative à l'époque - il leur arrivait de fréquenter des lieux communs à tous en fonction des centres d'intérêt. Ici, les chardonnerets et autres verdiers...
Pour ce qui est de Sauveur Lombardo, passionné d'aviation, il a peut-être quitté l'angle des rues de Tanger et d'Oujda autour de 1956.
Christian Tamburini, dont la famille habitait une villa qui partageait un mur avec l'atelier du garage et qui était encore là quand je suis parti en 1956, pourrait peut-être nous renseigner.
Amicalement, Gérard.
avatar
Gérard MUZART

Messages : 154
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 75
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  BOREILLO Gilberte Nelly le Lun 13 Mar - 14:22

Gérard,

Ici, les chardonnerets et autres verdiers...


Bien que "fille" j'accompagnais mes cousins qui habitaient rue de Genève (derrière la gendarmerie) à la chasse à la "glue".

Nous allions dans le champ qui bordait le borj Moulay Omar.

Faire de la glue était tout un art pris très au sérieux par mes cousins. Je me souviens qu'ils coupaient des bandes de caoutchouc dans une chambre à air qu'il faisait fondre, ensuite ils mettaient cette "colle" sur des brindilles qu'ils glissaient dans une cage. Cette cage restait ouverte pour que l'oiseau à prendre puisse s'y glisser. Il y avait une deuxième cage dans laquelle il y avait un oiseau qui servait d'appeau.
Mais je ne t'apprends rien tu as dû utiliser la même technique.
avatar
BOREILLO Gilberte Nelly

Messages : 220
Date d'inscription : 14/10/2016
Localisation : roanne (Loire)

Revenir en haut Aller en bas

Jimmy et Gerard

Message  Alain ROSSO le Lun 13 Mar - 16:15

Les deux frères Lombardo Sauveur avait son garage de mécanique Générale et Henry son atelier de carrosserie rue Branly, tous deux MAITRE OUVRIER dans leur art,Henry avait un coup de marteau Fabuleux ,et Sauveur un mécano hors pair,j'ai très bien connue Sauveur qui était un des plus ancien membre de l'aéro club de Meknes et c'est suivant ses conseils que je démonté et que remonté les moteurs des trois PIPER J3 ,surtout problemes de soupapes et de segmentation,je faisait l'entoilage appris avec le vieux NED (Nedelec) .Merveilleux souvenirs ,j'ai commencé ma carrière de pilote a l'Aéro Club de Meknes ,j'ai souvent volé avec Sauveur.
Sauveur Lombardo s'est retiré en France  sur la cote d'Azur il avait un garage a Fréjus si ma mémoire est bonne,je lui ai rendu visite à plusieurs reprises.
Cordialement
Alain Z
avatar
Alain ROSSO

Messages : 518
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 75
Localisation : toulouse agadir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 13 Mar - 20:26

Bonjour Alain R - Tu parles d'un Sauveur Lombardo. Un nom que j'avais entendu a Meknes, probablement par mon pere ou grand-pere. Par contre je suis a la recherche d' "une" Lombardo de Meknes qui aurait notre age et avec qui je correspondais il y a quelques annees soit sur Dafina/Daarna ou meme le site de Lucien Blisson de l'epoque. J'ai cherche partout dans mon fourbi d'adresses et telephones et je ne trouve pas. Meme son prenom. Si tu sais please dis le moi et merci.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17308
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

La petite source

Message  Gérard MUZART le Mar 14 Mar - 11:32

Bonjour Gilberte
Errare "vieil homme" est...
Et mea culpa, mea minima culpa. Maxima eût été de trop ici.

Je me rends compte en lisant ton dernier message que je faisais en partie fausse route:

Oui, j'ai travaillé chez Monsieur Polizzi qui donnait dans la ferronnerie à Aïn Sloughi, et je n'en garde pas de joyeux souvenirs...
Mais la vue des photos de la petite source, postées plus haut, ne me rappelaient rien de rien... Bon, je me suis dit qu'avec le temps, tout s'en va, et surtout la mémoire.
Et voilà que tu situes la petite source près du Borj Moulay Omar. Et voilà aussi que je me dis que, selon les quartiers, il y avait peut-être au moins deux endroits autour de Meknès qui pouvaient s'appeler la petite source.

La "nôtre" n'était pas dans un environnement construit. On y arrivait après avoir franchi la voie du Tanger-Fès du côté du nouvel hôpital, on marchait à travers champs et on arrivait, pas très loin d'une zone d'épandage, à un petit jardin maraîcher traversé par une petite "séguia". C'est là qu'on disposait les cages des "appelants" et les gluaux faits maison à l'aide de vieilles chambres à air qu'on faisait fondre dans des boîtes vides de confiture Nora. (publicité caduque et gratuite).
Nous, c'était Beneroso, Balivet, Estève, Vidal, Mendès, Muzart...
Amicalement, Gérard.
avatar
Gérard MUZART

Messages : 154
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 75
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aïn Sloughi, la petite source

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum