Nos souvenirs d'enfance

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Aller en bas

Re: Meknès, la ville Nouvelle 6

Message  Jean-claude Brotons le Sam 3 Mar - 17:59

Petite ballade en vélo


Je récupère mon vélo toujours au même endroit et en compagnie de deux copains nous partons route d'El Hajeb .
Nous passons devant l'E.S.M ( école des spécialistes du matériel ) sur la gauche puis la station service sur la droite ,le Km6 et Km10 ,nous laissons l'embranchement de Toulal sur la droite et nous voilà a la sortie de Meknes .
A l'approche de Boufekrane un petit pont se présente avec des figues de barbarie bien rouge , l'occasion est trop belle ,arrêt en contrebas a droite ,nous coupons un roseau de deux mètres de long ,sur un bout nous faisons deux entailles de quinze centimètres de long en croix ,un caillou au milieu ligaturé au dessus pour maintenir l'ouverture fixe et nous voilà a la pêche aux fruits bien mûrs , un petit couteau porte clés nous sert a découper la peau épineuse ,on s'est goinfrés comme des morts de faim assis au bord de l'oued.
Que c'est dur de remonter en selle ,cahin caha nous entrons dans Boufekrane ,lieu atypique ,désert dans la journée , un bar pour les gens de passage et la nuit s'était plutôt olé olé…..........si vous voyez ce que je veut dire. Razz Razz
Allez courage on repart le ventre plein et sous un soleil de plomb,le faux plat d'El Hajeb se présente ,il n'as l'air de rien mais deux kilomètres de long c'est casse patte car après il y a la fameuse montée ,deux jeunes autochtones nous double en vélo ,l'un deux me fait un signe amical auquel je répond , nous avons joué l'un contre l'autre au cours des matchs de foot inter lycée , Moulay Ismail contre un lycée d'El Hajeb .
Nous voici au pied de la côte ,que cette montée est dure ,surtout avec nos vélos de vingts cinq Kilos sans dérailleur ,debout sur les pédales ( en danseuse ) diront les puristes ,sur la gauche une route en descente qui mène au souk ,nous la prendrons au retour .
Nous voici en haut de la côte ,encore un petit effort et nous faisons un arrêt au bar qui faisait station de C.T.M ,je connais bien car l'hivers il y avait la barrière de dégel un peu plus loin ,quand la neige était importante la barrière était baissée ,un chasse neige devant et tout le monde en convoi derrière .
On s'attable a l'extérieur sous le auvent , a l'ombre et nous dégustons trois judor bien frais ,que ça fait du bien en cette journée torride .
Nous demandons au barman une carafe d'eau fraîche ,il nous répond qu'il faut recommander,nous avions payé d'avance et étions fauchés comme les blés ,on est reparti en vélo en lui souhaitant tous les maux de la terre .
Nous reprenons le chemin du retour ,en descente c'est bien plus facile ,ami-descente nous tournons a droite vers le souk ,désert car ce n'est pas le jour du marché ,je me suis souvenu qu'il y avait une fontaine tout en bas ,on s'est aspergé la tête ,le visage ,bu a s'éclater la panse .
Après une petite pause on reprend la route ,direction Boufekrane et Meknes ,avant nous avons fait un arrêt au petit pont pour faire la « vidange « a l'abri des regards …....
Au niveau des casernes je quitte mes amis en nous disons que la prochaine fois on prendras des gourdes d'eau .
Arrivé Place d'Armes je voie Mme Marquès devant son bar qui discute avec le coiffeur Max .
Je remet mon vélo a sa place ,fin de la ballade.
avatar
Jean-claude Brotons

Messages : 677
Date d'inscription : 18/03/2011
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 3 Mar - 18:07

Bonjour Jean-Claude et je viens de lire ton récit. Belle promenade en velo que tu nous racontes.  Very Happy
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16674
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Figues de Barbarie

Message  Gérard MUZART le Sam 3 Mar - 18:57

Jean-Claude,
J'attendais une autre "chute" à ton récit car, pour autant qu'il m'en souvienne, la consommation excessive de figues de Barbarie entraînait une forte constipation...
Il se peut que les Judors glacés et l'eau des fontaines vous ait épargné ce gros inconvénient. Tant mieux.
Lorsque nous montions en famille et en voiture à El Hajeb, et que nous arrivions à un petit pont enjambant un maigre ruisseau, avec à l'époque des buissons d'aubépine fleurie, mon père disait: "Mes enfants, ici commence la côte d'El Hajeb"!!!
Et en effet, la voiture semblait peiner, car il y avait ce terrible faux-palier et, selon mon père, un champ magnétique qui avait pour effet de freiner notre Juvaquatre.
Si on regardait la route droit devant, elle paraissait parfaitement horizontale alors que, si on regardait derrière, on avait vraiment l'impression de monter.
Au sommet, nous faisions halte au bistro, tant pour laisser refroidir le moteur que pour permettre à mon père de boire un coup pour se remettre de ses émotions.
Ma mère buvait un thé à la menthe et nous autre gamins avions droit à une grenadine...
J'apprécie mieux les efforts que tes copains et toi avez dû déployer pour grimper cette côte à bicyclette...
avatar
Gérard MUZART

Messages : 206
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 75
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Grostefan Alain le Sam 3 Mar - 19:53

JEAN-CLAUDE
Sauf erreur ça vous faisait 35 km à l'aller et autant au retour. Les remparts d'El-Hajeb abritaient des faucons crécerelles; tu sais cette sorte d'émouchets qui font du surplace en vol pour repérer les sauterelles, les petits lézards ou tout autre bestiole comestible. Pas gentil le gars du bistro. Il aurait pu vous donner de l'eau alors que vous aviez consommé des Judor.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16232
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, la ville Nouvelle 6

Message  Jean-claude Brotons le Sam 3 Mar - 21:56

Ghislaine ,ce n'est qu'un récit de ballade en vélo ,de mémoire plus l'aide d'un vieux cahier ou je notais nos sorties .

Gérard ,chut ........la descente a été plus tard chez moi Sad .
Je crois bien que nous parlons du même petit pont ,a gauche de l'aubépine et a droite des figues de barbarie et des roseaux .

Ton père avait sans doute raison concernant ce faux plat .

Alain ,la distance est la bonne ,en vélo ce n'est rien ,le plus dur que nous avons fait est Meknes , El Hajeb , Ifrane ,Fes et retour par Moulay Yacoub ,je ne sait plus le kilométrage ,parti le matin de bonne heure et retour le soir tard .
Je me souvient bien des émouchets sur les remparts d'El Hajeb ,a Meknes il y en avait moins ,remplacé par des martinets .
avatar
Jean-claude Brotons

Messages : 677
Date d'inscription : 18/03/2011
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 3 Mar - 22:02

Jean-Claude "Plus l'aide d'un vieux cahier ou je notais nos sorties" - Dommage que je n'avais pas fait cela pendant mes 25 ans de vie au Maroc...
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16674
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

JEAN-CLAUDE

Message  MOLL Serge le Dim 4 Mar - 0:53

Le circuit Meknès-El Hajeb-Ifrane-Imouzzer du Kandar-Fès-Moulay Yaccoub-Meknès fait environ 200 Km. Tu appelles cela des balades à vélo, c'est digne d'une étape du Tour de France. Et pas une simple étape mais une étape de montagne et avec des vélos de 25 kg en plus, sans dérailleur....chapeau !!!!
Pour ma part, mes balades me menaient de Fès à Aïn-Taoujdat (60 Km aller-retour) Fès-Imouzzer( 70 Km aller-retour) ça grimpait pas mal pour arriver à Imouzzer mais le retour c'était super à fond les ballons jusqu'à Fès. La meilleure des balades c'était celle où nous allions à Sidi Harazem, baignade dans les bassins d'eaux sulfureuses,30 km aller retour mais sur un petit vélo d'enfant de 6 ans alors que j'en avais 13.
avatar
MOLL Serge

Messages : 4250
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 79
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Admin le Dim 4 Mar - 7:04

Jean Claude,

Voilà qui est du souvenir..... Je n'ai jamais fait le même périple que toi... c'était, soit direction Boufekrane, soit Fès, et 3 ou 4 fois, direction la Vallée Heureuse.... J'avais un vélo sans vitesse qui pesait au moins 25 kgs à lui seul... (j'exagère un peu... Razz ) Mais il était lourd tout de même...
Drôles de sensation.... j'ai l'impression de revivre ton parcours... Bravo et merci... cheers sunny sunny

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12260
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Admin le Dim 4 Mar - 7:10

Jean Claude,

J'ai oublié, direction Moulay Idriss. Jamais parvenu jusqu'au bout...C'est sur cette route que j'avais remarqué la fameuse Tour aux Cochons, en passant par la vallée au bas du cimetière...Je crois que je serais incapable de resituer le trajet complet...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12260
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Lucien Calatayud le Dim 4 Mar - 9:58

JEAN-ClAUDE

Tu ne nous dis pas en quelle année tu pratiquais du vélo. Parce qu'en 45/47 par là, j'avais aussi un vieux vélo mais à défaut de pneus et de chambre à air encore introuvables à l'époque; les roues n'étaient  équipées que de rondelles de tuyaux d'arrosages reliées par du fil de fer. Je ne te dis pas comment on avait les fesses après quelques km. 
Autre chose: une consommation exagérée de figues de Barbarie peut en effet entraîner quelques ennuis à la sortie du tunnel; mais seulement si l'on  gorge son estomac d'eau ou d'un quelconque liquide. Enfin tu expliques parfaitement la façon la plus pratique de cueillir ces fruits. Nous, nous les roulions ensuite sous nos semelles par terre pour  ôter le plus gros des épines. 
Bravo en tout cas pour le vivant de ton récit. Ça nous replonge corps et âme dans "la belle époque". Celle de notre jeune âge, celle de l'insouciance qui se déroulait sous d'autres cieux.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4820
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, la ville Nouvelle 6

Message  Jean-claude Brotons le Lun 5 Mar - 11:17

Ghislaine ,ayant eu une petite enfance assez mouvementée ,ne sachant pas d'une semaine a l'autre ou j'allais aller j'ai très vite ressentie le besoin d'écrire ,mettre noir sur blanc avant d'oublier ,j'ai continué ensuite avec les ballades .

Serge merci pour la descente d'Imouzer Fès ,complètement zapée ,beaux paysages .

André ,nous n'avons jamais pu aller jusqu'a Moulay Idriss ,trop de voitures et camions qui nous poussaient sur les bas côtés , idem pour Meknes Fès .

Lucien ,la ballade que j'ai raconté date de 1958 ,j'ai pratiqué le vélo assez jeune ,assez allergique a faire partie d'un club avec des entrainements programmés ,des circuits bien déterminés ,des ordres et des contre ordres et puis pas les moyens d'avoir un vélo de course ,pour moi c'était un plaisir ,pour faire l'avenue la petite reine restée a la maison ,certains avait des vélos de course dernier modèle ,dérailleur shimano ,double plateaux ,cinq vitesses mais je ne les jamais vu faire de la route ,juste pour frimer ......
avatar
Jean-claude Brotons

Messages : 677
Date d'inscription : 18/03/2011
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 5 Mar - 16:01

Hello Jean-Claude et en tous les cas tu écrivais et décrivais très bien les endroits ou tu allais en vélo. Mes seules randonnées en bicyclette quand j'étais gamine étaient quand j'étais au CNM et parfois j'y allais en vélo (a l'age de 12-13 ans) mais mon père venait me chercher quand même because la cote.... Very Happy  - Bon c'était une autre époque que maintenant... Very Happy
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16674
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, la ville Nouvelle 6

Message  Jean-claude Brotons le Dim 25 Mar - 20:22

Petite ballade en vélo ,vallée heureuse par Toulal samedi 13 juin 1959


Avec deux copains nous décidons d'aller a la vallée heureuse ,route de Boufekrane ,deux camions de pompier toutes sirènes hurlantes nous double ,sortie de Meknes ,première a droite route de Toulal ,sur la gauche et sur la droite nous voyons les moissonneuses batteuses ,c'est la période des foins ,il faut accélérer car des orages sont prévus dans les jours a venir et pas question que le blé soit humide car il perd de sa valeur .

Sept a huit kilomètres plus loin ,sur la droite c'est un domaine de Pagnon ,sur la gauche c'est les fermes Haouach et Mayol .

Nous continuons tout droit ,au loin nous voyons de la fumée et les gyrophares des pompiers ,intrigués on accélère ,en se rapprochant on constate un incendie en lisière d'une ferme ,le blé brûle ,heureusement qu'il n'y a pas de vent mais c'est impressionnant ,a une centaine de mètres du feux trois moissonneuses côte a côte essaye de faire un coupe feu en coupant le maximum de paille ,derrière eux deux tracteurs labour la terre ,on entends les moteurs rugir a fond ,il faut aller vite pendant que les soldats du feu arrose les foyers de l'extérieur de la propriété ,très vite un camion des pompiers n'as plus d'eau et il n'y a pas de borne d'incendie pour faire le plein ,un témoin leur dit d'aller a un kilomètre sur la droite ,l'entrée d'une ferme ou il y a un puits pour remplir leur citerne ,il repart très vite .

A deux cent mètres sur la gauche nous voyons arriver trois tracteurs avec leurs charrues a l'arrière ,ce sont les voisins qui arrive en renfort ,une personne découpe le grillage pour faire entrer les engins et les voilà côte a côte ,charrues abaissées ,faisant un coupe feu de plus en plus large .

Le camion de pompier ayant fait son plein d'eau arrive et se met a arroser pendant que le premier va remplir sa citerne ,des gendarmes arrivent et font circuler les véhicules de plus en plus nombreux , par moment on a l'impression que le feu crée son propre vent et les flammes s'élèvent .

Nous sommes de l'autre côté de la route pour ne pas gêner ,impuissant et ne sachant que faire ,a ce moment les flammes baissent d'intensité en arrivant sur la partie labourée ,le feu n'est pas éteint mais on sent que les personnes présentes poussent un ouf de soulagement .

Trois tracteurs avec citerne et groupe moto-pompe arrivent par l'intérieur de la propriété et se mettent a arroser le brûlis , les pompiers commencent a replier leurs tuyaux car il y a maintenant un peu trop de monde sur le terrain .

Il est 17h30 ,trop tard pour allez a la vallée heureuse ,nous prenons donc le chemin du retour ,je me suis souvenu des incendies sur la ferme Riotte ,deux années de suite ,des bottes de paille a Ain Sloughi .

A la prochaine …......peut être …....Quelque part ( Charles Dumont ) .
avatar
Jean-claude Brotons

Messages : 677
Date d'inscription : 18/03/2011
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Admin le Dim 25 Mar - 20:50

Jean Claude,

J'ai eu l'impression quelques instants d'écouter un commentaire en direct sur cet incendie du côté de Toulal... Une fin heureuse, le pire a été évité...
J'imagine qu'effectivement, tu as pu être marqué par cet incident...Merci de t'en être souvenu et de l'avoir mentionné ici.... Bravo...
L'incendie des cageots et des bottes de paille de la société Riote...Je ne l'ai pas vu.... De mémoire, il me semble que c'est un camionneur de la Socotrom qui a raconté l'événement au café du Languedoc, rue Branly...Mais il se peut que se soit mon frère qui m'a raconté l'incendie...(????)


Dernière édition par Admin le Lun 26 Mar - 8:46, édité 3 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12260
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, la ville Nouvelle 6

Message  Jean-claude Brotons le Dim 25 Mar - 22:25

André ,les incendies chez Riotte je crois que c'était en 1957 et 58 .
avatar
Jean-claude Brotons

Messages : 677
Date d'inscription : 18/03/2011
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  HUGUETTE ROMERO le Lun 26 Mar - 8:54

JEAN-CLAUDE.
JE  ME  RÉGALE  AVEC  TES  RÉCITS......  MERCI  ET  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
HUGUETTE ROMERO

Messages : 4060
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 75
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, la ville Nouvelle 6

Message  Jean-claude Brotons le Dim 8 Avr - 11:00

Dimanche 10 Avril 1955 Pâques

Quelques semaines avant les parents se réunissaient dans le quartier pour décider ou aller pique niquer pour la fête de Pâques ,j'entendais parler d'Ifrane ,d'Azrou ,d'Ain Toto ,trop près disaient les uns ,trop loin disaient les autres ,discussions animées accompagnés de tournée de pastis et de kémia ,après plusieurs jours de palabre il fut décidé que ce serait a Ifrane ,au val d'Ifrane plus exactement ,puis se posa la question ,qui amènerait quoi ,mon père se proposa pour faire la paéllas pour trente personnes ainsi que le vin ,d'autres c'étaient les entrées et l'apéritif ,d'autres les desserts et le café et le pousse café pour les adultes et les mounas .

Autant vous dire que dans chaque maison on s'activait ,faire la liste des personnes ,ressortir les recettes ,faire les courses ,une période ou les parents n'étaient pas a prendre avec des pincettes .

Il a fallu que nous les enfants nous faisions remarquer qu'il manquait quelques choses a leurs recettes ,les cloches en chocolat ,les œufs .

Dimanche quatre heure du matin ,tout le monde debout ,charger les véhicules ,pas question d'oublier le sel , le poivre ou plus grave les œufs de Pâques .

Cinq heure départ en convoi ,Place d'Armes ,route d'El Hajeb ,a l'arrière du véhicule on regardait le soleil se levait ,rougeoyant .

On arrive a El Hajeb ,on prend la bifurcation de gauche ,route d'Ifrane ,sur la gauche l'entreprise d'Alpha ou régulièrement nous allions ramasser des escargots tout a côté .

La route est en lacets ,nous arrivons au Val d'Ifrane ,on prend la petite piste a gauche et on se gare les uns a côté des autres ,on est surpris par la fraîcheur du matin ,vite une petite laine .

On commence a décharger les tréteaux et on les positionne a côté de la rivière ,puis les planches par dessus ,les jeunes filles mettent des nappes blanches .

Pendant ce temps mon père a sorti l'immense poêle ,le brûleur et sa bonbonne de gaz ,il a positionné le tout a l'opposé des tables voyant le sens du vent .

Pendant que mes parents s'activent a remplir la poêle de tout ces ingrédients avec mes frères nous allons remplir deux jerrycans d'eau a la source Vittel .

En revenant nous voyons deux copains du quartier l'air innocent ,les yeux au ciel mais de leurs mains droites ils tiennent un fil de pêche dans la rivière ,il faut dire que nous voyons des truites , en passant je leur dit (attention au garde pêche ),pas de souci jean claude ils ne passent qu'au moment de l'apéritif ….......

Neuf heure du matin certains commencent a organiser un concours de boules ,j'entends les réflexions « non pas lui il a deux mains gauche « , avec lui on a terminé fanny la dernière fois .

Les enfants jouent a colin maillard , corde a sauter ,billes ,aux noyaux , au foot.

Les adolescents s'éloignent discrètement dans la forêt ,allons conter fleurette loin des parents , au retour les parents vont leurs conter autres choses .

Onze heure du matin ,les derniers lèves tard arrivent et font la tête car il n'y a presque plus de place ,ils nous regardent de travers car tout le monde s'est bien étalé et pas question de se serrer .

Tiens deux gardes pêche ,ils sont a l'heure …...de l'apéritif ,ils se dirigent tout droit sur l'unique pêcheur en action ,il a droit a la totale ,carte d'identité , permis de pêche ,inspection de la glacière ,deux belles truites ,ils font la taille ,c'est bon .

Puis ils se dirigent vers les tables ,apéritif Messieurs ,avec plaisir oui , il faut que je demande a mon père que faut il faire pour être garde pêche …....

Ma mère me fait signe de loin de rameuter les voisins , c'est l'heure de passer a table ,chacun prend une assiette et se dirige vers mon père qui nous sert la paélla ,riz bien sûr avec des moules , gambas , calamars ,crevettes , crabes et aussi tomates , poivrons , huile d'olive et safran .

Nous avons sorti la bonbonne de vin rosé de la rivière et avons fait le service ,l'air frais d'Ifrane ça creuse .

Le repas s'est bien passé ,ensuite les parents faisaient une petite sieste pendant que tous les jeunes nous rincions toute la vaisselle dans la rivière un peu plus bas ,a l'époque il n'y avait pas de vaisselle jetable en carton .

Seize heure ,c'est le moment du café ,thé a la menthe , jus d'orange et déguster les mounas ,les parents ont mis sur les tables tous les œufs de Pâques en chocolat ,les ont cassés et les enfants se sont servis .

Les adolescents reviennent de leur ballade en forêt avec une radio portable ,ils nous disent que l'état d'urgence vient d'être déclaré en Algérie ,les parents sont inquiets et petit a petit tout le monde commence a charger les voitures ,retour sur Meknes .




A plus tard peut être ….....quelques part ….....
avatar
Jean-claude Brotons

Messages : 677
Date d'inscription : 18/03/2011
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Grostefan Alain le Dim 8 Avr - 11:57

JEAN-CLAUDE
Bravo encore pour ce récit véridique. C'était la vie telle que nous la vivions les uns et les autres que ce soit au Val d'Ifrane ou ailleurs. Pour Pâques chez moi c'était la préparation des "mounas" qui était l'occasion de réunir famille et amis proches chez nos voisins les FERRER. Ceux-ci tenaient une petite station sur le bord de la route Meknès-Fès à 32 km de la cité ismaélienne. Cette station était connue du nom de "MARIA", prénom de Mme FERRER. Tous les cars CTM ,STM ou transports Laghzaoui y faisaient halte et aussi des particuliers . Soit pour se rafaîchir en buvant quelques jus de fruits (pas de licence d'alcool) ou manger du melon quand c'était la période. En effet le melon "mhayaoui" était renommé et les producteurs du coin entassaient leur récolte sur le bord de la nationale. Pour en revenir aux "mounas" il se trouvait que les FERRER avaient un très grand four qui fonctionnait au feu de bois. Idéal lorsqu'on est grand consommateur de mounas et que l'on est plusieurs familles à en vouloir. Dès le soir venu les femmes se mettaient au travail de la pâte. Ensuite il fallait attendre plusieurs heures pour que la pâte lève. C'était là le moment de détente pour les grands et les petits. Les premiers s'asseyaient en comptant des histoires qui déclenchaient des éclats de rire tout en sirotant une anisette. Les rires aux éclats déclenchaient - allez savoir pourquoi- les aboiements du chien de garde. Nous les mioches nous jouions dans la cour. Il faisait clair de lune. Notre passion c'était la vielle "Trèfle Citroën" de M. FERRER (Louis) toute rouillée et reposant sur ses jantes. Nous y grimpions et à chacun son tour nous prenions le volant pour un voyage fictif. Le ronronnement de feu le moteur était le son de notre bouche l'imitant. Nous jouions également à cache-cache .
Au petit matin les mounas chaudes étaient retirées du four au fur et à mesure de leur cuisson. Le café au lait était prêt à être servi. Nous n'avions pas dormi de la nuit mais nous étions pressés de croquer à belles dents ce délicieux "gâteau" aux senteurs d'orange.


Dernière édition par Grostefan Alain le Dim 8 Avr - 14:46, édité 2 fois
avatar
Grostefan Alain

Messages : 16232
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Admin le Dim 8 Avr - 13:50

Oui Jean Claude.... cheers  cheers  

J'ai l'impression d'avoir fait ce voyage avec toi, tant il ressemble à cette fête de quartier où nous partîmes en calèche, en carrioles, en camions, pour Aïn Leuh, un jour de Pâques...Les mêmes préparatifs, le même engouement, la même frénésie...J'avais au moins 6 ans, puisque mon 4ème frère était né et qu'il a fallu le garder dans les bras durant tout le voyage...
J'ai déjà raconté cette journée de Pâques quelque part dans le forum... Souvenirs impérissables, des découvertes inoubliables, un voyage extraordinaire...
Il y en eut d'autres plus tard, mais ils se cantonnaient surtout dans la région d'Aïn Sloughi.... C'était moins loin. Plus de temps donc pour les jeux et la fête...
Je me permets de replacer ici la 1ère photo souvenir de cette excursion.
.... C'est l'arrivée du 1er convoi.... vite, vite .... une photo avant que les autres arrivent...!!! La famille Rucher Charles et les 2 enfants, Gilbert et Syllette, les Mimran, Calamaro, Langlois, la jolie Mme Lascombe, et les 2 mémés du quartier, Mmes Mimran et Rucher (en noir, 2ème ligne et camouflée deriière Fifine, Mme Mimran.... Au 1er plan, accroupis, Aimé et André, on reconnait le p'tit blond au 1er plan en barboteuse) puis 3 autres dont je ne me souviens plus de leurs noms...
Je donnerais beaucoup pour revivre ces instants magiques.

Et puisqu'on y est, une autre fête de Pâques plus restreinte...
....8 familles sous un hangar.... Entres autres, Les Langlois, Rucher, Andryvon, Guirado, Camara..... oubliés, les autres... Ce n'est qu'une partie de la photo.... année 1957...

Je possède 2 ou 3 autres photos en d'autres époques, mais, c'est assez pour aujourd'hui, dit la baleine...

Jean Claude.... ça c'est du SOUVENIR à jamais enfoui dans les méandres de notre cerveau. Malheureusement, les méandres se font de plus en plus nombreux et difficiles d'accès...Aussi, lorsque l'on a réussi à en défricher un, on en profite...

Merci à toi... flower sunny sunny flower

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12260
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Dim 8 Avr - 16:41

Super les gars de ces récits que vous nous donnez ce jour et merci. Des picnics que certains de nous faisions à cette époque et dont les souvenirs ne nous quitteront jamais.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 16674
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, la ville Nouvelle 6

Message  Jean-claude Brotons le Lun 9 Avr - 17:55

Alain , André , Ghislaine ,ce sont des souvenirs bien agréables que nous avons tous en commun .


I have a dream ..........
avatar
Jean-claude Brotons

Messages : 677
Date d'inscription : 18/03/2011
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Récits

Message  Gérard MUZART le Mer 11 Avr - 8:08

Bravo Jean-Claude pour tes récits vivants!!!
C'est au Val d'Ifrane que j'ai fait mes premiers pas.
Pour nous, la paêlla c'était à Dayet Aoua - s'cusez l'ortograf - avec les Viegas, Arias, Roméro...
avatar
Gérard MUZART

Messages : 206
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 75
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Admin le Mer 9 Mai - 19:23

Je ne sais pas trop où placer ce sujet.... " Le poste de T.S.F." dans les 1ères années ..."
En Ville Nouvelle, cela paraissait être un problème peut être quasi résolu, mais en campagne ou dans les extérieurs de la ville, c'était plus compliqué comme système de fonctionnement...
Aussi, j'ai choisi cet endroit pour y poster ce sujet.

Le Poste de T.S.F.
L’antenne, la prise de terre.

1943/44….. L’arrivée du poste de TSF à la maison, le fameux poste à lampes fut une fête générale…
L'acquisition d'un poste de TSF, pour une famille modeste après la guerre était un événement considérable, et aussi un investissement financier s’étalant sur plusieurs mois de crédit.
Mon père avait acquis le sien dans un magasin en Ville Nouvelle…Un appareil assez important, plus large que haut, « belle présentation en bois traité façon ébénisterie ». C’était bien avant l’avènement des postes avec carcasse en bakélite, arrivés eux, dans les années 50 environ.
C’était une sacrée installation qui exigeait une antenne importante placée dehors, dans le jardin. La nôtre passait par la fenêtre de la cuisine, arrivait sous le toit de la maison, entourée sur un fil de fer tendu jusqu’à un eucalyptus au fond du jardin.
Il ne fallait oublier la prise de terre…. Très important, indispensable, ce fil de cuivre qui partait du poste, passait par la fenêtre de la cuisine (lui aussi…)..., et arrivait profondément enterré au sol contre le mur extérieur,  fixé à un piquet métallique…   Certains voisins mettaient du charbon autour du piquet enterré…Tout ça, c’était calculé…( ?????)
Beaucoup de ces postes de TSF arrivaient de la manufacture de Saint-Etienne, MANUFRANCE.
3 p’tits croquis explicites ci-dessous… :

       

Les antennes vont très vite s'améliorer techniquement, jusqu'à ce qu'elles soient invisibles dans le foyer. Cette amélioration était liée bien sûr, au progrès de la technique électronique.

     
Deux TSF des années 30....La plupart d'entre eux étaient plus hauts que larges.

sources : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Admin le Sam 2 Juin - 20:13, édité 2 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 12260
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos souvenirs d'enfance

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum