Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Page 4 sur 45 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 24 ... 45  Suivant

Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Langlois André le Jeu 4 Aoû - 22:55

Une courte...

Un senior, pas vraiment en pleine forme, fait de la muscu selon ses capacités dans une salle de gym, quand il remarque une superbe jeune femme très sexy.
Il demande alors au moniteur le plus proche: "Quelle machine me conseilleriez vous d' utiliser pour impressionner cette charmante petite chose là-bas?"

Le moniteur le toisa de haut en bas et lui répondit: "Vous devriez essayer le distributeur de billets dans le hall d'entrée".
avatar
Langlois André

Messages : 1662
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 79
Localisation : 13008 - Marseille

http://andrelanglois.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Humour,blagues et Histoires drôles

Message  MOLL Serge le Ven 19 Aoû - 0:07

CONVERSATION SPIRITUELLE!!!
L'Homme: Dieu?
Dieu : Oui?
H : Je peux te poser une question?
D : Bien sûr!
H : Que représentent pour toi un million d'années?
D : Un seconde!
H : Et un million d'Euros?
D : Un centime!
H : Peux-tu me donner un centime?
D : Attends une seconde!
avatar
MOLL Serge

Messages : 4157
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 79
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Deux p'tites.

Message  Jean Riote le Ven 19 Aoû - 22:37

Bonsoir à tou(te)s,

Un homme vient d'être cambriolé. Il court au commissariat.
- Est-ce que je peux parler 2 minutes avec le voleur?
- Pourquoi? lui répond le commissaire.
- Je voudrais savoir comment il est entré à 3 heures du matin sans réveiller ma femme.

Une dame à son amie:
- C'est grâce à moi que mon mari est devenu millionnaire...
- Ah! oui?... que faisait-il avant?
- Il était milliardaire...

Ah! ah! ah!...
Amitiés
Jean
avatar
Jean Riote
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Billard

Message  MOLL Serge le Ven 19 Aoû - 23:27

Un homme rentre chez lui après sa journée de travail. Il pleut des cordes quand soudain il aperçoit dans ses phares une voiture sur le bas côté et une jeune femme faisant des gestes désespérés.
Il s'arrête,la dame a crevé et lui demande son aide. Il s'exécute,la dame le remercie et lui dit:
J'habite à 2km d'ici, venez à la maison vous sécher.
Après s'être séché, elle lui propose de boire un verre et font plus ample connaissance.Naturellement ce qui devait arrivé,arriva.
En quittant la maison de sa belle hôtesse,il remarque un billard dans le salon. Il prend la craie bleue et s'en met un peu partout sur son costume. Quand il arrive chez lui,sa femme est déjà au lit,un livre à la main et lui demande la raison son grand retard.Alors il lui raconte tout,dans les moindres détails, sans rien oublier.

__ Tu penses que je vais croire toute cette histoire,tu me prends pour une imbécile,avec toute la craie que tu as sur ton costume. Tu étais encore avec tes copains au bistrot à faire un billard!!!
avatar
MOLL Serge

Messages : 4157
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 79
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Langlois André le Ven 19 Aoû - 23:39

Autre temps...autres besoins...

...Eeeeeh oui....!!!

avatar
Langlois André

Messages : 1662
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 79
Localisation : 13008 - Marseille

http://andrelanglois.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Langlois André le Ven 19 Aoû - 23:44

Une histoire très gentille...:

Un fils à son père, un père à son fils :

Un jeune homme venait tout juste d'obtenir son permis de conduire. Il demande donc à son père s'ils pouvaient discuter ensemble de l'utilisation de la voiture familiale...

Son père l'amène dans son bureau et lui propose le marché suivant:

« Tu améliores ton rendement scolaire, tu étudies la bible et tu te fais couper les cheveux. Ensuite, nous parlerons de la voiture. »

Un mois plus tard, le garçon revient à la charge et, une fois encore, son père l'amène dans son bureau où il ne tarde pas pour prendre la parole :

« Mon fils, je suis très fier de toi. Ça va beaucoup mieux à l'école; tu t'es concentré sur la bible plus que je ne l'aurais cru, mais tu ne t'es pas fait couper les cheveux. »

Le jeune réplique, alors : « Tu sais, papa, j'ai réfléchi à cela...
Samson avait les cheveux longs...
Moïse avait les cheveux longs...
Noé avait les cheveux longs...
et Jésus avait les cheveux longs ».

Et, du tac au tac, le père réplique :

"Bien sûr...:  Et ils se déplaçaient tous à pied ! "
avatar
Langlois André

Messages : 1662
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 79
Localisation : 13008 - Marseille

http://andrelanglois.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Lucien Calatayud le Sam 20 Aoû - 18:04

Une autre! Une autre!!!
Bon ça va! Mais ce sera la dernière que j'extrais de mes manuscrits! Ok?
De quoi ? Tant mieux qu’on me répond !
Soit ! la voici quand même mon histoire.

Les vingt ans de l’aîné des fils Tabiste

« Ne manquez surtout pas de vous joindre à nous. C’est promis ? Tout le monde compte sur votre présence ! »  
Telle avait été  l’invitation que nous avait lancée de vive voix monsieur Tabiste.
En bon père, il tenait absolument à ce que les vingt ans de son aîné soient fêtés et bien arrosés, en compagnie des meilleurs amis du fiston, comme il se plaisait de dire. Il est vrai  que mon frère et moi  n’étions pas les derniers à installer et à entretenir  une bonne ambiance dans toute assemblée conviviale.
Cependant, pour être franc, c’était là une invitation qui ne nous emballait guère.
Il faut dire que chez les Tabiste, hygiène et propreté étaient des concepts qui n’embarrassaient aucun des  membres de cette famille.
C’était frappant : tout le monde se lavait et se rinçait les mains dans le même fond d’eau recueilli dans une vieille cuvette aux rebords si crasseux qu’elle n’engageait pas même à y tremper  ne fusse qu’un orteil.  Le puits lui-même était  si peu profond que l’on aurait pu y puiser  son eau  qu’en se penchant, ne prenant la peine que de tendre le bras. La couche  de terre était-elle suffisante pour assurer un filtrage  convenable des  pluies ? Cela restait à démontrer.
Une autre de leurs caractéristiques et non la moindre apparaissait de même de manière assez flagrante. Il suffisait pour cela d’observer ceux des membres du foyer sortant de la guérite, ce vestige d’équipement militaire laissé sur place et posé dans un coin du jardin pour servir de lieu d’aisance. Tous ceux qui  en revenaient  reprenaient directement place à table sans  même se rincer ne fusse que les doigts.  Mais ce n’est pas tout :
Tenez ! Pour ne citer que  deux  autres des bizarreries qui ne manquait pas d’originalité: l’une sans doute la plus marquante concernait précisément cette fameuse guérite : A l’instar de toutes ses soeurs, elle disposait  de hublots de forme losangique. Eh bien c’est justement  dans l’un d’eux qu’il convenait de plonger son regard s’assurant que le lieu n’était point déjà occupé. La porte restant toujours entrebâillée, personne n’osait y toucher. Une moindre amorce d’ouverture et le rugissement d’un occupant vous faisait tout lâcher et rebrousser chemin au plus vite. Outre cela, le papier journal dont on devine quel usage on en faisait à l’intérieur, ne devait en aucun cas être jeté dans le trou.  Il était impératif de le déposer dans un seau  placé là, dans un coin.
Des détails qui, s’ils passaient le plus souvent inaperçu,  nous paraissaient pourtant  témoigner d’un  laisser aller assez  rebutant.  
Néanmoins, de sorte  de ne point heurter la susceptibilité des Tabiste, nos voisins de ferme, c’est sapés comme des princes que nous nous y rendons mon frère et moi, sans ne montrer un bien grand enthousiasme, convenons-en mais nous amusant précisément de cet absence d’élan qui nous rendait si hésitants.
Arrivés sans bruit et sur le point de franchir le portillon d’entrée continuant de plaisanter et de rire discrètement, nous voilà soudainement plantés comme tétanisés par la  drôle de scène qui se déroulait sous nos yeux : Tout en fredonnant l’un de ces  airs à tonalité orientale, la domestique, une jeune indigène, était ni plus ni moins en train de flamber le dernier poulet. Mais de quelle manière ? Je vous le donne en mille : rien moins que sur le seau retiré de la guérite. Oui. C’était bien ça. Nous ne délirions pas.  De longues flammes violacées s’élevaient du récipient et léchaient la bête sur toutes ses parties. Non incommodée du tout, la domestique était là, accroupie, attentive à tourner et retourner le poulet, évitant de trop exposer ses propres mains aux flammèches qui  dansaient mollement. Une épouvantable odeur imprégnait tout l’environnement. L’on n’aurait d’ailleurs su dire laquelle d’entre celle des duvets grillés ou des matières sèches restées collées au papier qui se consumait dominait l’autre. Sans doute même était-ce un mélange des deux qui déjà nous  soulevait le cœur de manière fort  inquiétante.
Spectateurs effarés, mon frère et moi nous concertons aussitôt du regard nous demandant s’il n’était pas encore temps de rebrousser chemin et  de déguerpir précipitamment dès le bout de l’allée atteinte.
Trop tard ! Monsieur Tabiste qui devait être en permanents aguets  de sorte de se porter au devant  de ses invités, s’avançait déjà vers nous les bras tendus, visiblement heureux de nous voir.
«Ah ! Mes chers amis ! Quel bonheur de vous recevoir. Je vous promets que vous ne regretterez pas, loin s’en faut de vous être déplacés jusque chez votre voisin. La baronne (c’était ainsi qu’il désignait sa femme) est en train de nous mijoter un  de ces riz au poulet comme il ne vous arrivera jamais de vous délecter nulle part ailleurs  du même. Sentez donc cette odeur ! Ne vous met-elle pas d’ores et déjà en appétit alors qu’on n’y a pas même encore ajouté tous les morceaux de volailles. C’est comme je vous promets ; cela restera  une journée  mémorable.

Dieu merci, tout au long du repas nos estomacs avaient tenu bon. A aucun moment cependant mon frère et moi  n’éprouvâmes le besoin de divertir l’assemblée, exagérant les détails de nos plus récentes mésaventures ainsi que nous avions l’habitude de faire pour amuser notre monde.
De retour à la maison en fin de journée, maman qui ne s’était pas encore rendu compte  de la pâleur de nos visages, s’enquerra très innocemment :« Alors les enfants, était-il bon ce repas et vous êtes-vous bien amusés ? »
C’est alors que, allez donc savoir par quel drôle de simultanéité, tous deux mon frère et moi nous sentons subitement saisi de  nouveaux  hauts le cœur. Juste le temps  de nous précipiter dehors et  voilà  nos   estomacs qui se retournent et se vident en chœur restituant jusqu’au moindre petit grain de riz.

Il n’avait pas tout à fait tort ce brave monsieur Tabiste. Ce furent en effet  là un repas et une journée mémorables.  Si mémorables qu’ils ne sont pas  près de sortir de ma tête.

Voilà les amis. Ce sera tout. Pas de quoi pavoiser certes mais mon histoire en fera peut être sourire quelque uns.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4846
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  christiane gérard le Dim 21 Aoû - 11:36

Lucien
Vous vous êtes montrés bien élevés et stoïques vous avez avalé mais j'avoue que malgré toute la bonne éducation qui m'a été donnée,jamais je n'aurais pu rester!!!!
Bon dimanche

_________________

Amitiés Christiane

avatar
christiane gérard

Messages : 2100
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 77
Localisation : SAINT GERMAIN sur AVRE - Eure

http://points-de-croix.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

TABISTE...

Message  Langlois André le Dim 21 Aoû - 15:07

LUCIEN,

J'éviterai d'utiliser les termes comme croustillant, alléchant, craquant,voire licencieux (ce qui n'est pas trop le cas ici...), pour définir ta petite historiette qui "sent" (là, le terme est adéquat) le vêcu apparemment. Ce ne serait pas trop de mise avec le thème du récit.

Mais pour ce qui est de la finesse d'esprit, de la délicatesse des expressions, un brin taquin et moqueur sans exagération, des expressions moqueuses qui mènent au sourire, un langage châtié mais sans jugement.... tu reviens quand tu veux si tu as d'autres récits relatant des évènement aussi anecdotiques...

Je t'assure que je ne fréquenterai pas ce TABISTE...Ca, c'est sûr. Mais s'il te reste d'autres anecdotes sur ce personnage aussi atypique, racontées avec autant de tact, je suis preneur...
avatar
Langlois André

Messages : 1662
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 79
Localisation : 13008 - Marseille

http://andrelanglois.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Blagues du Quebec

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Dim 21 Aoû - 17:48

La tapette à mouche
Une femme arrive dans la cuisine et voit son mari avec une tapette à mouche…
- Femme: “Que fais-tu ?”
- Mari: “Je chasse les mouches…”
- Femme: “En as-tu tué ?
- Mari: “Oui, 3 mâles, 2 femelles”


Intriguée, elle lui demande :
-Femme: “Comment fais-tu la différence entre les femelles et les mâles ?”


Il répond :
- Mari: 3 étaient sur la cannette de bière, 2 sur le téléphone.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 15995
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Dim 21 Aoû - 17:56

C'est un homme qui regarde un match de hockey (Canadiens vs Pittsburgh) à la télé dans un bar. Son chien est assis à ses côtés et regarde aussi le match lorsque le tricolore compte un but. Le chien se met à japper à courir dans tout le bar en sautant sur les tables!
Le voisin demande à l'homme:
- Qu'est ce qui lui arrive à votre chien?
- Il est supporter du Canadien, il est content.
- Ben dites donc, juste pour un but! Et qu'est ce qu'il fait quand le tricolore gagne un match!!
- Je sais pas, je ne l'ai que depuis 2 ans...




C'est un canadien qui n'a pas de job. Un jour il voit une affiche qui est marquée : "Pour un job, téléphoner au 211-xxx". Alors tout de suite, il téléphone.
- Boujour, dit notre chômeur, j'ai endendu dire que vous avez un job pour quelqu'un, alors je la prend.
- O.K. ! Notre singe, dit le directeur du zoo, est mort dernièrement, et je cherche quelqu'un pour le remplacer.
- J'accepte avec plaisir monsieur !
Pendant environ 2 semaines, notre ami se promène sur les lierres sans tomber. Un jour, en faisant sa représentation, le lierre lui glisse des mains. Il tombe dans la fosse aux lions. Il crie alors :
- Au secours, au secours !!
Alors le lion lui dit :
- Ferme ta gueule, on va se faire renvoyer !!!



avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 15995
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Humour canadien.

Message  Invité le Dim 21 Aoû - 19:14

Bonsoir à tou(te)s,
Salut GHIS,
Je ne savais pas les canadiens aussi bons en matière d'humour! comme quoi préjugés et idées préconçues ont la peau dure...
Très très bonnes tes trois petites histoires.
Amitiés.
Jean
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Lucien Calatayud le Dim 21 Aoû - 21:29

Ghislaine
Très amusantes tes histoires. Je connaissais la première, mais je me suis autant amusé que lorsqu'on me l'a racontée .

Amicalement
Lucien
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4846
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Humour,blagues et Histoires drôles

Message  MOLL Serge le Dim 21 Aoû - 22:11

André une petite histoire véridique concernant le souk qui a toujours lieu le Dimanche à Sebaa-Aïoun,dont tu parles dans "les fermes de Meknès".
C'était dans les années 40,mes parents avec des amis cheminots allaient parfois à ce souk avec le train,gratuitement,of course. Un Dimanche ils emmènent de nouveaux cheminots arrivant de France. En passant devant les bouchers,la femme(de France) en voyant le spectacle peu ragoutant,s'écria:
" Mais c'est atroce"
Un boucher comprenant un peu de français,lui répondit tout de go:
" Non madame,ci pas d' latroce(orthographe?),ci di mouton,rigarde son klaoui".
avatar
MOLL Serge

Messages : 4157
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 79
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Admin le Dim 21 Aoû - 22:22

Deux ou trois petites...

Une maman moustique prévient ses petits :
- Ne vous approchez jamais des humains, ils essaieront de vous tuer.
- C'est faux, maman. Hier, il y en a un qui a passé la soirée à m'applaudir !
=========
Que fait une vache quand elle réfléchit ? Réponse : Du lait concentré
===============
Quels sont les 4 animaux préféres de la femme?
1. L'huître pour la perle
2. L'ours pour le manteau de fourrure
3. Le caiman pour le sac a main
4. Le pigeon qui paye tout ça


avatar
Admin

Messages : 12561
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Lucien Calatayud le Dim 21 Aoû - 22:36

Lucien Calatayud a écrit:" Non madame,ci pas d' latroce(orthographe?),ci di mouton,rigarde son klaoui".

Serge mon ami ; il faudrait que tu expliques à ceux qui ne le savent pas ce que c'est qu'un "atroce" avec un "a" gutural bien sûr mais aussi avec des Klaouis gueddèches. Gued gued..."ro mmân". (comme l'oued Romman)

Salut l'ami
[/quote]
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4846
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Humour,blagues et Histoires drôles

Message  MOLL Serge le Dim 21 Aoû - 23:48

Salut Lucien,

Tu as raison,c'est vrai que tous les Meknassis n'ont pas appris l'Arabe à l'école ou au bled ou dans la rue,n'est-ce pas Jean(pas de Florette,mais d'Anglet..(te). Donc,explication de gravure,plantons le décor,comme dit Pierre Perret. Oui ça vient,un peu de patience. Donc disais-je:
L'atroce,avé l'accent guttural, c'est une chèvre. Et les Klaouis (on entend rien par là) ce sont les rognons blancs de mouton ou testicules,pour être précis. Re-donc,si klaouis il y a,c'est du mouton et si pas de klaoui.....c'est de la chèvre.
Ci pas de l'a(r)troce, madame,ci di mouton. Il a des klaouis goudo-goudèches ( très gros,) pour les non initiés. Ji rigole,ti fache pas,mon zami.
avatar
MOLL Serge

Messages : 4157
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 79
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

l'humour au bled marocain

Message  René Hermitte le Lun 22 Aoû - 11:41

Lucien et Serge

Et encore ce boucher marocain il a été très poli avec la dame française. Il aurait bien pu lui dire l'Aatroce l'Aatroce et porquoi pas Mdame " L'Klaoui L'Aainnik " Avec un A guttural, expression typique du bled marocain.... Very Happy Very Happy Very Happy
Les arabisants, je vous laisse le soin de traduire, moi je n'ose pas.... Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
René Hermitte

Messages : 1466
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 71
Localisation : Toulon La Valette

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Lucien Calatayud le Lun 22 Aoû - 16:13

René voyons... tu n'oses pas?  Embarassed  Quel mal y a-t-il à porter des lunettes?

Trêve de plaisanterie. Cette fois ça ne rigole plus. Je viens de m'apercevoir que tous les messages privés reçus depuis mon inscription se sont effacés. Une maladresse sans doute de ma part.  Alors que ceux qui attendraient une réponse pardonnent mon silence. C'est tout simplement que je n'ai pu prendre connaissance du texte qu'ils m'auront adressé.
Demi mal cependant: Après essai, ça remarche.
C'est comme disait la java que l'on dansait dans les années 50: ET CA REPART! HOP! LA!
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4846
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 88
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

L' atroce chèvre.

Message  Invité le Lun 22 Aoû - 17:32

Bonjour à tou(te)s,
Lucien, Serge, Renato... les roumis du bled...
J'avais saisi le sens général; mais avec toutes ces précisions on perçoit mieux le franc parler arabo-musulman!
Bravo, Serge, tu prononces Anglet comme il se doit... c'est à dire "Anglette"... et non "Anglé"... et comme nous sommes en pays gascon toutes les lettres se prononcent!
Amitiés.
Jean
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Admin le Mer 24 Aoû - 17:32

Ca va les mecs...??? On se lâche...???

Une histoire de savane africaine ou.... l'éléphant et la force tranquille....

Donc, au détour d'un chemin, en pleine savane, en pays non conquis, des petits blancs dans des petites voitures blanches, briguent d'autorité la priorité sur une route non départementale, à un aimable petit éléphant qui se baladait dans son domaine...
La suite....no comments... on fait les commentaires à sa guise...!!!


Il y a une moralité...: Si charbonnier est maître chez soi, Eléphant est maître dans sa savane...!!!Le p'tit 4x4 derrière a eut tôt fait de rebrousser chemin....
Merci RENé pour le PPS....
avatar
Admin

Messages : 12561
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 79
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Eléphant

Message  MOLL Serge le Mer 24 Aoû - 18:31

J'ai été témoin d'une scène à peu près semblable à celle-ci,mais moins désastreuse. Ma femme et moi visitions le Parc Kruger en Afrique du Sud. Des rangers nous signalent un troupeau d'éléphants un peu plus loin.Nous nous y rendons et rangeons notre voiture sur le bas coté de la route car la troupe va traverser pour rallier un point d'eau. C'est alors que nous voyons arriver un énorme pachyderme sur l'asphalte et voyant les voitures trop proches à son gout, les fit reculer en mimant une charge.Quand il fut satisfait,il poussa un bref barrissement et toute la troupe traversa la route tranquillement. Puis ce fut aux zèbres et aux antilopes de traverser à notre plus étonnement et à ce merveilleux spectacle très bien ordonné. Nous avons reçu ce jour-là une bonne leçon sur l'ordre et le respect du domaine de chacun sur Terre.
Et voilà,ce qui se passe quand on outrepasse ses droits.

Salut à tous

Serge
avatar
MOLL Serge

Messages : 4157
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 79
Localisation : Bedoin Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Grostefan Alain le Mer 31 Aoû - 11:43

COQUILLE
Ce brave Monsieur Marcel PAGNON (paix à ses cendres) avait déclaré,  lors d'un conseil d'agriculteurs qu'il présidait, pour manifester son opposition à un projet :"je resterai imbranlable". Il voulait dire "inébranlable". ça a dû bien rire dans les chaumières ensuite.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15559
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 81
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Humour, Contes, Histoires, Maximes 1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 45 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 24 ... 45  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum