Midelt et les mines de plomb

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Midelt et les mines de plomb

Message  Langlois le Dim 5 Déc - 23:41

                                MIDELT

Midelt est une ville du Maroc, à la jonction des chaînes du Moyen Atlas et du Haut Atlas oriental, et une commune urbaine de la province de Midelt. La population de la commune, de 44 781 habitants en 2004, serait de 55 400 habitants en 2012

Midelt est une ville du Maroc, à la jonction des chaînes du Moyen Atlas et du Haut Atlas oriental et une commune urbaine de la province de Midelt. Très connues, les mines de plomb d'Aouli font la part belle à cette petite ville.
Il y a des amateurs parmi nous pour nous faire mieux connaître ces lieux.

ROGER
Voici l’hôtel que j'ai trouvé en arrivant par le sud en haut de la cote en 2001
Bon accueil bon repas

avatar
Langlois
Invité


Revenir en haut Aller en bas

MIDELT et ses environs : MIBLADEN

Message  Roger Visse le Lun 6 Déc - 11:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici une photo du Bordj de Mibladen. A cette époque, la route qui menait à Aouli passait à l'intérieur.
Là, nous voyons l'aménagement de la route pour passer à l'extérieur. La piste qui dégage sur la gauche mène
aux carrières à ciel ouvert, d'ou l'on entendait BALEK L'MINA avant une sourde explosion et des chutes de petites pierres ... (Attention à la tête !)
Le transformateur à été mis en service par mon père.
Nous habitions juste au coin, au pied de la tour, avec sur le toit, la sirène d'alerte.
J 'avais 6 ans !
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

AZROU et ses environs

Message  Roger Visse le Lun 6 Déc - 11:20

Bonjour Paul

Je vois que l'année 2008 n'a pas été sensas pour toi.
Mais personne ne t'avait dit de boire l'eau des inondations entrainant la tourista ! ( Je rigole )
Mais quelles émotions de retrouver ces "vieux" qui nous ont connus tout minot.
J'ai connu les même émotions quand je suis retourné à Mibladen-Midelt "subir" l'accueil berbere
que je n'oublirais pas.

Amicalement
Roger
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Laurès le Lun 6 Déc - 12:37

ROGER
Moi j'habitais un peu plus haut, en passant le porche on remontait à droite, ma maison (appart) donnée juste au poteau électrique.
Mais comme toi quel acceuil bounce  bounce  bounce
Mon père construisait la laverie, les bureaux et la piscine alors les "Balek Mina" dieu sait qu'on s'en souvient, et ensuite lorsque la mine avait mal travaillée c'était la pluie de cailloux affraid  affraid


avatar
Laurès
Invité


Revenir en haut Aller en bas

MIBLADEN. - Le Bordj

Message  Roger Visse le Mar 7 Déc - 17:57

RUDY  Voici des vues du Bordj photographiées depuis le toit terrasse des grands bureaux
Le auvent sur la gauche indique l'emplacement de "la cantine, café, épicerie, tenus par ABRAHAM COHEN
et son éternel beret sur la tête


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

AOULI

Message  Roger Visse le Mer 8 Déc - 17:10

Les Gorges de la Moulouya à Aouli (anciennes mines de plomb dans la région de Midelt)

[canter][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/center]
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Laurès le Mer 8 Déc - 22:44

Toujours AOULI
Pour regagner MIBLADEN 2 poste de tél et si un véhicule était engagé dans un sens il fallait attendre qu'il arrive pour y aller.

avatar
Laurès
Invité


Revenir en haut Aller en bas

AOULI

Message  Laurès le Mer 8 Déc - 22:47

Les gorges de la Moulouya, à ne pas fréquenter par temps de pluie

[center]
avatar
Laurès
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LES GORGES de la MOULOUYA à Aouli

Message  Roger Visse le Jeu 9 Déc - 9:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Toujours la MINE

Message  Roger Visse le Jeu 9 Déc - 9:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les logements des mineurs. Ce jour là, la Moulouya est au plus bas, ce qui n'est pas toujours le cas.
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

AOULI

Message  Laurès le Jeu 9 Déc - 10:00

On a quand même trouvé quelqu'un pour discuter du passé

avatar
Laurès
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Laurès le Jeu 9 Déc - 10:04

ROGER
Magnifique et parlante ta photo des gorges.
La on s'aperçois qu'Aouli et le bout du bout du monde.
Et on en est revenue lol!  lol!
avatar
Laurès
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Grostefan Alain le Lun 13 Déc - 11:54

Mines d'Ahouli - 1955/1956

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/center]
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15589
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  JACQUELINE ROMERO le Lun 13 Déc - 13:46


Impressionnantes ces gorges où vivaient les gens des mines d'AOULI ! la vie devait être très dure surtout en cas de crue

au lycée, il y avait des filles dont les parents travaillaient dans ces mines, elles étaient internes, je ne me souviens pas bien des noms, je crois qu'il y avait une certaine Renée Vendelli ? quelqu'un connaissait ?
avatar
JACQUELINE ROMERO

Messages : 798
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 78
Localisation : Saintes Charente Maritime 17100

Revenir en haut Aller en bas

mines d'AOULI

Message  Roger Visse le Lun 13 Déc - 14:10

JACQUELINE ROMERO a écrit:
Impressionnantes ces gorges où vivaient les gens des mines d'AOULI ! la vie devait être très dure surtout en cas de crue

au lycée, il y avait des filles dont les parents travaillaient dans ces mines, elles étaient internes, je ne me souviens pas bien des noms, je crois qu'il y avait une certaine Renée Vendelli ? quelqu'un connaissait ?

Bonjour Jacqueline
Je n'ai pas connu personnellement mais peut etre as-tu connu Artemis Ayakatsikas, Gisèle Boschung, Georgette Visse, Marguerite Degunten, Marie Caldis ?
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Les pensionnaires meknassis - Noel 1951

Message  Roger Visse le Lun 13 Déc - 14:15

Tous les enfants de Midelt, ou des mines d'Aouli et Mibladen, sans oublier les trois de Flilo ont tous connus, pendant une période plus ou moins longue, l'internat à Meknes à deux cent kilométres de chez eux. ils ne revenaient chez leurs parents qu'à Noêl, Pâques et les grandes vacances.

Personnellement, j'ai été pensionnaire à l'Ecole Primaire Marolleau à Meknes en 1942/1943. Je n'avais pas dix ans. Quel océan de larmes versées!, plus les élevages de poux qui proliféraient par manque d'hygiéne, (soit un lavabo pour quatre et une douche pour toutes les pensionnaires). Cela ne laisse pas vraiment que des bons souvenirs.

VACANCES DE NOËL 1951

La météo avertissait qu'il y aurait d'importantes chutes de neige. Nous nous en réjouissons à l'avance. Nous aurions un vrai "Nôel Blanc".

La neige au Maroc, c'est super, mais point trop n'en faut.

A cette époque, pour une raison que j'ignore, la société Miniére possédait une ambulance de surplus militaire. Elle servait à venir chercher les pensionnaires (une dizaine) au moment des vacances. Nous étions tellement contents de rentrer chez nous, que l'inconfort de ce véhicule nous importait guére. Même, nous nous en amusions.

Les bosses, les trous, les virages, les descentes; les montées : nous étions ballottés, cramponnés les uns aux autres. Quelle importance! Nous étions en vacances.

Enfin arrivés à Azrou par temps couvert, neigeux, nous avons appris que le col du Zad était impraticable, suite à de trés importantes chutes de neige.

Notres chauffeur, Moha, tenta aussitôt de téléphoner au Directeur de la mine pour demander conseil. Mais ce fut en vain. Les lignes téléphoniques avaient été en grande partie endommagées par cette tempête et ne donnaient plus signe de vie...imaginez l'angoisse des parents et celle de Moha responsable de tous ces enfants.

(Avons-nous couché à Azrou? Tant d'années après, je ne m'en souviens pas).

Renseignements pris, le col de "la rose des vents" devait être encore ouvert. Nous avons fait demi tour par Fés et Sefrou pour tenter de passer par cette route.

Arrivés à Sefrou, une mauvaise nouvelle nous attendait: des congéres bloquaient ce fameux col. Aucune possibilité de passage.

Pauvre Moha! Déboussolé, mais calme, il ne savait plus que faire le soir, la nuit, avec ces enfants sous sa responsabilité. Et toujours aucune liaison téléphonique possible.

Moha parvint à parlementer avec une "Autorité Compétente" de Sefrou, qui, généreusement, lui octroya l'autorisation de garer l'ambulance dans la cour de l'Ecole. Nous fûmes casés dans une salle de classe avec possibilité d'utiliser les toilettes...Sympa, non!

Mais nous n'avions rien à manger. Moha s'éclipsa un moment. Il revint avec des boites de sardines, des Kesras et des noix...

Malgré ce pénible voyage, j'aime encore les sardines, les kesras et les noix...en souvenir de Moha.

Le lendemain nous amena deux nouvelles. La mauvaise était l'impossibilité de passer par le col. La bonne fut que, par le rétablissement de la ligne téléphonique, le Directeur des Mines put rassurer les parents affolés. Il nous fit retourner à Fés, au Grand Hôtel, où des douches, un bon repas chaud et des lits confortables furent trés apprécier.

Le matin, requinqués, "RE-DEPART par Sefrou. Nous avons réussi à passer le col de la "rose des vents" (descente vers Midelt par Boulmane) entre des congères de la hauteur de notre véhicule (et je ne suis pas de Marseille!)

OUF! Encore quelques Kilomètres et nous étions arrivés. Je termine ce récit en espérant que qui étaieint de voyage s'en souviennent.


Récit de Maguy De Gunen épouse Milleli.Tiré de la revue Salam N 156,Page 8,Decembre 2005.

J ai decidé de paratager ce beau texte de Mme Maguy Avec les lecteurs du blog ,qui sont un peu partout dans le monde(40à 60 par jour selon le parametre analytique de google ).Joyeuses fetes de fin d'année 2010 à tous et à toutes surtout à ceux qui vivent seuls loin des leurs .


avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Laurès le Lun 13 Déc - 15:47

ALAIN
Très belles photos de la Moulouya et des gorges.

ROGER
Magnifique histoire des enfant de Midelt, mibladen et Ahouli, en 51 j'étais déjà à Meknès, mais pas comme pensionnaire, quelle  aventure pour ces enfants mais MOHA quel homme   bounce  bounce  bounce
avatar
Laurès
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Roger Visse le Lun 13 Déc - 17:33

ALAIN a écrit:
Mines d'Ahouli - 1955/1956

ALAIN

Comme Rudy, je trouve tes photos magnifiques. Pour moi, c'était la dernière année de fonctionnement puisque je suis parti en France en Juin 56
Voila ce qu'il en reste aujourd'hui


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] alt="" />
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Roger Visse le Lun 13 Déc - 17:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Aouli les mines

Message  Laurès le Lun 13 Déc - 18:10

ROGER ALAIN

Pincement au coeur quand on voit ça mais de belles photos quand même

Roger merci de m'avoir rappelé le nom de notre chauffeur M'Barek et surtout de son graisseur Assous comme il était de coutume sur tout les transports à l'époque.
avatar
Laurès
Invité


Revenir en haut Aller en bas

MIDELT et ses environs

Message  Roger Visse le Lun 13 Déc - 21:19

Admin a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Midelt est une ville du Maroc, à la jonction des chaînes du Moyen Atlas et du Haut Atlas oriental et une commune urbaine de la province de Midelt. Très connues, les mines de plomb d'Aouli font la part belle à cette petite ville...

Son Histoire
La région de Midelt avant l'arrivée des Ait Izdeg.(1)
Le Haut Atlas Oriental a de tout temps joué la fonction de région transit entre le nord et le sud-est du Maroc.
Déjà au VIII siècle, pour se rendre de Fès à Sijilmassa, ou pour remonter dans le sens inverse, les caravanes devaient nécessairement passer par le col N'Talghoumt. Ce couloir a vu le long des siècles une remontée de vagues successives de tribus nomades à la recherche de nouveaux paturages dans le nord du pays.
Au XI siècle, le géographe Andalous, Oubeid El Bekri situe Tizi N'Talghoumt qu'il a désigné sous le nom d'Amghak à cinq jours de marche de Fès et trois jours de Sijilmassa. A cette époque, El Bekri n'a pâs mentionné de population dans la région de Midelt actuelle.
Michael Peyron, dans son travail fort intéressant: " sociétés montagnardes et sahariennes" R.O.M.M-1984- rapporte qu'en 1012-1013 J.C, la confédération Ait Idrassen était signalée dans le haut Ziz; il ajoute qu'ils y seront encore au siècle suivant.
Au XII siècle, les Ait Izdeg, futurs habitants de la région qui nous préoccupe, vivaient encore dans le haut Todgha et le haut Ghriss. Toujours au XII siècle, les Almohades lors de leur conquete des montagnes du haut Atlas oriental se sont intéressés à la région.
A Zaouiat Sidi Hamza, une colline portant le nom de leur chef Abdelmoumen atteste leur passage. Il s'agit de "Kodiet Abdelmoumen"
En 1248, J.C, l'Emir Almohade Abou Bakr soumit les montagnes de Midelt actuelle.
A partir du XIV siècle, des groupes arabes Maaquil: les Bni Hsen, transhumaient dans la vallée de la haute moulouya.
Georges Marçais disait d'eux: " qu'ils faisaient figure de grands nomades puissants".
Les Bni Hssen ont abandonné, au fil des siècles, la haute Moulouya orientale pour se stabiliser, au XVII siècle dans le Gharb.
Les Bni Hssen possédent encore actuellement un Ksar au nord-est de Midelt. Il s'agit de Ouizert Ouled Abbou.
Au début du XIV siècle, El Hassan Ben Mohamed El Ouazzani, plus connu sous le nom de Jean Léon L'Africain ne fait état, dans son travail: " la description de l'Afrique" d'aucune population à cette date dans la région de Midelt actuelle.
Vers la 2è moitié du XVI siècle commence la remontée des berbères Sanhaja du versant sud de Jbel El Ayachi vers le versant nord de celui ci. Cette remontée a été , selon M.Peyron, orchestrée par Ait Hdidou. Chassés avec leur cousins les Ait Izdeg et les Ait Merghad de l'Imedghass par les Ait Atta, les Ait Hdidou avaient eux memes supplanté d'autres tribus sur leur passage dont les Ait Ayach. Ces derniers vivaient dans le ksar des Ait Yaacoub. Les Ait Ayach se fixaient vers 1530 le long de l'Ansgmir. C'est à cette période qu'intervenait la fondation de la Zaouia de Sidi Hamza au sud-est de Midelt.
C'est à cette époque également que les autres Ait Idrassen ( Ait Youssi, Ait Ouafella...) devaient commencer à nomadiser dans la haute Moulouya orientale.
1645 J.C marque la fondation de l'Alliance Ait Yafelman.

- a suivre - Tiré de mon modeste travail publié en 1998: " Esquisses historiques de Midelt " .
Dr Mouhib Mohamed - Midelt,  - Meknes tafilalt, Morocco
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Langlois André le Lun 13 Déc - 21:52

Salut à vous....

Les transferts ont été faits. J'espère ne pas en avoir oubliés. Je ne connaissais les Mines d'Aouli que de nom. Un copain de mon frère, un dénommé RUIZ y travaillait. Le W.E., il venait à Meknès faire la bamboula avec le frangin...Il parlait de la mine comme quelque chose d'astreignant... C'était loin d'être une sinécure apparemment.

Vous confirmez...???
avatar
Langlois André

Messages : 1971
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 78
Localisation : 13008 - Marseille

http://andrelanglois.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Roger Visse le Mar 14 Déc - 9:47

Midelt avant le protectorat : L'Outat (1)

L'Outat est le nom que reçoivent la petite rivière et l'ensemble des Ksours construits sur ses rives.
Midelt s'appelait Outat El Foukania ou Outat Ait Izdeg par opposition à Outat El Haj qui se trouve à 150 Km à l'Est .
La tradition orale rapporte que l'Outat venait du mot Oudad. Les Ait Izdeg se nommaient les Ait Oudad ( adad = doigt) parce qu'"ils choisissaient leurs invités à l'index".

La rivière Outat prend sa source dans une localité nommée Tatiouine ( ensemble de sources) au pied de Jbel El Ayachi. [Bien plus tard, un barrage a été construit, alimentant la centrale électrique de FLILO]

C'est très probablement ces sources intarissables qui ont déterminé les ancetres des Ait Izdeg à choisir le site de la petite vallée d'Outat.Il réunissait les conditions de vie recherchée par l'homme de l'époque: l'eau présente , les ksouriens pouvaient cultiver la bande de terre fertile longeant la rivière.

Ils pouvaient également se défendre: les montagnes d'El Ayachi dominant l'Outat pouvaient servir de refuge en cas d'attaque.

Les habitants d'Outat étaient regroupés dans les ksours en fractions ou en clans pour l'exploitation des terres , des paturages et également pour des raisons de sécurité.

Les Outatiens étaient majoritairement sédentaires. Ils vivaient des produits de l'élevage et de la culture vivrière: navet, pomme de terre, etc....La céréaliculture comprenait le mais, l'orge et le blé.

Le bétail se composait généralement d'une vache, d'un ane ou d'un mulet, les plus aisés possédaient en plus quelques brebis.
L'alimentation du bétail était faite de paille, de luzerne et de halfa.

Charles De Foucauld qui a visité l'Outat à la fin du XIX siècle nous livre des renseignements précis sur la situatioin des ksours de l'Outat et sur le nombre de guerriers que comportait chaque Ksar: " voici l'ordre où on les trouve en descendant l'Oued:


Rive droite :

Tatiouine : 60 fusils
Aflilou : 2ksars 150 fusils
Tissouit : 20 fusils
Assellim : 2 ksars 150 fusils
Ait Ouafella : 3 ksars 150 fusils
Ikhremjioune : 60 fusils [Au centre de Midelt]

Rive gauche :

Barrem : 100 fusils [et la kasbah "des noyers"]
Tabenaatout : 50 fusils
Sammoura : 60 fusils
Bouzmella : 60 fusils
Atman Ou Moussa : 150 fusils
Tachaouit : 100 fusils [A L'enrée de Midelt en venant de Meknes]


Barrem
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Atman Ou Moussa
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Roger Visse

Messages : 192
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 75
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Midelt et les mines de plomb

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum