Meknès, ses deux Mellahs

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Admin le Mar 20 Aoû - 19:32

Une p'tite dernière pour terminer l'après midi...Ancien et nouveau Mellah...Très belle vue.


_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11243
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Grostefan Alain le Mar 20 Aoû - 19:43

ANDRE
Où est le puits de Jacob dans ce dédale de rues et de maisons?
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15598
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Admin le Mar 20 Aoû - 22:10

Ah...la colle...!!!
Eh bien, réponse évasive... L'endroit où elle se trouve n'est pas présent sur la photo...Attendu qu'à l'horizon, on aperçoit une rangée d'arbres qui situe le tracé du futur autoroute Meknès-Rabat, le puits se trouve quelque part à gauche, derrière le quartier Berrima (?????), pas loin de Dar Smen...(???)
Que celui qui connait vienne donner sa réponse...!!!



_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11243
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Lucien Calatayud le Mer 21 Aoû - 11:30

ALAIN ET JIMMY
Autant qu'il me souvienne, le Puits de Jacob se situait au croisement de la route qui venait d'Agourail et la rue qui descendait de la médina. Il y avait une petite place en terre battue. Les ouvriers de la ferme venaient y vendre les grappillages après les vendanges. Les Juifs achetaient ce raisin pour fabriquer leurs propres vins  kascher. Et comme toujours nous nous faisions rouler comme des bleus au moment du pesage. Sans compter les grappes qui disparaissaient sous prétexte d'en analyser la teneur en alcool ou tout simplement pour s'en mettre plein la panse. Un souvenir parmi d'autres bien sûr.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4216
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Ibarra Lucien le Dim 15 Sep - 22:25

Langlois André a écrit:Les juifs installés au Maroc depuis presque 2000 ans étaient complètement intégrés aux populations et aux tribus berbères. Ils en avaient adopté la langue, les habitudes et les modes de vie, bien entendu tout en gardant jalousement leurs propres coutumes ancestrales et leurs pratiques religieuses
Ils vivaient de leurs propres activités économiques : agriculture, élevage, commerce, petits métiers…
Mais avec le temps et la succession de plusieurs dynasties aux hautes instances de l’Etat, avec les heurts que cela entraînait entre gouvernants et gouvernés, les juifs ont commencé à se regrouper dans les centres urbains et à vivre en communauté, pour mieux être à l’abri.

Au IXème siècle, le roi Idriss II rassembla les juifs dans un quartier, appelé Mellah, entouré de hauts murs pour les protéger d’éventuelles violences des arabes.

Depuis, d’autres Mellahs ont été édifiés dans les principales villes marocaines. A noter cependant que seuls les juifs de modeste condition résidaient en ces lieux.

__ __
Trois vues de Bab Mellah en trois époques différentes. En haut, à droite, vue de l'ancien mellah
à suivre...

J'AVOUE MON INCULTURE SUR CE SUJET
avatar
Ibarra Lucien

Messages : 2
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 80

Revenir en haut Aller en bas

Meknès; les 2 Mellahs

Message  christiane gérard le Dim 2 Fév - 18:29

Rabat- La communauté juive marocaine a accompli, samedi matin, des prières rogatoires en réponse à l’appel du Roi Mohammed VI.
Article | mar, 14/01/2014 - 02:10


Rabat- La communauté juive marocaine a accompli, samedi matin, des prières rogatoires en réponse à l’appel du Roi Mohammed VI. 
Les juifs du Maroc ont imploré Dieu de répandre des pluies bienfaitrices sur l’ensemble du territoire du Royaume et d’entourer les fidèles de Sa miséricorde infinie. 
Le Conseil des communautés israélites du Maroc avait invité les fidèles juifs à accomplir, samedi, des prières rogatoires dans toutes les synagogues et temples juifs du Royaume. 
“Conformément aux Hautes instructions du Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, ces prières seront dites dans toutes les synagogues en vue d’implorer le Tout Puissant de répandre des pluies bienfaitrices sur l’ensemble du territoire du Royaume”, avait indiqué le Conseil dans un communiqué. 
Les juifs du Maroc se joignent ainsi à leurs compatriotes de confession musulmane qui avaient accompli vendredi des prières rogatoires dans les différentes mosquées et aires de prière du Royaume, perpétuant la tradition du Prophète Mohammad, à chaque fois que la pluie se fait rare et que les gens en ont besoin

_________________

Amitiés Christiane

avatar
christiane gérard

Messages : 2134
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : SAINT GERMAIN sur AVRE - Eure

http://points-de-croix.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Grostefan Alain le Jeu 27 Fév - 10:33



Les Mellahs marocains

On trouve dans les principales villes marocaines, un quartier du Mellah. Il désigne spécifiquement le quartier où habitaient les résidents juifs de la ville. Il est généralement entouré de hauts murs afin de bien séparer populations musulmane et juive. Nous retraçons l 9;histoire des Mellahs marocaines.
Comme chaque cité marocaine d’importance, Marrakech a un « Mellah ». Ce nom désigne le quartier où habitaient les résidents juifs de la ville. De hauts murs entourent celui-ci afin de bien séparer populations musulmane et juive… La première expérience de démarcation des deux religions remonte à la dernière décennie du IX ème siècle, sous le règne du roi Idriss II. Ce dernier appréciait le savoir-faire des artisans juifs et les invita par centaines dans sa capitale naissante, Fès. Les immigrants vinrent de toute la diaspora : d’Egypte, de Perse, de Babylonie, d’Espagne, etc. Fès devint le centre juif par excellence du Maroc, et l'un des centres de culture juive de premier plan. Afin de sécuriser la population juive le roi décida de la regrouper dans un quartier clos, près de son palais. Il ordonna de ce fait la construction d’un mur enfermant un quartier de sa jeune cité.
La présence d’une communauté juive au Maroc reste toutefois antérieure à l‘islamisation (fin du VII ème siècle). Le judaïsme fut introduit par des Berbères nomades, convertis, et ce même avant l‘ère chrétienne.
Une troisième vague va grossir la communauté : de nombreux juifs furent parmi les réfugiés qui s’installèrent au Maroc suite à leur expulsion d’Espagne dès 1392. L’ultime expulsion a lieu en 1492 avec la fin de la Reconquiesta chrétienne. Les Mellahs vont donc réellement se développer à partir du XV ème siècle. Le premier quartier juif formellement connu sous ce nom fut établi en 1438, à Fès. Le but de la construction de ce quartier était à nouveau de protéger la minorité juive des exactions courantes.
Les Mellahs sont généralement réalisés sur la base d’un plan quadrilatère, avec quelques grands axes d’où partent de part et d’autres de nombreuses ruelles parallèles entre elles. C’est notamment le cas des Mellahs de Marrakech, Rabat, Tétouan ou Meknès. De ce fait les habitations y sont fort exiguës. Les conditions de vie, déjà très rudes lors de l‘établissement des quartiers, empirèrent avec l’augmentation de la population. Peu à peu les Mellahs devinrent surpeuplés. Un phénomène exacerbé par le fait que de nombreux Juifs, peu appréciés des Musulmans, n’osaient pas s’aventurer hors des murs d’enceintes du quartier. Dans cette vaste prison, hormis quelques commerçants qui réussissaient à s’enrichir, la pauvreté régnait. Lors de son exploration du Maroc entre 1884 et 1992, l’archéologue et géographe Henri de La Martinière nous laissa le témoignage suivant de la vie dans un Mellah à l’époque : « Il y flottait de nauséeux relents issus d'une malpropreté invétérée. Les malheureux habitants offraient de nombreux stigmates de dégénérescence et de cruelles maladies» … « De notre époque, les juifs étaient obligés de marcher pied nus, dès qu'il sortaient de leur quartier. On les voyait enlever leurs babouches noires par distinctions de celles des musulmans qui seuls avaient le privilège de les p orter jaunes... ».
La venue des Européens au Maroc donna progressivement à la communauté juive de nouvelles possibilités économiques et sociales en dehors du Mellah. Depuis l’indépendance du Maroc, les juifsmarocains se sont toutefois massivement expatriés. La communauté juive marocaine compte désormais moins de 6000 personnes, alors que lors du recensement de 1948 elle comptait 260 000 membres. Les Mellahs sont donc désormais essentiellement peuplés par des marocains de la classe populaire.
D’où vient le mot Mellah?
Selon André Chouraqui, le mot Mellah « entre dans une lettre judéo arabe, datée de 1541 » et qui signifie: « lieu ou les Juifs vivaient ». La lettre marque la première apparition connue du mot « Mellah » avec une signification autre que sa désignation première : Sel. En arabe, le mot « Sel » se dit en effet « Mellah ». On estime généralement que ce nom vient de la localisation historique du quartier juif de Fès. Il fut en effet fondé dans une zone où s’effectuait le commerce du sel. Le nom de Mellah viendrait donc de cette caractéristique particulière, et fut reprise pour désigner les autres quartiers juifs alors en construction dans les autres villes. Pour l’anecdote, nous vous livrons une autre explication qui est populaire parmi les membres de la génération née entre les deux guerres mais qui semble historiquement fumeuse. « Quand les guerriers musulmans revenaient d’une bataille, ils ramenaient comme trophées les têtes coupées de leurs ennemis. Une tache qui était imposée aux juifs était de saler les têtes pour les conserver empalés, » nous a-t-on ainsi compté.
Source: Dafina

NB. Je n'ai pas voulu édulcorer le texte qui contient quelques fautes d'orthographe comme en témoigne la dernière ligne.
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15598
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Admin le Lun 7 Avr - 17:27

Les Mellah de Meknès

L'ancien Mellah de Meknès était situé sur un terrain de mauvaise qualité, en légère déclinaison.
Le nouveau Mellah fut donc acquis par la communauté juive de Meknès dans les années 1920, aidée considérablement par des efforts soutenus et très importants de la part de la famille Berdugo.

Meknès est la seule ville au Maroc où il y avait deux Mellahs. Le vieux Mellah fut le troisième du pays, construit en 1682 sous le règne du sultan alaouite Moulay Ismaïl, et le  nouveau Mellah, construit dans les années vingt du siècle dernier.
Lors du tremblement de terre de Lisbonne du 1er novembre 1755, qui alla jusqu'à ravager des villes marocaines telles que Meknès, la population du Mellah établi sous Moulay Ismaïl fut décimée.


Ce nouveau Mellah a été bâti près de l'ancien. Il était entouré de murailles et fermé la nuit. Le Mellah fut attaqué au mois de Nissan 1911 et assiégé pendant trois mois jusqu'à l'intervention des autorités françaises.
Les premières maisons du nouveau Mellah furent bâties en 1924.
Le Rabbin Yehoushua fonda sa première synagogue en 1926.
Le Talmud Thora fut inauguré en 1930.


Sources "Dafina" et Wikipédia

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11243
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Admin le Lun 7 Avr - 17:52

Jacob Cohen, écrivain franco-marocain



Jacob Cohen... : Né en 1944 dans le Mellah de Meknès. Licence en Droit à la Fac de Casa. Sciences-Po à Paris. Emigration à Montréal et à Berlin.
Retour au Maroc en 1978. Maître-assistant à la Faculté de Droit de Casablanca jusqu'en 87. Période riche et heureuse. Redécouverte de mon pays et de mes compatriotes. Installation à Paris.  A publié 7 romans jusqu'à présent.
Il affirme ... : J'aime le cinéma et le théâtre, les cafés et les rencontres imprévues. J'aime bouquiner et flâner, faire la cuisine.   Plutôt intello, tendre et bohème. Sans grandes prétentions matérielles.
Sources... : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Abdel (Quamefil ) l'a interviewé  sur Meknès... On peut retrouver ce montage dans nos rubriques....

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11243
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Admin le Lun 7 Avr - 17:58

... 1950 - Une bab du Mellah de Meknès

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11243
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Admin le Lun 7 Avr - 18:01


Action de 100 Francs - Soc Anonyme du Nouveau Mellah

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11243
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Lucien Calatayud le Mar 8 Avr - 11:30

Bravo Jimmy pour ce reportage.


Combien de fois je suis allé dans ce mellah sans n'avoir jamais éprouvé le besoin de connaître son histoire.  Je ne dois pas être seul dans ce cas.. 
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4216
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Mar 8 Avr - 23:20

Moi c'est le contraire et pire car en presque 25 ans j'y suis allee seulement qu'une fois, invitee par une amie de classe a Poeymirau qui desirait que je rencontre sa famille. J'avais 14 ans. Je n'ai jamais compris pourquoi mes parents ne m'avaient jamais amenee soit au Mellah ou a la Medina. J'ai finalement un peu mieux connu ces 2 endroits qu'en 2008 lors d'une visite a Meknes.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17120
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Grostefan Alain le Mar 15 Avr - 12:14

"Mikinez" - Habitation israélite
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15598
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 23 Juin - 16:56

"Une jolie porte de l'ancien cimetiere juif de Meknes"
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17120
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Grostefan Alain le Mar 5 Aoû - 18:52

Synagogue Talmud Torah de Meknès

avatar
Grostefan Alain

Messages : 15598
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Admin le Lun 29 Sep - 21:09

...selon le libellé , cette maison se situerait au nouveau Mellah de l'époque... Mais il n'en est rien, car en vérité elle se trouve toujours rue Rouamzine, non loin du cinéma Apollo...!!!
Belle maison au balcon en bois...
Merci Abdel...


Dernière édition par Admin le Mar 30 Sep - 16:31, édité 1 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11243
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Meknes , ses deux Mellahs

Message  Jean-claude Brotons le Jeu 2 Oct - 21:52

Ghislaine ,je commencerais a la rénover a partir de la cave ,un petit tunnel en direction de la gauche ........ pour mettre les bouteilles au frais ........
avatar
Jean-claude Brotons

Messages : 634
Date d'inscription : 18/03/2011
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Jeu 2 Oct - 22:28

Andre - Dommage qu'elle n'a pas ete entretenue proprement.

Jean-Claude - Very Happy Very Happy Je serai curieuse de savoir le nom de cette bank a cote...Qui sait??
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17120
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Grostefan Alain le Jeu 6 Nov - 10:31

*Bel exemple d'humanité


Depuis 60 ans, il refaisait chaque année les écritures en Hébreu sur les tombes de ses amis Juifs
 
 
Il s'appelait Lahcen, il est amazigh musulman et habitait Arazan, un petit village à quelque km de Taroudant dans le Sud Marocain ... 
Un jour d'hiver, au début des années 50, son ami Moshé, un juif marocain et sa famille ont été obligés de partir en Israël... alors, il demande à son ami, Lahcen, de s'occuper des tombes de ses ancêtres ... Lahcen, lui a promis de le faire ... et pendant plus de 60 ans, chaque début d'année, Lahcen nettoyait les tombes des ancêtres de son ami Juif ... et malgré ses maigres ressources, chaque début d'année, Lahcen achetait une petite boite de peinture noire et refaisait les écritures sur les tombes ... en Hébreu ... alors qu'il n'a jamais été à l'école ... 
Quand quelqu'un s'aventurait à lui dire qu'il était vieux, et qu'il avait déjà assez fait pour honorer sa promesse ... il se mettait en colère .. et répondait : "une promesse est une promesse" .. et ajoutait : " je continuerai à faire ce que j'ai à faire ... jusqu'au retour de Mon ami Moshé ... ou jusqu'à ma mort" ...
Merci Dda Lahcen pour cet extraordinaire exemple de fraternité humaine ... et Merci d'avoir perpétué la tradition humaniste amazighe ... spéciale pour cette Afrique du  Nord bénie des Dieux ... Tanemirt nek!

Source : DAFINA

*L'humanité c'est la disposition à la compréhension, à la compassion envers ses semblables, qui porte à aider ceux qui en ont besoin .
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15598
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Lucien Calatayud le Jeu 6 Nov - 13:40

ALAIN


L'histoire ne nous dit pas si, de son côté,  Moshé fait un petit geste de temps en temps en remerciement et en témoignage d'amitié à Lahcen.

Mais peut être attend-il d'être là haut, bien  au dessus des nuages pour s'acquitter de ce devoir. Very Happy
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4216
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Admin le Mer 12 Nov - 13:27

Les Mellahs de Meknès
C’est à Meknès que fut construit le troisième Mellah. Meknès fut la seule ville avec  deux Mellahs.
Le vieux Mellah fut construit en 1682 sous le règne du Sultan alaouite Moulay Ismaïl. Le deuxième fut construit dans les années 1920.


Lors du tremblement de terre de Lisbonne le 1er novembre 1755, qui ravagea les villes marocaines de Meknès, la population fut décimée.
Le mot « mel », « méllah » signifie sel en arabe et désigne aussi un lieu où l’on conserve les produits grâce au sel.  Par extension, ces endroits furent utilisés pour désigner le quartier juif.



Les Synagogues de Meknès
Il y avait 19 synagogues dans l’Ancien Mellah et 17 dans le Nouveau.
Elles n’avaient rien de luxueux : murs blancs et sols pavés, parfois carrelés, rarement de marbre, des bancs de bois recouverts de nattes, des arches saintes aux panneaux de bois sculpté ou peint, des verres commémoratifs suspendus au plafond avec des chaînes de cuivre ou d’argent.
De même qu’il y eut 2 Mellahs par manque de place dans le premier, il y eut 2 cimetières, l’ancien situé entre les deux quartiers et le nouveau qui se trouve au-delà du Nouveau Mellah.
On se souvient encore de l’emplacement des sépultures de rabbins célèbres et l’on signale au fond, une zone surélevée avec trois niveaux de tombes, emplacement probable des morts par épidémies…


Ce texte est repris du Livre « Les Juifs du Maroc » - éditions du Scribe

...
Ancien cimetière à G, nouveau cimetière à D. - Photos Quamefil

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11243
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Grostefan Alain le Ven 5 Déc - 12:29

Un royaume juif dans l'Est marocain...
 

Une longue épopée ethnoculturelle.


Comparées à la documentation sur les Juifs ayant vécu dans les régions urbaines du Maroc, les recherches concernant l’histoire des Juifs dans les régions à dominance rurale, notamment berbère, se distinguent par leur rareté.


Certains historiens fixent l’immigration juive au Maroc au temps de Salomon (Xème siècle avant J.C). Les premiers Hébreux sont venus s’installer sur les côtes du Maroc pour commercer avec les autochtones. Les Juifs de Sala (Challah) échangeaient déjà leur or avec les Phéniciens du IVème siècle de notre ère. Ce qui est certain, c’est que la destruction du Temple de Jérusalem en 581 avant J.C provoqua le premier exode massif des Juifs vers l’Atlas, notamment à Ifrane qui devint vite un comptoir d’exportation d’or et de sel.


Aux premiers siècles de notre ère, des dizaines de tribus furent judaïsées. Même la domination romaine ne put atténuer une forte présence juive dans l’agriculture, le commerce, la navigation et l’artisanat. Plus important encore : des petits royaumes juifs se sont constitués au IIème siècle à Zagora, Tafilalet, Ifrane, Telouet, Tamagrout. La présence juive dans les contrées rurales du Maroc, principalement berbères, a pu résister aux dérives racistes de certaines dynasties, notamment les Almohades, et à l’antisémitisme de certains sultans. Certains petits royaumes juifs ont pu défier le temps, comme ce fut les cas de Taroudant, Azilal, Damnate, Bzou ou encore Debdou.


Du Royaume juif de Debdou
L’histoire juive de cette dernière localité est édifiante sur le poids du judaïsme berbère dans le destin dynastique marocain. En effet, Debdou était le centre d’un royaume juif historiquement connu. Il n’y existait qu’une seule mosquée contre une douzaine de synagogues. Ce royaume juif était si puissant que la dynastie alaouite dut s’adresser à Ibn Machâal, le souverain juif de Debdou et de Taza pour trouver auprès de lui appui humain et soutien financier. Sans cet appui, le premier sultan alaouite n’aurait sans doute pas pu asseoir son pouvoir. En effet, c’est grâce au puissant soutien d’Ibn Machâal que le premier souverain alaouite a pu négocier avec les Rhiata, les Branes, Tsoul, Gzennaya, Mtalsa et Aït Wrayn une baïâa qui lui fut accordée. La majorité de nos compatriotes oublient que la première capitale des Alaouites n’était autre que…Taza d’où était engagée précisément la conquête de Fès.

En réalité, l’histoire de Debdou est celle d’une cité située sur la route du commerce caravanier liant la région sahélo-soudanaise via le Touat-Tafilelt à la Méditerranée. Ce commerce va s’essouffler quand les Européens arrivèrent à le détourner via la voie maritime. La communauté juive de Debdou a connu des vicissitudes diverses qui l’ont durement frappée.

L’une de ces vicissitudes de l’histoire de Debdou n’était autre que la défaite infligée à l’armée du Sultan Abderrahmane lors de la bataille d’Isly. Les Juifs de Dedbou quittèrent la ville et se retirèrent dans les casbahs tribales réservées aux Juifs chez les Rhiata, les Branes et autres Gzennaya. Beaucoup d’entre eux s’étaient convertis à l’Islam. Même si le choléra a quasiment décimé la communauté au XVIIIe siècle, les deux tiers de la population de Debdou étaient, à la fin du XIXe, juifs. Aujourd’hui, ce qui reste de cette communauté a entièrement émigré en Israël. Un destin à la fois homérien et cornélien !
Source DAFINA
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15598
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Meknès, ses deux Mellahs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum