Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Page 5 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Grostefan Alain le Sam 5 Jan - 18:27

LUCIEN
Tant pis pour le document manquant. L'essentiel est pour toi d'avoir obtenu l'intégration dans le corps des personnels de la Se Ne Ce Fe. Very Happy
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15883
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  CONRAD-BRUAT Xavier le Lun 21 Jan - 16:32

Tiens, à propos de "B"avosso, qui se souvient de Babousso à Meknès ??
avatar
CONRAD-BRUAT Xavier

Messages : 6925
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 78
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Lucien Calatayud le Dim 27 Jan - 13:38

CONRAD-BRUAT Xavier a écrit:Tiens, à propos de "B"avosso, qui se souvient de Babousso à Meknès ??
XAVIER
A ce jour, personne n'a répondu à ta question. Tout ce que je peux dire, c'est que ,s'il s'agit d'un cheminot il aura probablement bénéficié des dispositions du présent règlement déniché dans mes archives. Comme tout les documents qui ont fait leurs temps, celui-ci finit donc dans le sac jaune. Sad  
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4548
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Lucien Calatayud le Dim 16 Juin - 17:04

Salut à toutes et à tous
J'aurais préféré placer cet extrait dans une rubrique intitulée  "Nos villages" mais à priori elle n'a pas dû être créée.
Il sera donc dans les gares.


     Située à l’une des extrémités tranquille du village, tout au long de ses heures creuses, la gare donnait l’impression de n'avoir su résister à son ennui, de s’être laisser glisser dans le profond assoupissement dans lequel on la trouvait. Pas un bruit, pas  un mouvement. Il régnait en cet endroit l'un de ces  calmes angoissant peu commun  qui n'incitait guère à s'attarder.  Mais que  l’une ou l’autre des sonneries  se déclenche,    l’annonce la plupart du temps d’une circulation,  et comme secoué par le tintement d'un réveil matin, l’ensemble de l’établissement se mettait en  effervescente activité. Un effrayant branle-bas qui vous agitait  tout à la fois  le bureau et le quai. A commencer par la brusque et brutale ouverture de la  glissière du guichet. Un bruit qui vous mettait en ébullition tout un monde  accroupi et sommeillant dans la salle d’attente,  qui  le faisait se ruer  vers la petite fenêtre de délivrance des billets.  Monsieur Leprès, ou son remplaçant, se livrait alors avec un fébrile empressement à la vente des différents  titres de circulation. Tirés pour la plus grande part d’un casier  et  aussitôt marqué des empreintes du composteur,  chaque billet n’était  prudemment poussé vers l’extérieur qu’après encaissement du prix. Le dernier client servi,  la glissière du guichet retombait aussi sèchement qu’elle avait été levée. Sans transition, notre Chef de gare procédait alors aux  quelques éventuels  enregistrements de bagages ou autres expéditions urgentes  présentées en derniers instants, laissant le soin à l’homme d’équipe d’en effectuer l’étiquetage.  Sans transition prenant téléphoniquement contact avec la gare suivante  il   annonçait par avance l’expédition du train, une  manière comme une autre d’activer les choses. Seulement alors, coiffant  sa casquette et se munissant de son sifflet,  il  se portait sur le quai, dirigeait par précaution son regard  du côté de l’arrivée du train s’assurant ainsi  que le signal avait bien été mis en « position d’ouverture ». De même qu’il veillait à ce que le  diable à bagages avait bien été placé à l’endroit approximatif de l’arrêt du fourgon affecté aux chargements des colis. Assuré que tout était bien en place, stoïque, il attendait l’entrée en gare du convoi.
Qu’importait alors l’infernal vacarme causé par le roulement saccadé des roues sur le rail. Qu’importait  les crissements et les odeurs âcres nées du frottement de semelles de sabots de freins. Qu’importaient  les paquets d’étincelles, les vapeurs d’enfers, les fumées, les escarbilles et autres poussières soulevées au passage. Imperturbable Monsieur Leprès demeurait là, comme statufié,  jusqu’à l’arrêt complet du convoi.
Tous les colis aussitôt  empilés en différents endroits du fourgon, tous les voyageurs ayant pris place, il était alors temps de commander l’une de ces interminables et exténuantes manœuvres. Chahutés sur leurs sièges,  les usagers les moins patients bougonnaient plus ou moins rageusement. Retraits et adjonctions de véhicules, lancés de rames, autant de mouvements et de heurts de tampons, menés aux rythmes de coups de sifflet et  d’agitations de  drapeau. Les yeux  pratiquement rivés sur sa montre, notre pauvre Chef de gare allait, venait, ordonnant les va-et-vient de la machine, soit dans une même position statique, soit grimpé sur le marchepied d’un wagon, accroché d’une main à une rampe, de l’autre  agitant son drapeau.

L’ensemble du train enfin replacé à  quai, sans même prendre  le temps de s’éponger le visage, notre chef de gare  sifflait  le départ. Quelques stridents patinages de roues, quelques fortes bouffées de fumées, quelques jets brûlants de vapeurs, c’était le moins qu’il fallait pour ébranler et faire s’éloigner le convoi. Tandis que, toujours impassible, monsieur Leprés  demeurait là, figé sur le bord du quai, attentif au défilement, attendant  que efface de sa vue  le véhicule de queue porteur des lanternes rouges. Les signaux « d’entrée » et de « sortie »  remis en positions initiales de « fermeture » et c’était un homme  épuisé qui regagnait son bureau. Sa casquette trempée posée sur un coin de table, il lui appartenait encore de  confirmer le départ du train au dispatching (plus couramment dénommé «le régulateur») et à l’occasion de lui en préciser l’heure exacte.  Une ultime formalité qui semblait accorder toute latitude à la station de se laisser à nouveau docilement  sombrer dans la douce léthargie de ses heures creuses. 
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4548
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Lun 17 Juin - 5:09

Bonjour Lucien - Merci pour cet article que tu as mis ce jour au sujet d'une gare dans un village.  Excellent de lire comment les gares fonctionnaient il y a quelques annees.  Je n'avais jamais ete dans une gare au Maroc malgre mes 25 annees de vie la-bas. J'avais connu les trains pour la premiere fois qu' entre 1958  et 1960 quand je finissais mes etudes a Paris. Et ici a cause des tres longues distances, nous prenons l'avion. Les trains sont rares d'ailleurs, la plupart seulement pendant l'ete pour les touristes mais bien sur nous avons de nombreux trains de marchandise. Mais a mes voyages en France j'achete ici le "Eurail Pass" pour  les trains en Europe et je voyage de cette maniere a droite et a gauche sans avoir a aller a un guichet pour acheter un ticket.  Quand le controleur est dans le train il verifie mon pass.  Il faut vivre a l'exterieur de l'Europe pour avoir acces a ces Eurail Pass et c'est aussi la moitie du prix en premiere classe que si on achete un ticket en France.  Et bien sur c'est tres different de ce que tu decris. Pas de somnolence dans les gares maintenant..Enormement de bruit, les gens courrent a droite et a gauche. Je me suis souvent perdue en plus dans les couloirs sous-terrains... ..Smile  Les trains sont tres rapides.
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17417
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Admin le Lun 17 Juin - 8:41

Lucien Calatayud a écrit:
Salut à toutes et à tous. J'aurais préféré placer cet extrait dans une rubrique intitulée  "Nos villages" mais à priori elle n'a pas dû être créée. Il sera donc dans les gares.

Mais mon cher LUCIEN...!!!!
Cet extrait est très bien dans la rubrique des gares.. J'ai eu l'impression de me retrouver dans la grande gare de Meknès, laquelle, en cours de journées d'été présentait la même indolence durant les heures canoniales ....entre autres...
Merci  pour tout...


Dernière édition par Admin le Lun 17 Juin - 11:41, édité 1 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11613
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  HUGUETTE ROMERO le Lun 17 Juin - 10:01

BONJOUR  LUCIEN,

MERCI  POUR  CE  RECIT  "A LA  GARE"

BONNE  JOURNEE

HUGUETTE
avatar
HUGUETTE ROMERO

Messages : 4057
Date d'inscription : 27/10/2010
Age : 74
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Admin le Ven 12 Juil - 13:11

LUCIEN......

Si tu reviens par ici, dis nous ce qu'est une "locomotive circulant haut le pied"....???

C'est toi que m'a fait découvrir cette expression...!!!

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11613
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Lucien Calatayud le Ven 12 Juil - 13:52

 Jimmy


Une locomotive qui circule haut le pied est une locomotive qui circule sans remorquer un train ou tout simplement sans tracter de wagons. C'est souvent le cas lorsqu'un train dit  "spécial", c'est à dire  non  régulièrement programmé est formé à partir d'une gare quelconque. Elle sollicite donc l'envoi d'une machine de réserve au dépôt le plus proche. C'est aussi le cas lorsqu'une  locomotive tombe en panne. Celle de secours circulera Haut le pied jusqu'à l'endroit où le train s'est trouvé stoppé. Il peut y avoir deux machines accrochées qui circulent haut le pied. Une seule d'entre elles est alors motrice.
Il me faut préciser que dans certains cas le personnel peut  lui aussi être considéré haut le pied.

Voilà mon cher Jimmy. Tu en sais désormais autant que moi.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4548
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Admin le Sam 13 Juil - 23:10


Autant que toi, LUCIEN, cela m'étonnerait.... J'ai du boulot dans ce domaine... J'ai découvert un terme inconnu pour moi, jusqu'à présent...."circuler haut le pied "
Merci pour l'info...

... 1920 - la grande gare est opérationnelle depuis longtemps... Le Protectorat a été signé en 16, si j'ai bonne mémoire...!!!
...1916 - La Decauville sur la ligne Casa Rabat...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11613
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Admin le Sam 13 Juil - 23:15

...Surprenante cette photo. Travaux en gare de Meknès - Ce ne sont pas les ateliers que je connaissais...
...Une spéciale pour LUCIEN...Histoire de lui rappeler le boulot. Au T.F., gros plan sur une Micheline...J'ai l'impression qu'il y a belle lurette que celle ci a levé le pied...

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11613
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Ghislaine Jousse-Veale le Sam 13 Juil - 23:21


Bonjour Andre - Merci pour tes ces photos de trains et leur histoire etc... Moi qui n'y connaissez absolument rien la-dedans et bein j'apprends. Le traite Protectorat a ete signe en 1912 et c'est exactement aussi l'annee ou mes grands-parents maternels et paternels sont arrives a Casablanca et Meknes....Bon weekend.
 
avatar
Ghislaine Jousse-Veale

Messages : 17417
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 76
Localisation : Vancouver, Colombie Britannique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Admin le Dim 14 Juil - 11:01

Merci GHIS,

Voici un p'tit lien qui récapitule tout qui a trait au T.F. y compris certaines retrouvailles. Cela permet un petit voyage dans le temps pour ceux qui connaissent....:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11613
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Admin le Dim 14 Juil - 11:31

De la même manière et pour ceux que cela intéresse...
Un bon lien qui nous présente la carte des lignes du Chemins de Fer du Maroc sous le Protectorat, publié par le Comité de Géographie du Maroc...Malheureusement, aucune date d'édition n'est précisée. Mais on pourrait en trouver une...!!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11613
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Lucien Calatayud le Dim 14 Juil - 16:56

Ghislaine Jousse-Veale a écrit:
Bonjour Andre - Merci pour tes ces photos de trains et leur histoire etc... Moi qui n'y connaissez absolument rien la-dedans et bein j'apprends. Le traite Protectorat a ete signe en 1912 et c'est exactement aussi l'annee ou mes grands-parents maternels et paternels sont arrives a Casablanca et Meknes....Bon weekend.
GHISLAINE
Selon certains documents, en 1911 il y avait déjà  environ 5400 Français et 3700  Espagnoles et Italiens  installés au Maroc. La majorité étant espagnole.
avatar
Lucien Calatayud

Messages : 4548
Date d'inscription : 22/10/2010
Age : 87
Localisation : Bouniagues (Dordogne)

Revenir en haut Aller en bas

Un départ à la retraite (Brasserie la Rotonde)

Message  saffi abdelkader le Mar 6 Aoû - 20:36

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Départ à la retraite de Mr Lanthuit.
(A partir de la gauche: MM Rélla, X, Saffi, Ramette, Philisola)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un autre départ à la retraite. (Brasserie la Rotonde)
(A partir de la droite: MM Lasry, Trébier, Saffi, Lafaye Léon)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(A partir de la gauche: MM Saffi, Lafaye Léon, Lasry "debout", Liminiana, Lago, Chabert, Andrivon)
avatar
saffi abdelkader

Messages : 30
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 82
Localisation : Rabat _maroc

Revenir en haut Aller en bas

Coupe Annuelle des Ateliers de Meknes. (Football)

Message  saffi abdelkader le Mar 6 Aoû - 20:58

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(Saffi en haut à droite en cravate)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(Saffi en haut à gauche en cravate)
Stade de Foot de l'Association sportive Tanger-Fes 1968.
Célébration de la coupe gagnée par les élèves du centre d'apprentissage.
avatar
saffi abdelkader

Messages : 30
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 82
Localisation : Rabat _maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Admin le Mar 6 Aoû - 22:17

Merci ABDELKADER,
Tu nous fais bien plaisir avec ces photos... Je les découvre pour la 1ère fois... Aux réunions des anciens du T.F. en Espagne avec "l'ADAM" (association des anciens de Meknès, Sports et Loisirs), j'ai vu défiler beaucoup de photos de cheminots... Les tiennes, jamais vues...

Je revois Gégé Lassery, le papa Philizola, et d'autres dont j'ai oublié le nom, mais surtout mon grand frère HEMMICHE et son tarbouche toujours vissé sur le crâne... j'en ai déjà parlé plus loin sur ce site... Avec lui, j'ai découvert le foot et l'ASTF...Il venait souvent chez moi, il m'avait surnommé "Didi" ... Moi, petit, il m'emmenait à tous les matches qui avaient lieu au stade de l'ASTF...
J'ai perdu sa trace, et l'ai cherché vainement à Meknès lors de mon 1er retour... J'ai appris son décès à mon 3ème voyage au Maroc...Je ne l'oublierai jamais...C'était un mâarlem...
J'ai porté plus d'une fois le tarbouche rouge qu'il a sur la tête, pour me protéger du soleil. 

Merci ABDELKADER pour toutes ces photos... Si tu en as d'autres, ne te gêne pas...


Dernière édition par Admin le Jeu 8 Aoû - 21:50, édité 2 fois

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11613
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Admin le Mar 6 Aoû - 22:21

ABDELKADER,

C'est encore moi.... Tu as nommé Andryvon sur une de tes photos... je l'ai mal situé... Pourrais tu STP, me le décrire plus précisément... Merci d'avance.

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11613
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Grostefan Alain le Mar 6 Aoû - 23:46

ABDELKADER
M'Rehba bik  et merci pour ces photos précieuses.
LAGO est le 2ème à partir de la gauche, sauf erreur de ma part.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quant à HIMMICHE il est reconnaissable grâce à son "tarbouch" [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Grostefan Alain

Messages : 15883
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 80
Localisation : Talence 33400

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès - La Gare, L'Ecole

Message  saffi abdelkader le Ven 9 Aoû - 22:29

Admin a écrit:ABDELKADER,

C'est encore moi.... Tu as nommé Andryvon sur une de tes photos... je l'ai mal situé... Pourrais tu STP, me le décrire plus précisément... Merci d'avance.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour André,

Sur cette nouvelle photo Mr Andrivon est bien celui ciblé.
Il était le chef de la Sous Station électrique qui alimentait les trains en courant continu 3000V.
Cette sous station ce trouvait accolée au centre d'apprentissage des ateliers ce Meknès.
Il dépendait directement de son service situé à Casa et qui ce nommait S/ST et ligne caténaire.
C'était un homme charmant, compétant, très libre, joviale avec beaucoup d'amis.
Tout le temps, il était à fabriquer de la bricole dans nos ateliers pour ses avions.
Ancien pilot d'avion (avec un petit quelque chose au cœur), à l'aéroclub de Meknès.
Il avait retapé deux avions et il les a échangé contre deux belles voitures américaines.
Il venait aux ateliers de Meknès à bord de ces belles voitures de Hollywood, alors que le chef d'établissement circulait en Renault JUVA 4.
Il souriait tout le temps et je pense qu'il m'avait dit qu'il était originaire de Bruges (sud ouest).

Je reste à ta disposition.

Amicalement
avatar
saffi abdelkader

Messages : 30
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 82
Localisation : Rabat _maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  saffi abdelkader le Ven 9 Aoû - 22:37

Grostefan Alain a écrit:ABDELKADER
M'Rehba bik  et merci pour ces photos précieuses.
LAGO est le 2ème à partir de la gauche, sauf erreur de ma part.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quant à HIMMICHE il est reconnaissable grâce à son "tarbouch" [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Bonjour Alain,


- Lago est bien celui indiqué.
Chef d'ateliers de chaudronnerie et forges.
Grand, élégant, serviable, diplomate, un grand copain, parfaitement bilingue (Ka itkalam bi larabia darija - du bled).
Il est resté longtemps à Meknès après sa retraite avec Mr Bonelli (dont la mère tenait le petit café à l'intérieure de la piscine municipale de Meknès).

- En ce qui concerne Himmiche il ne quittait son tarbouche que pour le terrain de foot ou la mosquée.
Une petite histoire au sujet de notre ami:
Un jour, j'étais dans l'atelier machines (outillages, quand Mr Himmiche s'est présenté, pressé, et demandant s'il y avait n'importe quoi de vide pour récupérer un liquide. Ils ont nettoyés sommairement un bidon de graisse vide de 25 Kg, et Himmiche est reparti avec, vers son atelier ( le Ferrage). Il y avait là, en remplacement d'essieu pour boîte chauffante, une citerne de vin de Ait-souala percée. Plus d'une dizaine d'agents qui remplissaient tout et n'importe quoi de vin, provenant de la fuite. J'ai dis à Mr Himmiche:« Que fais-tu là? Toi qui ne boit pas, ne fume pas et qui ne loupe pas une prière». Un peu gêné, il me dit: « C'est pour faire plaisir à tous les bougres qui rôdent autour de notre stade. Ils n'ont pas d'argent pour ce payer ce vin ».
Il a amené le bidon sur sa bicyclette jusqu'au stade. C'est ca Mr Himmiche un gros cœur même s'il fallait faire des entorses à la religion. 

Amicalement.
avatar
saffi abdelkader

Messages : 30
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 82
Localisation : Rabat _maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Admin le Sam 10 Aoû - 18:11

ABDELKADER,
Quel plaisir de te lire...Merci pour toutes ces précisions...
Je l'ai dit plus loin, j'habitais juste en face de la sortie des ateliers du T.F. , rue Cuvier.... Une ancienne maison, avec un jardin devant...Je ne pouvais pas te rater, si d'aventure, tu sortais de ce côté.

La sous station électrique se trouvait juste à gauche, en sortant des ATS du T.F.. Andryvon y habitait au même endroit. Sa femme était très amie avec ma mère. Un type casse cou et bon copain avec ses amis, pilote à ses heures.

Quand tu me parles de Himmiche, cela évoque un de mes meilleurs souvenirs d'enfance...Lorsque j'étais petit, nous jouions souvent au foot avec lui, (il était adulte et nous enseignait quelques rudiments de jeu au foot), sur le terrain derrière chez moi, terrain qui a donné place ensuite à la SOCOTROM, compagnie de transport où l'on pouvait voir les célèbres camions rouges "Willème".
On était une bonne 12zaine du quartier. Il lui arrivait de faire une passe avec la tête sans faire tomber son tarbouche...
C'était un type admirable, très humain. 

Quant à Gégé Lasserie, (Elie), je le retrouvais tous les ans en Espagne.

_________________
Amicalement - André Langlois (Jimmy)
avatar
Admin

Messages : 11613
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 78
Localisation : Marseille

http://meknes-roidelabiere.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Tanger Fès à Meknès, les Gares, L'Ecole

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum